LES ARTICLES

Utilisateurs de Facebook : le système vous ordonne de vous taire !

La Cour de justice de l’Union européenne, outil à temps plein du système mondialiste et de la technocratie européenne, vient d’émettre en début octobre 2019, un jugement dont l’arrêt (Judgment in Case C-18/18) donne aux États membres de l’UE un pouvoir sans précédent pour formater le débat public en ligne.Utilisateurs de Facebook et d’autres réseaux sociaux, attention à ce que vous allez écrire …Cet arrêt déterminera ce que vous êtes en droit de dire ou de lire.

Ce jugement fut rendu après qu’une élue écologiste autrichienne, Eva Glawischnig-Piesczek, présidente de “Die Grünen” (Les Verts), ait poursuivi Facebook Irlande en justice pour effacer un commentaire qui selon elle, “portait atteinte à son honneur ” .Cet article dénonçait :”Les Verts qui sont en faveur en Autriche, du maintien d’un revenu minimal pour les réfugiés”, ce qui  eu pour effet une floppée d’indignations, mais aussi d’injures.Et en plus, l’article était illustré d’une photo de l’écologiste.

Pour NATION, il est clair que ce type d’arrêt va donner lieu à des abus.Selon le directeur exécutif de l’organisation “ARTICLE 19”, qui œuvre pour la protection du droit à la liberté d’expression dans le monde, “ce jugement a des implications majeures pour la liberté d’expression en ligne dans le monde entier.” Même Facebook s’insurge :“ce jugement sape le principe établi de longue date selon lequel un pays n’a pas le droit d’imposer ses lois sur la liberté d’expression à un autre pays.”

Il apparaît de plus en plus clairement qu’il y a de gros efforts de la part du système mondialiste pour réduire toujours plus la liberté d’expression, et ce partout dans le monde.Ce système mondialiste veut imposer le concept :”Consomme, produit, obéi et tais-toi !”.

Utilisateurs des réseaux sociaux, vous voilà prévenus !Raison supplémentaire pour rejoindre le combat de résistance contre le mondialisme que mène NATION .

Jean-Pierre Demol

Sources :Gatestone Institute – Cour de justice de l’Union européenne – ARTICLE 19 

Mais vous êtes fous ? Oh oui !

En Flandre, le chômage a diminué de 8,6 % en février 2019 (chiffres ONEM), et en mai 2019, le chômage n’y dépassait plus les 3,5 % .La Flandre connaît le taux de pauvreté le plus bas du pays.Toutefois, si certains chiffres pour les bénéficiaires du revenu d’intégration sociale (CPAS) augmentent, c’est dû uniquement à la crise migratoire ;

Selon le ministère de l’Intégration sociale, entre 2001 et 2018, il y eut une dépense de 368 millions d’euros rien que pour les candidats réfugiés.Et selon la députée VB Barbara Pas et le MR Denis Ducarme, 480 millions d’euros ont été versés en 2018 à des personnes non-belges .Madame Pas précise même que le gouvernement Michel a alloué en quatre ans, 1,4 milliards d’euros à des étrangers non-européens .En Flandre, ce sont aussi les grandes villes à fort taux d’immigration qui ont quelques soucis avec leurs caisses sociales …En Wallonie, un enfant sur cinq vit dans une famille pauvre !Plus de 22 % de la population wallonne survit avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté, et les sans-abris sont en constante augmentation.La Wallonie s’est quasiment totalement désindustrialisée, via de nombreuses faillites ou délocalisations successives.Voilà le résultat honteux et catastrophique de 50 années de pouvoir socialiste, le PS étant majoritaire politiquement et administrativement en Wallonie.

Si on peut reconnaître des coups d’éclat du PS en région Wallonne, c’est par des magouilles, de la corruption, des détournements de fonds et de biens publics, le tout organisé par une bande mafieuse de “parvenu(e)s”, que voulait chasser personnellement le roi des parvenus, son Altesse Elio Di Rupo …Et lorsque cette mafia vous dit que le chômage diminue en Wallonie, c’est simplement par les exclusions ou les gens en âge de retraite.à Bruxelles, le pouvoir se partage entre le PS et le MR, auxquels sont rajoutées des coalitions absurdes avec des politicards plus incompétents les uns que les autres, tous essentiellement à la chasse à la bonne place dans le pouvoir politique. à Bruxelles, en 2017 le taux de risque de pauvreté dépassait le 30 %. C’est aussi Bruxelles qui accueille une grande partie des migrants, dont, faut-il le rappeler, le coût serait de 40 euros par jour et par personne selon la Cour des comptes.Les centres d’accueil ouverts et fermés du pays ont accueilli depuis 2015, 122.079 personnes (chiffres Fédasil).

Et selon Maggie De Block et Fedasil, ces derniers auraient dépensé (avec l’argent des contribuables), entre 2015 et 2018, quelque 1,6 milliards d’euros…

ET VOUS CONTINUEZ à CROIRE CES GENS-LA, ET VOUS VOTEZ TOUJOURS POUR EUX ??? MAIS VOUS ÊTES FOUS ? OH OUI !!!

Jean-Pierre Demol 

Sources :Ministère de l’Intégration Sociale – Fedasil – Cour des comptes – Eurostat calcul IWEPS – Agence Belga – ONEM

NATION partout et tout le temps!

En quelques jours, des représentants de NATION ont participé en Belgique et en Europe à toute une série de manifestations et d’activités. Ceci démontrant encore une fois que, malgré tout, NATION est et reste la seule formation dynamique du camp patriote !

Manifestation à Rome
Conférence aux Pays Bas
Réunion au Parlement européen
Manifestation à Varsovie

Réception à l’ambassade de Syrie

Waarom blanke mensen wel en vreemdelingen niet gediscrimineerd mogen worden in dit land!

Waarom is de splitsing van de sociale zekerheid onder blanke mensen (Walen en Vlamingen) wettelijk is – het zelfs een politiek correct bespreekbaar item is – maar de splitsing van de sociale zekerheid in een aparte zuil voor vreemdelingen en blanke autochtone Belgen bij wet verboden is als zijnde een haatmisdrijf?

De voordelen van een splitsing in de sociale zekerheid op basis van bloedband of ras afkomst en cultuur, ( in plaats van louter omwille van het Franse taalgebruik) is nochtans bewezen,en hoe een gezamenlijke sociale zekerheid van autochtonen en allochtonen onze maatschappij ontwricht en sociaal vernietigd is ook bewezen. Dat voelen we elke dag aan de lijve met hospitalen die bijna bankroet zijn.

Waarom mag de particratie dan het ene propageren ( en zelfs erover onderhandelen met de linkse partijen) en staat er op het andere ( sociale zekerheid opsplitsen omwille van historische afkomst door immigratie ) gevangenisstraf.

Is er een mens met gezond verstand die dat begrijpt, waarom het uit de sociale zekerheid uitsluiten van blanke (Franstalige) mensen wettelijk kan en mag ( regionalisering) en iemand uit pakweg Afghanistan of Congo in een apart stelsel van sociale zekerheid onderbrengen een haatmisdrijf is.

Wij – NATION/ NATIONALE BEWEGING – zullen dat nooit aanvaarden, dat ‘eigen volk’ ( er leven in Wallonië honderdduizenden Franstaligen van Vlaamse afkomst, mensen met ons bloed dus) uit de sociale zekerheid geweerd worden terwijl honderdduizenden van over de gehele wereld ingevoerde mensen wel van de Vlaamse solidariteit kunnen genieten.

Het wordt tijd dat we de politiek van neoliberale ‘omvolking’ nu maar eens een halt durven toeroepen, eender of dat neoliberalisme zich nu in een Vlaams nationale dan wel in een linkse verpakking versluiert.

Edouard Hermy
Vice-voorzitter

C’est à vomir !

C’est bien évidemment, le sentiment que l’on a en apprenant que Stéphane Moreau a reçu plus de 11 millions d’€ (!) suite à son départ de Nethys.

Mais si nous avons repris ce titre, c’est pour dire que l’odeur de vomi ne se limite pas à ce ploutocrate de la pire espèce. Mais l’odeur de vomi est aussi chez les politiciens de tous les partis traditionnels qui font semblant d’être choqués, alors que leurs partis ont TOUS participé à la mise en place de ces montages financiers.

Le sommet de l’hypocrisie provenant des membres du PS, dont Moreau était un membre, et dont il parait invraisemblable que les dirigeants, au moins à Liège, n’étaient pas au courant de ce qui se passait.

Ceci dit, reconnaissons aussi que tous les citoyens qui votent sans cesse pour ces partis traditionnels et corrompus, et qui sont aujourd’hui choqués par ces montants exorbitants, devraient aussi faire leur examen de conscience.

Concluons en constatant que s’il y avait les républiques bananières, la Belgique est devenue, elle, un royaume bananier. La ploutocratie y a pouvoir absolu !

Qu’est ce que NATION, tout simplement ?

Pour les personnes qui ne connaissent pas encore bien NATION, il est de bon droit qu’elles sachent qui nous sommes et ce que nous voulons faire pour la Wallonie et Bruxelles.

Nation est un mouvement patriote pour l’amour de la Patrie,  pour la défense de notre identité, nous sommes ce que nous sommes et voulons le rester par les liens de notre langue, culture, histoire, religion, civilisation, valeurs familiales et  doctrine solidariste pour la protection des concitoyens sur base du mérite. Et enfin, nous voulons libérer notre terre de toute convoitise islamiste.                                                       

Le mouvement veut donc défendre et promouvoir les intérêts des Wallons et des Bruxellois, afin que chacun(e) puisse concrétiser ses aspirations légitimes à une vie meilleure par le travail, par la relance de l’économie au lieu de l’austérité, par une vraie famille constituée d’un père, d’une mère – socle d’une société viable digne de notre civilisation, par la sécurité physique et matérielle.

Au niveau de l’immigration, nous sommes devant une invasion de type militaire avec la complicité des dirigeants de droite, de gauche et d’extrême gauche, tous aux ordres de l’UE dirigée elle -même par l’oligarchie américaine dans ce qu’on appelle la mondialisation qui n’est autre qu’un véritable génocide des peuples européens.

Chaque jour nous perdons notre liberté, nos acquis sociaux obtenus de longue lutte, nos traditions, us et coutumes

L’immigration n’a pas apporté de richesse au pays.

Les Belges, les Wallons en particulier doivent se réveiller, autrement ils perdront leur liberté, ils perdront leur…vie avant l’heure !

Chaque jour des dizaines, voire des centaines de blancs sont assassinés de par le monde !  La Belgique a déjà payé un lourd tribut lors des attentats de 2016 à Bruxelles et depuis elle glisse lentement mais sûrement comme en France et ailleurs vers un accroissement des actions islamistes toujours plus significatives dans le but de nous dominer par la peur.                              

Le pacte de Marrakech nous réserve de mauvaises surprises par la venue de millions d’immigrés dans le but de nous remplacer purement et simplement !

Une autre situation inquiétante est la reprise par la N-VA du problème institutionnel dans le but de scinder la Belgique.

Le PS, quant à lui, a une lourde responsabilité dans le déclin de la Wallonie par l’afflux massif de “ migrants ‘’ depuis les années 70/80 à nos jours.

Le gouvernement N-VA – MR laisse, lui, une ardoise de 14 milliards d’euros !

Qu’ont-ils fait ? Ils ont mené une politique complètement débridée d’où le désastre socio – économique !    

NATION préconise la fermeture des frontières et la rémigration,  sans quoi le pays ne s’en sortira jamais !                                              

Je vous invite donc à soutenir, à adhérer au mouvement NATION, le seul rempart contre l’islamisation de la Belgique.

Salvatore Russo
Vice-président


Une délégation de NATION à Rome!

Ce samedi 9 novembre, Forza Nuova (mouvement italien allié de NATION) organisait une manifestation pour protester contre “la police de la pensée” mais appelant aussi au réveil des peuples d’Europe.

C’est dans ce cadre que NATION y a envoyé une délégation menée par la secrétaire politique du Mouvement, Nancy Van Den Eede.

Après la manifestation qui a réuni près de 500 personnes, s’est tenu un meeting autour duquel, Myriam Gravis (responsable de la communication de NATION) a pris la parole en italien, aux côtés de Roberto Fiore (président de Forza Nuova), de Anthanasios Konstantinou (député européen de Aube Dorée) et Gonzalo Martin (Democracia Nacional)

La présence de notre délégation a été grandement appréciée et nos militants ont reçu de nombreux encouragements.

Les vrais patrons du pays !

Très souvent, sur ce site, nous évoquons les forces de l’argent, le système politico-financier et nous dénonçons le fait que le monde financier domine le monde politique et lui donne des ordres.

Mais il peut être intéressant de coller des noms sur cette nébuleuse.

Et pour savoir qui sont les vrais dirigeants de la Belgique, il suffit de regarder la liste des entreprises qui ont reçu les plus grosses ristournes fiscales ces dernières années.

Vous avez dit « système » ?

Les vrais patrons du pays sont donc les entreprises suivantes (les chiffres sont le montant des ristournes fiscales dont elles ont profité):

Atlas Copco Aipower : 1.736.245.319 €

Delhaize le Lion (Ahold Delhaize) : 1.350.789.664 €

Exxonmobil Petroleum&Chemical : 1.100.277.490 €

Anheuser-Busch Inbev : 832.144.001 €

Inbev Belgium : 790.574.011 €

Total Petrochemicals & Refining : 718.737.588 €

BASF Antwerpen : 657.127.329 €

Groupe Bruxelles Lambert : 482.778.434 €

KBC Groep : 464.188.052 €

AVNET Holding Europe : 449.077.808 €

Janssen Pharmaceutica : 335.209.768 €

Cimenteries CBR : 262.356.224 €

GSK : 152.010.653 €

Solvay : 147.765.297 €

Engie : 133.039.896 €

Axa : 128.461.349 €

Fluxys : 101.919.471 €

Bekaert : 95.435.905 €

Arcelor Mittal Belgium : 80.158.466 €

Verrouillé mais pas indestructible!

Que ce soit en Belgique, en Grande Bretagne ou en Italie, on ne peut constater qu’une seule chose : le système politique semble bel et bien verrouillé !

En Belgique où le vote avait montré qu’en Flandre, les électeurs voulaient une politique plus à droite et en Wallonie, une politique plus sociale ; les partis traditionnels ont déjà bloqué l’accès au pouvoir des deux partis émergents (VB et PTB) et essaient même de se passer de la NVA.

En Grande Bretagne, malgré le résultat du référendum et la volonté des citoyens de quitter l’Union Européenne, les «élus », tous partis confondus, font tout pour empêcher le Brexit.

En Italie, alors que la crise politique aurait dû faire revenir les Italiens aux urnes, les populistes de gauche se sont alliés avec les partis traditionnels pour refaire une coalition (dans un gouvernement qui n’a donc plus qu’une légitimité fragile) et ainsi éviter des élections qui auraient probablement vu le triomphe de Salvini et de son parti.

Ce qui confirme bien nos analyses qui dénoncent depuis des années, le fait que nos « démocraties » sont aujourd’hui dirigées par quelques élites politico-financières qui ont verrouillé le système, détiennent tous les leviers de pouvoir et essaient sans cesse d’aller à l’encontre de la volonté profonde de nos populations.

Est-ce que cela signifie qu’il ne faut plus participer au jeu politico-électoral, car il n’y a aucune chance de vraie victoire électorale ? Bien sûr que non, car cela reste une (petite) caisse de résonance. Mais cela démontre qu’il ne sert à rien de tout y sacrifier.

Il faut simplement rester un mouvement anti-système, refusant le politiquement correct et qui devra avant tout se préparer à être l’alternative lorsque le système se sera complètement effondré. Que cet effondrement arrive à cause de la guerre ethnique qui se répand toujours un peu plus en Europe ou qu’il arrive sous le poids de la crise financière qui couve depuis un long moment et dont de nombreux signes montrent qu’elle pourrait être très destructrice, il faut se préparer à y faire face !

Tout le reste n’est que calcul politicien !

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑