Quand la Dissidence ne soutient pas “la dissidence” !

Les personnes qui essaient de faire imploser notre mouvement de l’intérieur avaient, immédiatement après leur démission “spontanée et pas préparée lol”, sorti un logo et un nom : la Dissidence.

Le président de la Dissidence française semble ne pas cautionner l’utilisation de ce nom. C’est ce qu’il exprime dans ce texte où il marque d’ailleurs son soutien à Hervé Van Laethem et NATION.

Les récents événements survenus au sein du mouvement NATION m’obligent à réagir.

Je ne dispose certes pas de la légitimité pour intervenir dans la vie d’une organisation autre que la Dissidence Française, a fortiori une organisation étrangère.

Je ne connais pas non plus l’ensemble des griefs qui sont invoqués pour justifier ces dissensions et ébrécher la légitimité de NATION et de son président.

Néanmoins, puisque le terme de “Dissidence” a été invoqué et que certains médias ont cru bon de faire un lien entre la Dissidence Française et cette scission, je crois devoir intervenir et clarifier quelques points importants.

En premier lieu, il est évident que le parti que je préside n’a absolument aucun lien avec “la dissidence de Nation”, et qu’en aucune façon nous n’avons soutenu ni encouragé cette initiative de division.

J’ai eu l’occasion de rencontrer certains des protagonistes de cette affaire, il y a près d’un an, et je dois dire ma surprise lorsque j’ai appris qu’ils quittaient Nation.

Je connais Hervé Van Laethem. Certes je le connais peu, mais suffisamment pour m’en faire une idée et déplorer que l’on remette en cause son intégrité et son abnégation. Je sais ce que représente le sacerdoce de fonder, d’animer, de développer et de faire vivre une organisation nationaliste.

Peu nombreux sont ceux qui peuvent témoigner du fardeau que cela représente et de l’énergie qu’il faut y investir. Face à un Système qui ne recule devant rien pour nous neutraliser et pour nous faire taire, il faut être particulièrement déterminé pour maintenir la flamme et poursuivre le combat.

C’est une vocation particulièrement ingrate, mais elle doit être assumée. Bien souvent, et cela concerne chaque militant nationaliste, l’homme n’est pas tout à fait à la hauteur de cette vocation, de ce qu’elle exige et de ce qu’elle implique. Mais l’on juge un arbre à ses fruits, et nul ne peut raisonnablement douter qu’Hervé Van Laethem a fixé un cap, s’y est tenu contre vents et marées, et a réussi à édifier une organisation nationaliste légitime et reconnue comme telle.

Enfin et pour conclure, je pense que les idées que nous représentons sont plus légitimes et audibles qu’elles ne l’ont jamais été dans l’histoire récente. Dans un tel contexte, nous avons une responsabilité historique qui dépasse de loin les querelles et les inimitiés personnelles : l’heure est au rassemblement et non à la division, à la refondation et non à la dissension.

Vincent Vauclin 
Président de la Dissidence Française

Publication d’un rapport financier!

Suite aux allégations lancées contre Hervé Van Laethem, il a été demandé dans l’urgence à Salvatore Russo, vice-président du mouvement, personne respectée de tous et ancien comptable, de procéder à un audit financier.

Ce rapport de 7 pages (c’est autre chose que de crier des allégations en balançant des extraits de compte bruts), démontre bien qu’il n’y a eu aucune action délictueuse, mais reste néanmoins critique en pointant des erreurs à corriger.

Comme la diffamation fut publique, nous rendons ce rapport public… à l’exception de certaines données chiffrées générales qui ne concernaient pas les litiges mais dont nous pensons que nous n’avons pas à en informer nos adversaires. Ces chiffres seront fournis à nos membres lors du Congrès du 28 septembre prochain.

Vous trouverez le rapport complet sur cette page ICI

Mensonges, confusion et réactions !

Vous aurez sans doute appris que le mouvement NATION est violemment mis en cause  par une poignée de personnes, issues de « notre camp ». En effet, quelques membres de notre mouvement ont mis bas les masques et ont rendu officiel, ce que tout le monde pressentait depuis un moment : le lancement d’une nouvelle organisation.

Leur départ, deux semaines avant un Congrès où ils auraient pu s’exprimer et présenter un candidat, est significatif de la manière dont ils méprisent l’avis des autres membres du Mouvement.

La rapidité de l’apparition d’un logo et de la création d’un « programme » démontre bien que tout ceci était préparé depuis un bon moment.

La vraie raison derrière tout cela : la déception électorale, la rancœur, l’aigreur et disons-le, la recherche de la « dédiabolisation » à tout prix. Et on entend déjà « faire la politique du 21è siècle », « abandonner certaines positions trop conservatrices », et bien évidemment, ils viennent de s’apercevoir qu’à NATION « on était nazi… ». Pathétique mais tellement humain !

Mensonges

Ceci dit, le Mouvement subit depuis maintenant plusieurs jours de la part de ces gens toute une série de diffamations.  Le Comité Exécutif a donc décidé de faire faire un audit financier du Mouvement et de rendre public les résultats afin qu’aucun doute ne puisse avoir lieu quant à la bonne gestion financière du Mouvement. Il sera incessamment publié sur notre site Internet sur une page spécialement créée et qui s’intitulera  « Rapport sur le contrôle financier interne ».  Très bientôt aussi, nous répondrons aux autres mensonges diffusés.

Confusion

Plus désagréable encore, les « dissidents » essaient de semer la confusion.

D’abord en ayant transformé le groupe Fb « Soutien au groupe Nation » en «Dissidence de Nation» SANS consulter les membres de ce groupe qui, eux, se sont inscrits dans ce qui était à l’époque, comme le nom semblait l’indiquer, un groupe de soutien à NATION…  Nous vous encourageons dès lors à vous retirer de ce groupe.

Dans le même ordre d’idées, ces personnes organisant le même jour et la même heure que notre Congrès,  une réunion à l’endroit où nous avions pris l’habitude de nous réunir à Gilly. Le Congrès de NATION est donc déplacé !

Les membres vont très vite recevoir une nouvelle invitation avec le nouvel endroit de réunion ! Mais il vous est toujours loisible de contacter vos cadres locaux ou les membres de la Direction.

Nous déplorons ces événements et avons d’autant plus besoin de votre soutien et de votre mobilisation. Nous vous invitons donc à être présents à notre congrès qui se tiendra envers et contre tout le samedi 28 septembre à 14h. Ce sera d’ailleurs l’occasion de répondre à vos légitimes questions.

Face à cette bien dommageable (et inédite pour nous) situation, votre présence sera aussi l’occasion de marquer votre confiance à la direction de NATION.

Pour des raisons d’organisation, il serait souhaitable de confirmer votre présence en vous inscrivant par mail à l’adresse suivante : info@nation.be

20 ans d’une belle lutte !

Pour la plupart, le 11 septembre représente l’anniversaire des attentats de New York.

Avant cela, pour une plus ancienne génération politique, le 11 septembre était la date où, en 1973, le général Pinochet avait écrasé la chienlit communiste qui essayait de pousser le Chili dans la guerre civile…C’est en tous les cas comme ça qu’une certaine propagande pro-américaine nous avait vendu la chose.

Mais pour quelques centaines de militants et quelques milliers de sympathisants, le 11 septembre 1999 est le jour où une poignée d’idéalistes réunis dans un Hôtel de Maître à Ixelles ont officiellement lancé le «Mouvement pour la NATION». Ce qui fut le début de nombreuses belles aventures.

Le Mouvement NATION ne s’est en fait pas créé, il est apparu !

Il est apparu naturellement oserait-on dire, car en 1999, il était une ABSOLUE nécessité face à l’incurie, à l’indiscipline, à l’incohérence, bref à la nullité de l’extrême-droite francophone d’alors.

NATION est apparu de par la rencontre de quelques hommes et femmes qui avaient en commun, outre  l’expérience militante, l’envie, la formidable envie de faire de la politique autrement. De la faire entra camarades et non entre concurrents. De la faire entre amis et non pas entre opposants.

Mais surtout de la faire de manière cohérente, disciplinée, moderne, décomplexée et surtout pour défendre des positions sociales et identitaires.

Et s’il faut bien reconnaître que si sur un plan électoral, NATION n’a pas encore à ce jour connu un vrai succès, il n’en reste pas moins qu’il est déjà un mouvement unique en Belgique francophone de par sa longévité, sa structuration et son activisme.

Nous profitons donc de cette journée particulière pour adresser un amical salut à tous ceux qui, au long de ces 20 formidables années, ont participé peu ou beaucoup, un court ou long moment à la vie de NATION. Qu’ils aient gardé contact ou non: il n’en reste pas moins qu’ils ont tous contribué à une des plus belles et réussies initiatives (en terme de structure, d’organisation et d’activisme) que notre « famille » politique ait connu en Belgique francophone depuis l‘après-guerre.

Un salut particulier néanmoins à tous ceux qui sont restés fidèles et une pensée aussi pour tous nos disparus.

Aux 20 ans de lutte pour l’Europe, la Nation et la Révolution…les 20 ans à venir bien entendu !

Hervé Van Laethem
Membre fondateur

11 Septembre 1999, la présentation des couleurs :
NATION vient de naître

Précisions par rapport à la “boutique NATION”!

Régulièrement des gens font des commandes sur notre site http://boutique.nation.be

Et c’est bien 😉

Mais parfois, des personnes qui ne sont pas à leur domicile au moment de l’arrivée du colis ne vont jamais le chercher à l’endroit indiqué sur l’avis de passage qui leur a été déposé.

Ce qui implique qu’il nous est restitué, que nous le renvoyons à nouveau (cette fois à nos frais) et que parfois le colis n’est à nouveau pas récupéré par l’acheteur.

Donc lorsque vous faites une commande, soyez attentifs à un éventuel avis de passage et allez chercher votre commande. Ça nous évite à tous de perdre temps et argent. Et c’est trop bête que vous ne receviez pas vos commandes, que nous vous encourageons toujours à faire via http://boutique.nation.be

Merci d’avance !

Le NPD, parti-frère de NATION, a un maire en Allemagne!

La petite ville de Waldsiedlung (2.650 habitants- Etat de Hesse) est depuis quelques jours, la première ville d’Allemagne dirigée par un maire NPD, le parti nationaliste allemand (membre du parti pan-européen APF dont fait partie NATION).

Bien évidemment, l’ensemble de la classe politique “démocrate” s’est mise à hurler et demande que l’on recommence l’élection, qui fut indirecte (par les conseillers municipaux) mais bien légale.

En fait, c’est « leur » vision de la démocratie, ne reconnaître le résultat d’élections que lorsqu’on « vote bien ».

NATION tient en tous cas à féliciter Stefan Jagsch, premier maire NPD d’Allemagne

Tout ceci démontre que l’implantation locale reste primordiale. Et cela montre aussi qu’en politique, rien n’est jamais perdu tant qu’on y croit et qu’il y a une volonté…Pour rappel, certains observateurs mettaient déjà le NPD hors-jeu suite au raz-de-marée des populistes de l’Afd.

Une délégation de NATION était présente au dernier Congrès du NPD
NATION est régulièrement invité aux activités majeures du NPD

Nouveau policier abattu à Liège: il faut arrêter avec les larmes de crocodile!

Un policier liégeois a été abattu ce matin.

Immédiatement, le bourgmestre de Liège a exprimé son émotion et les responsables politiques fédéraux ainsi que les autorités judiciaires ne vont sans doute pas tarder à faire de même.

Sauf qu’il s’agira encore une fois de larmes de crocodiles.

En effet, si une crapule est en état et ose tirer sur un policier, c’est car toutes les autorités ont lamentablement échoué.

Les autorités communales car elles ne libèrent pas les budgets nécessaires pour que nos policiers soient en nombre suffisant et disposent du meilleur matériel.

Les autorités fédérales en ne donnant pas les moyens pour que la justice fonctionne correctement.

Les autorités judiciaires en faisant preuve d’un laxisme parfois invraisemblable envers les délinquants.

Au-delà du débat politique, inévitable face à ce genre de fait, NATION a une pensée particulière pour les proches de ce policier et pour ses collègues…

Quand la ville de Mons adopte en août 2019…ce que NATION lui proposait en février 2017!

On a récemment appris que le collège PS-Ecolo avait approuvé l’achat d’un bâtiment, en plein milieu du piétonnier montois, à plus de 200.000 € pour y mettre des toilettes. Avec les travaux et les aménagements, la ville paiera plus de 400 000 € pour des toilettes qui ne seront pas accessibles 24h/24.

Or pour rappel, en février 2017, NATION avait écrit au précédent collège communal de Mons, où le PS était déjà au pouvoir. L’article complet est disponible ICI.

A l’époque, NATION avait proposé d’installer des modules sanitaires autonettoyants dans le centre-ville. Ces modules constitués d’un W .C. et d’un petit lavabo entièrement automatisés avaient comme but premier de permettre aux SDF (de plus en plus nombreux dans le centre-ville comme nous l’avions constaté lors des maraudes sociales organisées par NATION) de pouvoir avoir accès aux toilettes et de se rafraîchir. De plus, ces installations pouvaient aussi être utiles pour le tout public.

NATION avait même fait des recherches et proposées plusieurs entreprises et une idée de budget (+-40.000 €).

Nous n’avons jamais reçu la moindre réponse, ni même confirmation de réception.

C’est sans doute le budget qui était trop peu élevé. Quatre cent mille €, c’est quand même vachement mieux…surtout lorsqu’on sait que la propriétaire du bâtiment est une fervente supportrice du PS local.

Ils ont beau mettre des toilettes publiques, nos politiciens continuent à nous pisser sur les pieds

Version socialiste de l”expression “Pour les nôtres”

L’Amazonie brûle! Est-ce si grave?

Ce mois d’août 2019 fut propice aux alarmistes climatiques.En effet, vagues de chaleur, sécheresses, incendies de forêts dont celle de l’Amazonie, ont fait couler beaucoup d’encre.La bien-pensance, et les gens de gauche en général, profitent des feux amazoniens pour déclarer “coupable”, le président “d’extrême droite” Bolsonaro, qui n’en peut plus d’être le “facho” de services, l’incendiaire du “poumon du monde”.

Vous l’avez remarqué, dans mes précédents articles sur le climat, que je ne m’arrête pas aux alarmistes et au GIEC mais que je prends la peine d’aller voir plus loin et que je me réfère à des scientifiques parfois de renommée internationale .Voici donc, pour celles et ceux que cela intéresse, une autre “vérité” sur les incendies de la forêt amazonienne.

Selon Martine Droulers, chercheuse émérite au CNRS : “Il y a 20 ans, on observait beaucoup plus de feux en forêt amazonienne qu’aujourd’hui.Il faut considérer “qu’environ 20.000 km carrés brûlent en moyenne chaque année dans cette immense forêt” (environ 10 fois la France) .On sait de diverses sources (voir bas de l’article) que les “incendiaires” sont essentiellement des agriculteurs dont ceux qui font pousser du soja, destiné entre autres au bétail en Europe, et qui brûlent chaque année de grandes parcelles pour développer l’agriculture et l’élevage.

Alors si Bolsonaro “le facho” est diabolisé, que dire de ses prédécesseurs …Entre 2003 et 2010, et surtout à partir de la crise économique de 2008, le président Lula, avait accentué la politique de développement de l’exploitation des ressources de l’Amazonie. Et donc l’agriculture, l’élevage et le secteur minier. Lors de son mandat, il y eut des incendies bien plus importantes que ceux d’aujourd’hui, sans que l’opinion bien-pensante ne s’en inquiète.

Mais bien sûr, l’ex président Lula n’est pas “d’extrême droite” …Sa remplaçante, la présidente Dilma Rousseff (une de ses proches) avait déjà relancé avant 2011, alors qu’elle était encore ministre, la construction de plusieurs usines hydroélectriques en Amazonie, occasionnant de nombreuses déforestations notamment par le feu.

Quant à Bolsonaro, il semblerait qu’il voit l’Amazonie comme une opportunité économique pour son pays. Opportunité à développer en incorporant à cette immense forêt, des zones agricoles pour la production de soja et de viande (le Brésil est le plus gros producteur de soja.). Ce n’est donc pas pour autant, qu’il soit plus responsable que d’autres pour la déforestation en Amazonie.

De plus depuis 20 ans, 50 % de la forêt amazonienne est sous un statut strict de protection nationale ! Ainsi, il est quasi certain que 50 % de cette forêt ne sera jamais sujette à la déforestation.Ce ne sont d’ailleurs, sauf accident naturel, que les terres dites “publiques” qui connaissent le plus d’incendies.

Voyons ce que dit la science !

L’ Amazonie n’est pas comme on veut le faire croire, le “poumon du monde”, mais plus modestement celui du continent sud-américain, et encore …

Alain Pave, professeur émérite à l’Université de Lyon 1, qui a dirigé le programme Amazonie du CNRS dit ceci : “Malgré son immensité, la forêt amazonienne ne représente que 10 % des forêts mondiales.Et si ces dernières sont émettrices d’oxygène, c’est avec des limites, car il peut arriver qu’une forêt émette plus de CO² qu’elle n’en absorbe. Et cela arrive également avec la forêt amazonienne. L’Amazonie n’est donc pas le “poumon du monde”, mais un alvéole pulmonaire parmi d’autres.Le producteur n° 1 d’oxygène que nous respirons, c’est l’océan, le vrai poumon de la planète.”

Finalement, l’Amazonie est un véritable trésor de réserve de biodiversité !Un quart des espèces mondiales y sont représentées. Environ 30.000 espèces de plantes, 2.500 de poissons, 1.500 espèces d’oiseaux, 500 de mammifères, 550 de reptiles et quelque 2,5 millions d’insectes .C’est aussi un apport d’oxygène avec les océans pour le continent sud-américain.

Mais même si cette merveilleuse forêt devait perdre sa moitié, ce qui n’arrivera jamais, cela ne privera d’oxygène ni la Terre, ni l’Amérique du Sud.

Jean-Pierre Demol
Climato-réaliste convaincu

 
Sources supplémentaires :Institut National de Recherches Spatiale (INPE) - Marc Ripaux, chercheur du "CIRAD", laboratoire d'étude à Belèm dans l'État du Parà au Brésil (région qui a connu des incendies terribles) - L'Institut Brésilien de l'Environnement et des Ressources Naturelles Renouvelables (IBAMA) - Planet Labs, Inc .et les, deux scientifiques cités dans le texte .

Une brochure pour les 20 ans de NATION!

Avoir 20 ans pour un mouvement politique de notre camp, c’est sans aucun doute un exploit mais aussi un gage de sérieux, de travail, de courage et de ténacité.

C’est aussi une somme de souvenirs, d’actions, de réunions, de rencontres, d’événements…

A l’occasion des 20 ans du Mouvement, nous avons décidé de publier une brochure qui va parcourir ces 20 années intenses, activistes et souvent tellement belles.

Cette brochure de 48 pages en couleurs donne une grande place aux photos et permet d’avoir une bonne idée de ce que fut l’histoire de ces 20 premières années du seul mouvement identitaire et solidariste de Belgique francophone et qui est aujourd’hui, le plus ancien mouvement patriote.

De plus, cette brochure permettra à nombre de militants, actuels ou anciens, de se retrouver dans la saga, qui est loin d’être terminée, de NATION.

Vous pouvez commander cette brochure en versant 18 € (avec les frais d’envoi) sur notre compte BE45 1430 7431 0589.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑