NATION à la télé flamande !

Voici quelques semaines, la télévision flamande nous a contacté pour un sujet sur « la droite et l’extrême-droite » en Wallonie.

Nous n’avions guère d’illusions sur la tournure du reportage mais, reconnaissons-le, nous avons malgré une certaine expérience été surpris par la mauvaise foi du journaliste.

En effet, nous avions convié l’intéressé à venir suivre une de nos équipes de collage. Manifestement, il voulait plus d’action. Nous lui avons dès lors proposé de filmer nos militants, déployant un calicot avec quelques effets pyrotechniques. Histoire qu’il ait quelques images pour son reportage. Sans compter qu’il avait assez d’archives vidéo de nos activités.

Résultat, il a passé ces images à la fin du reportage en disant que nous avons organisé une action sans queue ni tête et qui ne fut remarquée par personne. Ce qui est normal puisque tel n’était pas le but…Ca nous apprend que décidément, il faut leur rendre le travail le plus difficile possible !

Voici néanmoins, en primeur de ce reportage qui passera dimanche à la télé flamande, quelques images et de larges extraits du texte traduit du néerlandais.  

Nation: à la fois de gauche et de droite

Entre temps, d’autres groupes sont actifs à l’extrême droite. Ils font face aux mêmes problèmes que leurs “plus grands” frères populistes de droite. Ils sont petits et, en bref, presque personne ne s’intéresse vraiment à leur message. Aux élections municipales, ils ont atteint un pourcentage ici et là, mais pas beaucoup plus.

Par exemple, un jour de semaine pluvieux, nous rejoignons Nation, un groupe musclé d’extrême droite à la réputation violente. Les quelques membres vont se déplacer en bus et en autobus à Gembloux, dans la province de Namur. Le chef en  est Hervé Van Laethem (…). Il désigne son parti comme identitaire et solidariste. «Nous défendons l’identité européenne et ne laissons pas la justice sociale à la gauche. Les personnes qui le méritent doivent également être soutenues. “

On a rencontré Van Laethem avec quelques membres de Nation et de Jeune Nation, une association de jeunes qui ne ressemble en aucun cas à Schild en Vriend et à ses amis, mais qui regroupe principalement des jeunes défavorisés et peu instruits. Le mouvement a une réputation violente, même si Van Laethem le nie. “Il y a eu quelques cas individuels, mais pas plus.” Les connaisseurs d’extrême droite affirment que les dirigeants du parti Nation ne seront jamais pris au piège de la violence, mais favorisent une culture de la violence.

Van Laethem, qui trouve le Vlaams Belang trop mou, est un personnage emblématique. Avec Nation, il est un fidèle invité des démonstrations des gilets jaunes. Il a même enregistré le nom de marque « Gilets Jaunes ». Parallèlement, il organise des voyages en Syrie et au Liban pour les politiciens européens (d’extrême droite), rendus possibles par ses contacts avec le régime russe.

La connexion avec la Russie crée une sorte de point commun avec Modrikamen, qui travaille avec Steve Bannon, l’ancien chef de campagne de Donald Trump. Par le biais du « Mouvement », Bannon et Modrikamen tentent – sans grand succès – de réunir des nationalistes de droite en Europe. Bannon a des sentiments chaleureux pour la Russie de Poutine. Et c’est grâce à la médiation russe qu’Aldo Carcaci, député du PP, a rendu visite au président syrien Assad en 2017 avec le dirigeant du VB, Filip Dewinter. (Même si Van Laethem prétend qu’il n’a pas organisé ce voyage lui-même).

Nation incarne ce que signifie être d’extrême droite en Wallonie: participer à la fragmentation entre les partis, petits scores aux élections, et plein d’histoires obscures à l’arrière-plan. Tout ceci sans électeurs.

Peu d’amabilités dans ce texte mais néanmoins, un peu de lucidité du journaliste : « Faire des  prévisions est toujours difficile ». En tous cas, on fera tout notre possible pour le faire mentir, le soir des élections, en essayant d’obtenir un résultat marquant.

Hervé Van Laethem est passé dans l’émission “Vive l’Europe”

Hervé Van Laethem a été l’invité de Daniel Conversano dans son émission “Vive l’Europe”.

Pendant 1 heure et quart, Hervé a eu l’occasion d’expliquer ce qu’est NATION, les idées du Mouvement mais aussi d’expliquer la politique belge à nos amis de France.

Bonne vision et merci à Daniel Conversano de nous avoir donné si longuement la parole !

 

 

 

 

Incidents de Liège : NATION persiste et signe !

Sur son site internet, la RTBF a évoqué les incidents qui ont opposé samedi dernier à Liège une poignée de militants de NATION à une trentaine de casseurs gauchistes.

Elle l’a fait avec le sens typique de l’objectivité dont la RTBF peut faire preuve lorsqu’elle parle des patriotes. A ce propos, lire ici des explications sur le possible engagement politique du journaliste en question.

Nous tenions donc à repréciser les points suivants.

Les incidents sont survenus bien après la fin d’une manifestation qui a réuni une petite cinquantaine (comme le montre la photo ci-dessous) d’individus habilles de noir et pour certains masqués. Il est donc faux, comme le dit la RTBF, qu’ils (je cite) « voulaient défiler à proximité du café ».

En fait, à l’issue de cette manifestation, un appel a été lancé par les organisateurs pour aller “visiter” le café patriote. Une trentaine d’individus dont beaucoup étaient masques ont pu s’y rendre sans que la police n’essaie à aucun moment de les en empêcher, alors qu’il était bien clair qu’ils avaient de mauvaises intentions..

La police était bien au courant puisqu’elle est venue en prévenir le patron, avant de totalement disparaître laissant un long moment la voie libre aux casseurs gauchistes.

Le café avait bien ses rideaux tires, il n’y a eu aucune provocation des militants de NATION qui ne sont sortis qu’après que les vitres de la porte d’entrée aient été brisées par les casseurs gauchistes.

L’œuvre des “démocrates de gauche”

Contrairement à ce qui est affirmé par la RTBF, aucune batte de baseball n’a été utilisée. Et c’est avec du matériel de nettoyage (on distingue d’ailleurs un balai sur certaines images) et un mat de drapeau que la poignée de militants a repoussé et maintenu la trentaine d’agresseurs à distance.

Résumons donc : ce sont bien les militants d’extrême gauche qui furent les agresseurs et les gens de NATION qui n’ont fait que se défendre. Et la police de Liège a bien laissé faire. Et ce n’est pas la première fois…mais nous y reviendrons bientôt !

Journaliste ou militant, faudrait choisir !

Suite à des incidents qui ont éclaté samedi dernier à Liège entre des casseurs d’extrême-gauche et des militants de NATION, un article publié sur le site Internet de la RTBF en donne une vision tronquée et mensongère.

NATION vient d’ailleurs de publier une mise au point que vous pouvez lire ici.

La totale mauvaise foi du journaliste nous a tellement étonnés que nous nous sommes demandé la raison profonde de celle-ci.

Et nous avons peut être trouvé la raison puisqu’il semblerait que l’auteur de cet article serait aussi un contributeur d’une revue intitulée « Cahiers marxistes », sorte de revue doctrinale autrefois proche du Parti Communiste.

Alors cela n’empêche en rien d’être journaliste à la RTBF mais sans doute, cela pose des questions quant à la capacité de l’intéressé à pouvoir traiter objectivement une information concernant une confrontation entre militants nationalistes d’un côté et gauchistes de l’autre.

Et au pire, si c’est le fait est bien avéré, la moindre des choses aurait été d’informer le public de son engagement politique, ce qui aurait forcément éclairé son article sous un tout autre jour.

Les bons toutous à leur mai-maître !

Régulièrement, nous dénonçons le fait que nos gouvernements ne sont plus des gouvernements souverains mais qu’ils sont sous l’influence de puissances étrangères et de groupes financiers internationaux.

Deux récents événements nous démontrent que nous étions encore bien trop optimistes. Nos dirigeants sont en fait totalement soumis à l’étranger.

Premier exemple, le choix de nouveaux avions de combat. Et alors que nos gouvernants sont les premiers à parler sans cesse de l’Europe et blabla, ils ont bien évidemment choisi un avion américain et non pas européen, pour remplacer les vieux F-16 (américains!) que nous possédions.

Nul doute que le très puissant complexe militaro-industriel US revaudra ça d’une manière ou de l’autre à notre ami Charles…

L’autre exemple est l’affaire de ce journaliste saoudien torturé, assassiné et dépecé par des membres des services secrets de son propre pays à l’intérieur de leur consulat en Turquie. Rappelez-vous le tollé politico-médiatique à chaque fois qu’il arrive quelque chose à un journaliste russe, même lorsque rien ne prouve que le Kremlin y soir pour quelque chose.

Ici, alors le gouvernement saoudien reconnaît sa responsabilité “limitée” rien ! Ou si peu ! Quelques articles ici et là mais bien loin du tsunami médiatique qui toucherait tout autre pays qui se rendrait coupable d’un tel crime. Et du côté du monde politique belge, on ne réagit que fort timidement. Evoquant la “possibilité d’étudier” un arrêt des livraisons d’armes. Bref rien !

Et on sait bien pourquoi depuis qu’a éclaté  le Saudi Leaks, c’est à dire la révélation de milliers de messages confidentiels échangés entre les ambassades saoudiennes de par le monde et leur ministère des affaires étrangères. On y a retrouvé les preuves que les Saoudiens “arrosent” financièrement massivement  journalistes, groupes de presse, partis et hommes politiques…

Ce qui explique que cette fois encore, les Saoudiens s’en sortiront.

C’est de plus en plus clair, ce ne sont plus nos politiciens qui dirigent vraiment ce pays !

Face aux puissances étrangères, face aux groupes financiers internationaux, luttons pour notre souveraineté, avec NATION !

#Souveraineté #IndépendanceNationale

 

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑