Les barbouzes sont-elles de retour ?

En septembre 2017, nous avions déjà publié cet avertissement. A l’époque, nous avions averti l’intéressé dont on parle dans l’article de cesser d’essayer de recruter  au sein de NATION via ses contacts Facebook. Manifestement, il continue. Nous nous voyons donc dans l’obligation de réitérer notre avertissement mais cette fois en nommant cet individu, qui apparaît comme un agent provocateur. Provocateur d’autant plus dangereux en ces périodes électoralement ternes qui pourraient rendre certains plus sensibles à la manipulation. Nous mettons donc en garde contre le nommé Alain Andries. Participer aux réunions du “groupe secret” dont il vous parle vous expose au fichage des services de police comme terroriste potentiel et à de gros ennuis judiciaires.

Fin des années 80, un fort curieux groupe a défrayé la chronique en Belgique.

Il s’agissait du Westland New Post (WNP) qui avait été créé par la Sureté de l’Etat et qui faisait croire à des naïfs qu’ils intégraient un groupe « clandestin » visant à préparer la résistance en cas d’invasion soviétique.

Pour cela, les membres du WNP pénétraient dans divers groupes nationalistes, repéraient les plus « excités » ou les plus radicaux et essayaient de les recruter, soi-disant pour lutter contre le communisme. Mais en réalité, ils firent le sale boulot de plusieurs services secrets.

Cette histoire finit très mal pour nombre d’entre eux qui firent de la prison pour de longues années, certains se suicidèrent, d’autres moururent de façon assez suspecte. Sans compter les dizaines d’idéalistes totalement broyés dans une aventure qui les dépassait nettement et l’image déplorable que tout ceci donna à notre famille de pensée. Encore aujourd’hui, des obsédés gauchistes essaient de lier tout cela aux tueries du Brabant, etc…

Eh bien, il semblerait que certains « officines »  veuillent reprendre ce modèle.

En effet, depuis peu, des gens recrutent dans la mouvance identitaire et patriotique afin de constituer « un réseau de résistance », « un réseau dormant qui fera en attendant juste de la récolte de renseignements »[1].

Exactement les mêmes plans que certains présentaient aux militants du WNP voici une trentaine d’années. Sauf que cette fois-ci, on ne parle plus de lutte contre le communisme mais on utilise la peur, bien souvent justifiée la question n’est pas là, de l’islamisme.

Le but de l’opération étant, au mieux, de ficher les « excités » pouvant potentiellement un jour passer à l’acte. Et au pire, il pourrait s’agir de créer un groupe « sous contrôle » qui aurait vocation à perpétrer des actions violentes. Actions violentes qui seront foireuses, les feront arrêter et permettront ainsi d’accroître la répression contre notre mouvance et un peu faire oublier le terrorisme islamiste.

Dans tous les cas, nous ne pouvons que vous encourager de ne pas vous laisser embrigader dans ce genre d’aventures qui ne feront que renforcer le système que nous combattons. Et de couper tous les ponts avec toute personne qui se ferait le recruteur de ce genre de groupe, très suspect.

[1] Et qui se dénommerait NJR « Noir Jaune Rouge »

Voici la Belgique que veut le PP!

Depuis des années, nous disions que le Parti Populaire avait un double langage sur l’immigration, ainsi que nous l’écrivions ICI, ICI et ICI !

Le PP démontre que nous avions raison par la très récente publication de 2 visuels qui parlent d’eux-mêmes.

Aidez-nous à les énerver !

L’extrême-gauche perd le contrôle de ses nerfs. Elle se retrouve à certains endroits avec tellement d’affiches de NATION qu’elle n’a même plus assez de peinture pour endommager nos affiches. Et du coup, elle détruit les panneaux électoraux…

Sans compter nos tracts qui sont leur cauchemar quotidien, en particulier dans certains quartiers qu’ils prétendent “zone de gauche”.

Alors si vous n’avez pas l’occasion de coller ou de tracter, aidez nous quand même à continuer à les énerver. Aidez-nous à fournir encore plus de tracts et d’affiches à nos militants.

Faites un don, même minime, au compte de NATION BE45 1430 7431 0589. Merci d’avance de votre soutien pour que nous puissions continuer à être une sérieuse épine dans le pied de la pensée unique de gauche.

Défi lancé à Manuel Abramowicz !

Dans cette vidéo,  Hervé Van Laethem défie Manuel Abramowicz, animateur de l’officine gauchiste Résistances, à un duel/débat singulier.

Lui qui à la fois phantasme sur le danger “fassiste” (avec 2 s, ça fait plus peur) tout en étant très condescendant avec les patriotes, Hervé le met au défi de débattre avec lui en public.

On parie que “Manu” n’osera pas accepter ?

#ManuT’esPasCap #Antifaahahah #VotezNation 

En Belgique, vous tuez vos 5 enfants : 12 ans de prison et c’est bon !

C’est ainsi qu’on peut résumer le message délivré par la scandaleuse libération de Geneviève Lhermitte qui avait en 2007 égorgé ses 5 enfants.

Cette décision démontre une fois de plus, quelle inversion des valeurs dévore notre société.

NATION rappelle qu’il demande des peines incompressibles pour les auteurs de crimes visant les enfants !

Préparons-nous maintenant à la libération de Dutroux !

Pauvre Belgique ! Plus que jamais, il faut tout révolutionner : le 26 mai, votez NATION !

(video) Islamisme : le compte à rebours a commencé !

L’information de l’arrestation à Wavre d’un jeune converti à l’Islam, juste avant qu’il ne commette un attentat ne fait que confirmer ce que nous essayons de démontrer dans cette vidéo : le compte à rebours a commencé ! Vous savez ce qui vous reste à faire le 26 mai comme premier acte pour que la bombe islamiste n’explose pas !

#VotezNation #ChassonsLesIslamistes

Les gilets jaunes n’appartiennent pas à la gauche, bien au contraire !

Certains militants gauchistes sont en train de faire une descente d’organes car ils viennent de se rendre compte, horresco referens, que nombre d’administrateurs des pages Gilets jaunes belges et nombre de gilets jaunes seraient des sympathisants de NATION.

Et ils demandent donc à « exclure » ces gens du mouvement des « gilets jaunes » au nom de l’ouverture d’esprit (sic). Authentique !

Une des raisons serait qu’il s’agit de fascistes et que le fascisme, c’est le capitalisme. Alors je ne sais pas pour le fascisme, qui n’existe plus, et il faudrait donc demander à un historien. Mais pour ce qui est de NATION, il s’agit bien d’un mouvement solidariste et donc anticapitaliste. Vraiment anticapitaliste, pas comme ces gauchistes « bidon » anarcho-marxistes aujourd’hui et cadres de partis sociaux-démocrates demain, histoire de profiter aussi de l’argent public.

De plus, ces gentils gauchistes oublient un peu vite que si la population est de plus en précarisée, c’est aussi car leurs amis du PS ont géré pendant des années ce pays. Ils oublient aussi d’expliquer aux gens, à quel point, la population, y compris ouvrière, était « bien traitée » à l’époque des dictatures communistes.

Mais surtout qui sont-ils pour dire qu’ILS sont les gilets jaunes ? Au nom de qui, de quelle assemblée, de quelle vote peuvent-ils prétendre que les gilets jaunes ne peuvent être que de gauche ?

Et d’ailleurs qui sont le plus à leur place dans la mouvance « gilets jaunes » ? Quelques gauchistes, fils de bourgeois, qui se la jouent révolutionnaires dans les rues des grandes villes ou bien les militants de NATION, présents depuis les premiers jours sur les points de blocages. Ceux qui viennent cagoulés pour casser des véhicules privés ou bien les cadres de NATION qui ont travaillé à maintenir le premier rassemblement du 30 novembre à Bruxelles, et qui eux manifestent pacifiquement et à visage découvert.

Ce qui est par contre évident, c’est que les gauchises ont participé, par leurs appels à la division et à la violence, à faire  passer une mobilisation combattive hebdomadaire de 1000-1500 personnes à des « promenades » rassemblant 200 personnes sur tout le pays. Et encore quand elles ont encore lieu.

Alors nous vous proposons d’aller nombreux leur expliquer tout ceci sur la page : Gilets Jaunes, la colère du Peuple !

Lors de la première manifestation des GJ à Bruxelles, il y avait de nombreux militants de NATION dans la foule. Alors qu’à l’époque, la plupart des gens de gauche regardaient les GJ avec mépris.

Moi, ancien communiste, passé à NATION !

Né au Borinage en 43, de milieu ouvrier, de famille communiste notoire.

A 16 ans, J’étais communiste parce que je croyais en l’homme.

Puis, je suis devenu PS (car je ne croyais plus en l’homme mais plutôt dans un parti. Mais J’ai ensuite vite rompu avec l’«engeance» PS  qui devenait à mon sens, ce que je reprochais à l’hégémonie politique de l’époque (PSC et PL).

A 22 ans et après  4 ans d’apprentissage menuiserie, un passage au jury central et 3 ans d’études supérieures, je tournais le dos aux propositions PS et allais m’engager dans une institution catholique où j’ai exercé la kiné pendant 46 ans. 

Pendant 40 ans, j’ai assisté dégoûté au développement d’un arrivisme écœurant chez mes anciens camarades.  

J’ai « visité » bon nombre de partis réactionnaires sans trouver mon content.

Vers les 60 ans, j’ai suivi la pensée philosophique laïque (et pris progressivement conscience de mon athéisme.)  Puis j’ai sombré dans un défaitisme sociopolitique, me réfugiant dans la compensation épicurienne en abandonnant tout espoir d’un avenir meilleur pour nos suivants.      

A 67ans, alors que des premiers signes d’anti mondialisme apparaissaient, une maladie orpheline (SGB) me laissa PMR. N’ayant pas mal récupéré, j’ai repris mon chemin, soutenu le PP un temps et recru en une possibilité d’avenir meilleur avec le virage identitaire des peuples.                                        

En 2017 je suis devenu membre d’ABA (association belge des athées).                                                                                                                            

En 2018, j’ai découvert et suivi un temps le groupe musical «Les Brigandes». Puis me suis intéressé à Polémia, Riposte laïque, et en suivant les derniers événements politiques je suis arrivé chez NATION.                            

Actuellement, j’en suis à considérer que l’homme est la plus «sale bête»  existant sur terre. Qu’il a (presque) tout «essayé» pour satisfaire sa grégarité sans se méfier de l’inexorable résurgence de son égocentrisme.                                           

Homme de gauche mal à l’aise dans d’autres structures, J’AI RETROUVÉ MON ANTI MONDIALISME EN NATION (identité, patriotisme, solidarité, espoir de sécurité) mais aussi un milieu d’existence politique vivable quelque part entre le «camarade» de Ferrat et celui d’Aznavour.

ATTENTION !

Les «mondialistes» misent sur une dispersion des voix anti mondialistes. Ne tombons pas dans ce piège …LE 26 MAI, LE VOTE ANTI MONDIALISTE DOIT PRIMER !  

(Et pour vaincre, les ennemis de nos ennemis PEUVENT être nos amis.)

Yvon Levêque

Rien ne va en Belgique ? Changeons tout…avec NATION !

Parmi tout ce qui ne va pas, il y a une succession de gouvernements de coalition qui, depuis au moins quarante ans, sont tous tout aussi incompétents les uns que les autres. La crise de 2008 et l’incapacité de ces gouvernements, de gauche comme de droite d’y pallier, en est une des preuves flagrantes.

Notre petite Belgique est un des pays qui compte le plus de ministres au monde, avec des élus fédéraux et régionaux qui font parfois triple ou quadruple emploi  Sans compter un surplus de députés dont l’incompétence n’est plus à démontrer. 

Encore, aujourd’hui, le gouvernement démissionnaire de Charles Michel laisse un trou budgétaire de 8,5 milliards d’euros, qui comme d’habitude, retombera sur le dos du contribuable. 

Et ce n’est pas tout, le mauvais travail des politiciens au pouvoir est suivi de près par la triste qualité des administrations dans la plupart des villes de Belgique, administrations trop politisées, et gérées lamentablement dans certains endroits.


Les citoyens subissent une administration bureaucratique qui, loin d’aller de l’avant, stagne dans une incompétence qui touche la plupart des citoyens : files d’attente, réponses tardives, dossiers mal suivis, coûts administratifs toujours plus chers, sanctions disproportionnées, manque de personnel ou système informatique vétuste … 

Alors que pour nombre d’entre-elles, ces administrations font partie du service public, nous avons la nette impression que ce sont des groupes d’intérêts qui, défendent leurs intérêts et non celui du public (un peu comme les grands syndicats …).

D’autre part, nos « dirigeants » n’arrivent JAMAIS à combler les milliards des trous budgétaires, toujours plus profonds. Et pourtant de l’argent il y en a, et ailleurs que dans les poches des contribuables. Et c’est là, que NATION propose de changer les choses, sans toucher au porte-monnaie des citoyens. 

Et pour ce faire, NATION ne se vante pas de promesses intenables, car nous savons qu’il faut une réforme profonde et totale de ce qui se fait actuellement en matière économique, mais aussi en matière sociale, dans les systèmes de santé, de retraite, de sécurité sociale, d’éducation nationale, de l’emploi et du chômage, où rien ne va convenablement ! 

Cette réforme, NATION le propose également dans d’autres domaines, comme l’environnement, la vraie écologie, l’agriculture,  et tout ce qui touche le secteur rural, la sécurité, la défense des animaux, la défense nationale, l’immigration, etc . Sans faire de vagues promesses “attrapes-voix”, NATION propose des réformes réfléchies, claires et faisables.

Ces propositions de réforme, vous pouvez les consulter en lisant notre programme politique via ce lien :    https://www.nation.be/nos-propositions/

Après avoir lu notre programme, vous comprendrez mieux pourquoi NATION est la seule initiative, l’unique vraie opposition en Belgique francophone. Vous comprendrez également, pourquoi il est impératif le 26 mai 2019, de VOTER NATION en masse ! 

Permettez-nous ainsi de faire entendre notre voix, qui est aussi celle du peuple. 

Jean-Pierre Demol 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑