Distribution de cartes téléphoniques aux illégaux !

Publié par NATION le

L’état a-t-il réellement mis tout en place pour éviter les attaques terroristes ?

Nous sommes en droit de nous poser la question, car c’est bien de notre sécurité que nous parlons ici .

Prenons un simple exemple !

Suite aux attentats de mars 2016 à Bruxelles, une loi qui avait déjà été proposée en 1999 pour l’identification des cartes SIM prépayées a vu sa mise en place s’accélérer. Et depuis décembre 2016, toute personne possédant une carte SIM prépayée est dans l’obligation de la faire enregistrer, soit dans une boutique, soit en ligne avec un lecteur de carte d’identité sous peine de se faire bloquer sa carte si ces conditions ne sont pas remplies .

Si les opérateurs belges se sont mis au diapason, il reste encore des fameuses lacunes à ce sujet grâce au Rooming sans limite qui a été mis en place cet été 2017 .

Le Rooming permet actuellement de se fournir des cartes SIM à l’étranger sans se faire identifier et de pouvoir passer des appels incognito au départ de la Belgique .

Pourquoi ce petit rappel ?

Parce que certains ont trouvés le bon filon et se font fournir des cartes via les pays non retraçables. Là où ça devient dangereux, c’est qu’une association, aidant les migrants illégaux regroupés au Parc Maximilien à Bruxelles, commande par centaines ce genre de cartes et les fournit gracieusement aux migrants et ceci en toute illégalité .

Cette association ne prend pas les identités de leurs invités (comme ils les appellent) afin de garder leur confiance. Nous pouvons donc penser que ce groupe de personnes contribue à fournir à de potentiels futurs terroristes une possibilité de commettre d’autres attentats. Pour rappel, les membres de Daesh se servent de la couverture d’immigrés afin de se faufiler sur notre territoire et d’y semer la terreur.

Nous voyons donc à l’heure actuelle que le territoire compte de plus en plus d’immigrés illégaux, mais qu’à ceci vient maintenant s’ajouter des « belges illégaux » car ces personnes aveuglées par leur « vivre ensemble » se rendent coupables de faits qui devraient être poursuivi pour mise en danger de la Nation .

Il est temps de s’opposer à ce genre de malversations qui risquent de nous coûter la stabilité ( du moins ce qu’il en reste encore ) de notre pays .

Myriam


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *