Défi lancé à Manuel Abramowicz !

Dans cette vidéo,  Hervé Van Laethem défie Manuel Abramowicz, animateur de l’officine gauchiste Résistances, à un duel/débat singulier.

Lui qui à la fois phantasme sur le danger “fassiste” (avec 2 s, ça fait plus peur) tout en étant très condescendant avec les patriotes, Hervé le met au défi de débattre avec lui en public.

On parie que “Manu” n’osera pas accepter ?

#ManuT’esPasCap #Antifaahahah #VotezNation 

Nous avons besoin de vous…maintenant ! (mis à jour au 19/04)

La campagne a commencé et les tracts nouveaux sont arrivés, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-jointe.

Mais nous aurons probablement besoin d’encore plus, ainsi que d’affiches.

La diffusion tarifiée sur les réseaux sociaux demande aussi beaucoup d’argent.

Début Mars, nous avons appelé à un soutien financier pour nous donner les moyens de mener une belle campagne électorale.

Grâce à nombre d’entre vous et grâce à de fidèles amis, dont la liste des initiales sont reprises ci-dessous,  nous sommes arrivés à 70% de ce que nous nous sommes fixés comme budget pour cette campagne électorale.

Alors que tous ceux qui ne l’ont pas encore fait nous soutienne finanacièrement !

Tout don, même minime, nous est utile et sera utilisé à bon escient.

Nos admirables militants ne cessent de donner de leur personne, de leur temps et doivent même se confronter physiquement à la crapule gauchiste pour défendre leur liberté d’expression.

Bien entendu, nous savons que l’on ne peut demander cela à tout le monde. Mais si vous ne donnez pas de votre temps ni de votre énergie, alors il faut nous aider financièrement !

Face à la submersion migratoire, et loin du foutoir de la droite populiste, NATION est le seul mouvement identitaire de Belgique francophone. NATION est aussi le seul mouvement à posséder une réelle structure et à agir dans la rue !

Alors aidez nos militants, soutenez-les financièrement !

Versement sur le n° de compte IBAN : BE45 1430 7431 0589

MERCI DÉJÀ A NOS PRECEDENTS DONATEURS (si on a oublié quelqu’un, qu’il nous le précise et on corrigera)

LA LISTE SERA MISE A JOUR REGULIEREMENT

B.V de Viroinval
A.D de Courcelles
D.L de Nivelles
A.D d’Evere
G.D.R d’Anderlecht
M.L.L de Andrimont
O.B de Marchovelette
E.H d’Ostende
A.C d’Anderlecht
J.P.S d’Ixelles
A.E de Battice
G.B de Mouscron
K.H de Bastogne
S.M de Couvin
Y.M de Drogenbos
T.B de La Hestre
B.D de Diest
D.M de Chatelet
J.G de Liège
J.D.B de Ottignies
M.G de Couvin
L.S de Vielsalm
C.H de Beho
J.Y.P de Jehonville
V.M.A de Jodoigne
P.E de Anhée
P.M de Bois de Villers
J.P.P de Schaerbeek
H.Y de Courcelles
G.C de Mons
W.D de Wavre
E.V de Genève
H.V d'Ixelles
V.A de Charleroi
B.B de France
L.S de Vielsalm
 

Interview d’Edouard Hermy, candidat flamand sur une liste NATION !

Eddy, pouvez-vous vous présenter ?

Edouard Hermy, déjà à nos côtés en 2016

J’ai eu un long parcours politique tout au long de mes 69 années de vie.

Cela a commencé avec un intérêt pour la flamandisation de l’enseignement supérieur, où j’ai finalement pris conscience des problèmes sociaux avec lesquels les travailleurs et les classes moyennes de l’époque étaient aux prises.

Au départ, j’avais de la sympathie pour la cause flamande, car à cette époque cela correspondait à une lutte sociale.

Au cours de ces premières années de ma vie politique, je suis entré en contact avec les fondateurs de ce que vous connaissez maintenant en Wallonie sous le nom de PTB – mais qui à l’époque se dénommait AMADA (l’acronyme flamand de « Tout le Pouvoir aux Ouvriers). J’ai milité des années dans ce parti en tant que communiste maoïste. Et j’ai participé au fait que la Flandre ait envoyé des agitateurs maoïstes en Wallonie.

C’est donc peut-être l’ironie du destin qui fait  je me tiens aujourd’hui à vos côtés en tant que flamand et nationaliste. Un Flamand qui tente de donner un coup de main à ses compatriotes wallons dans leur lutte pour la justice sociale et la préservation de notre culture commune.

L’histoire est un tourbillon où l’individu arrive à sa place grâce au pouvoir du vent.

Quand j’ai réalisé que les communistes voyaient dans l’introduction des immigrés, par les élites capitalistes, un moyen de révolution, je me suis éloigné de ce communisme.

Pour moi, il me semblait trop dangereux de tenter une expérience sociale et humaine de changement de population par le biais de l’immigration. Immigration qui s’annonçait, à juste titre, dévastatrice pour nos propres salariés mais aussi pour notre peuple. Tout cela pour une révolution qui pourrait ne jamais venir.

J’ai donc rompu avec les communistes et j’ai rejoint des organisations purement nationalistes flamandes et j’ai ainsi participé aux premiers temps du Vlaams Blok, car je pensais que ce parti pourrait être une arme contre l’immigration.

C’est moi qui ai bâti le VB dans ma ville. Et ma section avait une grande sensibilité sociale. Mais le développement de ma section m’a aussi valu nombre de problèmes, y compris judiciaires.

De par le fait que mon orientation était bien plus marquée sur la thématique de l’immigration que de l’indépendance flamande, j’ai rapidement eu des soucis avec la direction du VB. Par après, le fait que le parti devienne de plus en plus électoraliste et de plus en plus pro-US et sioniste m’a poussé à le quitter.

Mais j’ai continué le combat dans diverses associations sociales ainsi qu’au sein de la NSA (Nouvelle Alternative Solidariste) et aujourd’hui avec NATION

Vous habitez en Flandre. Et donc pourquoi vous mettre sur des listes de NATION en Wallonie ?

Oui, j’habite en Flandre, à Ostende. Mais comme je suis adepte de l’instauration d’une liste nationale pour laquelle tous les électeurs du pays pourraient voter, je pensais en attendant que c’était déjà un geste fort de montrer une volonté d’unité entre « blancs » de la classe ouvrière et de la classe moyenne et ceci sur toute la Belgique.

Est-ce qu’en 2019, cela  a encore un sens de defender une Belgique unie? Surtout en tant que flamand ?

Voici quelques années, j’aurais sans doute répondu par la n2gative. C’était l’époque où Wallons et Flamands constituaient encore des peuples homogènes, établis sur leurs terres souveraines.

Mais entretemps, on ne parle presque plus de Flandre ou de Wallonie mais bien de “régions européennes multiethniques (multiculturelles) de Wallonie et de Flandre ». Nos deux peuples ont perdu, de par la trahison des élites, leur souveraineté en défaveur de l’Union européenne.

Et pire encore, une grande partie de nos villes ne sont plus ni wallonnes, ni flamandes mais sont quasiment devenues des villes turques ou marocaines. Et dans les villes où les Européens de souche sont en train d’être submergés, nous pensons qu’il faut parler autrement qu’en termes de Flamands-Wallons.

Je veux dire qu’aujourd’hui, pour défendre leurs intérêts, les autochtones doivent commencer à penser en termes d’origine culturelle et civilisationnelle plutôt qu’en termes d’appartenance régionale.

Et c’est bien car les Wallons sont des frères et sœurs au niveau des peuples que nous devons nous réunir sur cette base-là.

Pour moi, la Belgique doit être réunie sur de nouvelles bases et devra nous permettre de vivre entre communautés de la même origine et de la même culture. Communautés travaillant ensemble pour résister à la véritable invasion migratoire que nous connaissons actuellement !

Seule l’unification de nos forces, de notre culture, de nos peuples dans une structure nationale belge pourra nous permettre de retrouver du poids et du pouvoir sur notre propre terre.

La division apportera la chute finale à nos peuples alors que l’unité peut lui apporter la victoire.

Est-ce que votre candidature doit être vue comme la première étape de la création d’un parti national sur tout le pays ?

A la lecture de ce qui précède, vous aurez compris que c’est que j’aimerais en effet.

L’unité de nos peuples est un devoir historique, au moment où nous perdons le contrôle de notre propre terre. Et quoi de mieux pour nous réunir qu’un mouvement et/ou parti politique ?

Candidat sur la liste NATION dans le Luxembourg

En Belgique, vous tuez vos 5 enfants : 12 ans de prison et c’est bon !

C’est ainsi qu’on peut résumer le message délivré par la scandaleuse libération de Geneviève Lhermitte qui avait en 2007 égorgé ses 5 enfants.

Cette décision démontre une fois de plus, quelle inversion des valeurs dévore notre société.

NATION rappelle qu’il demande des peines incompressibles pour les auteurs de crimes visant les enfants !

Préparons-nous maintenant à la libération de Dutroux !

Pauvre Belgique ! Plus que jamais, il faut tout révolutionner : le 26 mai, votez NATION !

Génocide arménien : pitoyable soumission des élus belges au lobby turc !

Récemment le Parlement belge a agrandi le champ d’action de la loi punissant le négationnisme historique. D’abord limitée à la question du génocide juif, elle est aujourd’hui agrandie à « tous les génocides reconnus tels par une cour de justice internationale ».

Bref, juste la notion qu’il fallait pour ne pas devoir y inclure le génocide arménien. Et ainsi, avoir une belle excuse pour ne pas dire la réalité : le fait que les élus belges se sont aplatis devant la Turquie et surtout devant l’important électorat d’origine turque présent en Belgique.

Honte au Parlement belge !

NATION exige que le gouvernement belge reconnaisse directement le génocide arménien (et non pas par une simple résolution parlementaire) et que la Belgique exige de la Turquie qu’elle reconnaisse ce crime.

NATION demande que pour le 24 avril (jour anniversaire du génocide), l’Etat belge organise une commémoration officielle !

Délégation de NATION à une manifestation commémorative du génocide arménien

L’importance des seniors dans notre société !

Certaines mauvaises langues disent “qu’il y a trop de vieux”, qu’ils sont une charge financière pour la société. Or, rien n’est plus faux !

Si en effet la population européenne est vieillissante, les seniors ont néanmoins une importance certaine pour le bon fonctionnement de notre société. Et s’ils coûtent quelques sous, qu’ils méritent bien puisque nombree d’entre eux ont travaillé toute leur vie, ils en rapportent pas mal aussi. Voici donc quelques exemples qui montrent que les “vieux” sont aussi un facteur économique important.

Déjà, si les seniors n’existaient pas, toute prospérité serait vite perdue. Par exemple, sans la clientèle des seniors, pour les médecins, ce serait un manque. Qui donne une bonne partie du travail aux orthopédistes, aux ostéopathes, aux kinés, aux rhumatologues ? Qui sont les plus touchés par les faiblesses cardiaques et qui donnent du boulot aux cardiologues, aux spécialistes vasculaires ? Et ce sont sans compter les énormes quantités de médicaments, qui font tourner les industries pharmaceutiques et les pharmacies. Et n’oublions pas la cataracte et autres problèmes de la vue, qui donnent du boulot aux ophtalmologues et aux opticiens …

Même constat au niveau du tourisme. En effet, de nombreuses plages belges et européennes auraient nettement moins de monde au printemps ou en automne, s’il n’y avait pas les retraités. Et donc, ils donnent du travail aux hôtels, restaurants, cafés, magasins, agents immobiliers, taxis, autocars … Idem pour les stations de cure, dont le plus souvent la clientèle est composée de seniors.

Les seniors sont aussi une clientèle importante pour le shopping, ils ont le temps d’en faire et les boutiques s’en portent bien.

Idem pour le grandes surfaces, les pâtisseries, les cinémas, le théâtre, etc … En toute honnêteté, ne croyez-vous pas que les seniors ont toute leur place dans notre société ? Et qu’ils rapportent plus qu’ils ne coûtent ?

NATION pense aux seniors, car les personnes âgées comptent pour nous. Le 26 mai aux urnes, pensez-y :   VOTEZ NATION !

  Jean-Pierre Demol
un des seniors de NATION

Vous pouvez trouver l’ensemble de nos propositions pour les pensionnés ICI

Enquête : La Wallonie, le pays des soviets !

En Wallonie, malgré des déclarations à répétition depuis les affaires à Liège et à Charleroi, les partis continuent de coloniser et de lotir le sommet de l’administration. Pourtant, dans un Etat de droit dit démocratique, il est essentiel que les services publics garantissent l’objectivité et l’impartialité vis-à-vis des usagers ou des destinataires de leurs décisions. Cette impartialité ne peut s’imposer si la règle partisane prévaut dans l’attribution des emplois publics et a fortiori dans celle des emplois de direction.

Ainsi, nous avons pu remarquer qu’en ce qui concerne le SPW( Service Public de Wallonie), qui compte actuellement un peu plus de 10.000 agents et qui gère des compétences importantes comme l’économie régionale, l’aménagement du territoire, les transports publics, la gestion des aéroports, l’énergie, la fiscalité, etc, les fonctionnaires à partir du grade d’inspecteur général, sont pratiquement tous politisés.

Le tableau ci-dessous nous montre la répartition des 63 postes de hauts fonctionnaires en fonction de leur appartenance politique.

  PS CDH MR Ecolo Sans
SG mandataire 1 0 0 0 0
DG mandataires 6 2 0 0 0
IG effectifs 12 5 1 0 2
IG mandataires 5 4 1 2 1
IG experts 7 5 3 0 3
IG ff et contractuel 1 2 1 0 1
TOTAL 32 16 6 2 7
Total en % 50,79 25,4 9,52 3,17 11,11

Sources : GERFA, avril 2019

Le premier constat est qu’en Wallonie, il est pratiquement indispensable de faire allégeance aux maîtres politiques. Ce qui est d’un culot monstre quand on sait que ces partis, qui s’érigent en grands défenseurs de la démocratie, s’abroge le droit de privatiser à leur cause ces emplois publics. Ainsi, cette cartographie démontre parfaitement que le système est corrompu et jette par la même occasion le discrédit sur les services publics, sur leurs missions et sur leur fonctionnement.

Le deuxième constat est que le PS est surreprésenté. Non seulement en nombre mais aussi en termes de poids et d’influence puisqu’il occupe à lui seul 50,79 % des postes et que ceux-ci sont des fonctions et administrations clés.

Cela est bien entendu inquiétant en termes d’impartialité de l’administration et est tout-à-fait scandaleux. Sachez aussi, que cette cartographie n’est pas prête de changer puisqu’il faut savoir que la plupart de ces fonctionnaires sont nommés (ou engagés) très souvent pour une période de 5 ans renouvelables.

En conclusion, l’État PS existe bel et bien ! Et ce constat inquiétant pour la démocratie et la bonne gouvernance ne se limite pas au SPW. En effet, nous pourrions également soulever le même problème au niveau d’intercommunales, ASBL en tous genres, sociétés de droits publiques etc… Pour finalement nous démontrer que Publifin n’est que le sommet de l’iceberg.

Dès lors, on peut dire que la Walbanie, comprenez notre pauvre Wallonie, ressemble au pays des soviets et du tout-puissant PS. Et ce même indépendamment des fluctuations de leurs résultats électoraux et de leur représentativité au parlement Wallon.

Cela creuse un peu plus le fossé entre le citoyen et les politicards, entre la démocratie et la « particratie ». C’est pourquoi, le Mouvement NATION réclame la dépolitisation complète et immédiate des administrations. Pour NATION, les jurys formés pour l’embauche de hauts fonctionnaires doivent tous être issus de la société civile et être impartiaux politiquement. Seuls les mérites et les compétences doivent être pris en compte pour l’octroi de telles fonctions.

Plus que jamais, face au système,  le Mouvement NATION est la seule alternative, l’unique opposition !

Olivier Balfroid
Secrétaire général 


La vidéo de NATION sur l’islamisme censurée !

Ce week-end, NATION avait publié une vidéo dénonçant l’approche naïve de la problématique de l’islamisme par la classe politique bien pensante. Cette vidéo dénonçait aussi, images à l’appui, l’islamisation croissante de nos villes et le danger du terrorisme. Et cela sans tabous mais aussi sans excès.

Et alors qu’elle remportait un succès important, plusieurs milliers de visites en 3 jours, elle a été effacée de Facebook.

Par contre, Facebook n’a probablement pas sanctionné les milliers de “Français” qui se sont réjouis de l’incendie de Notre Dame…question de priorités sans doute !

Cette vidéo est toujours visible sur notre site Internet ICI

La civilisation européenne plus forte que ça !

NATION exprime sa consternation et sa tristesse par rapport à l’incendie qui a ravagé ce lundi 15 avril, “Notre-Dame de Paris”.

NATION tient à transmettre sa sympathie et sa solidarité à la population française, croyante ou non, pour cette perte inestimable d’un joyau français mais aussi européen.

NATION espère que la lumière sera rapidement faite sur les circonstances de cette tragédie, sans rien dissimuler de la vérité.

Enfin, NATION condamne avec la plus grande fermeté tous les “jeuuuunes” qui sur Facebook se réjouissent de cet incendie…(voir ci-dessous).

Mais cette terrible perte ne diminuera en rien le rayonnement de la civilisation européenne, qui reste toujours une référence partout dans le monde. Du moins, chez ceux qui ont un cerveau !

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑