LES ARTICLES

Votre soutien nous est toujours indispensable!

Le Mouvement NATION se retrouvé à nouveau devant un problème récurrent : retrouver un local digne de ce nom.

Pour cela, nous devons disposer d’un montant financier qui nous permette de payer la garantie et les premiers loyers. Et ceci dès que nous trouverons les installations adéquates.

Nous allons donc encore faire appel à la force essentielle de NATION : la fidélité et le soutien de ses militants. Merci donc de nous soutenir financièrement ! Tout don, même modeste peut nous aider.

N’hésitez pas non plus à adhérer ou à réadhérer, même si c’est un peu en avance.

Les militants de NATION sont sans cesse sur la brèche et sous le feu des critiques, des mensonges et parfois même la cible d’agressions physiques. Les soutenir financièrement, c’est aussi une manière importante de participer à la lutte !

N° de compte : BE45 1430 7431 0589

ps : SI vous disposez de locaux potentiels, n’hésitez pas à nous contacter via secretariat@nation.be

Drink pour les 20 ans de NATION!

Après la publication d’une brochure rappelant en image l’histoire du Mouvement et après l’avoir évoqué lors du Congrès, nous allons consacrer un événement purement festif pour célébrer cet anniversaire !

Cela se passera le samedi 26 octobre à partir de 19h. Cela se déroulera dans le Brabant wallon et il s’agira d’un drink animé de quelques projections et de quelques interventions.

Pour des raisons organisationnelles, il est INDISPENSABLE de confirmer votre venue, soit via vos cadres locaux soit en écrivant à secretariat@nation.be

Au 26 octobre pour ce qui s’annonce une belle fête !

Manifs : selon que vous serez de gauche ou de droite…

La déclaration que vient de faire un syndicaliste de la police dans la presse flamande a confirmé ce que nous disions depuis des années : la police de Bruxelles est bien plus répressive envers les nationalistes et les patriotes qu’envers la gauche et l’extrême gauche.

Visiblement choqué qu’on veuille faire porter le chapeau à la police de Bruxelles pour les incidents de samedi dernier avec les activistes ecolo, ce syndicaliste a rejeté la faute sur les autorités communales. Expliquant qu’elles avaient trop laissé faire et trop longtemps alors que s’il s’était agi d’une manif de « droite », tout aurait été cadenassé de manière bien plus rigoureuse.

Comme nous le dénonçons depuis bien longtemps, la démocratie est régulièrement foulée aux pieds par les autorités communales bruxelloises, entre autres, qui font tout pour interdire ou gêner tout rassemblement patriote.

Quand elles ne laissent pas carte blanche aux milices gauchistes comme le 1er mai 2015 où on avait laissé des dizaines de gauchistes masques, casqués et armes pour certain s’attaquer (sans grand succès d’ailleurs) à une poignée de militants de NATION.

Ce que ce policier a courageusement dénoncé, c’est que nous vivons dans une « démocratie » à géométrie variable selon le fait que l’on soit patriote ou gauchiste…et ceci toujours au détriment des patriotes bien entendu…

Un bien beau week-end entre patriotes européens!

Une délégation du Mouvement NATION a participé à la réunion annuelle des nationalistes de France et d’Europe, organisée à Rungis (près de Paris) par Roland Hélie, directeur de Synthèse Nationale.

Ce fut l’occasion de rencontrer et de revoir des camarades de combat français dont Serge Ayoub (militant solidariste), Yvan Benedetti, (Les Nationalistes), Thomas Joly (secrétaire général du Parti de la France), Jerôme Bourbon de Rivarol et Alain Escada (CIVITAS), Vincent Vauclin (la Dissidence Française) et bien d’autres que j’oublie probablement…qu’ils m’en excusent !

Point d’orgue de ce week-end, la recontre avec Jean-Marie Le Pen, qui reste un grand Monsieur représentant plus d’un demi siècle de combats patriotes pour la défense de nos valeurs et de notre identité.

A noter que le stand de NATION remporta un certain succès.

Les organisateurs estiment que 3.000 personnes ont visité cette réunion qui s’est étendue sur 2 jours.



Des changements à NATION!

Des changements au sein de NATION !

Après le succès de notre XIIè Congrès (malgré des circonstances difficiles) et après la réélection massive  d’Hervé Van Laethem comme président, il est temps de présenter la nouvelle équipe et la nécessaire restructuration que va connaître NATION.

Il y  aura dorénavant 2 vice- présidents :

  • Salvatore Russo, qui occupait déjà  ce poste et qui est par ailleurs le responsable de l’arrondissement Charleroi-Thuin
  • Edouard Hermy, coordinateur du groupe flamand N-SA qui va fusionner avec NATION, dans le cadre de la création d’un parti national qui a été décidé lors de ce Congrès…

Le secrétariat politique sera occupé par Nancy Van Den Eede.  Après avoir brillamment mené l’arrondissement d’Ath-Tournai-Mouscron, elle a  accepté de remplacer Jean Pierre Demol qui aspire à une vie politique un peu moins chargée.

Le secrétariat général sera repris par  Felipe Ferreira, militant de longue date et co-fondateur de NATION, il a accepté de redevenir cadre afin de soutenir le travail des sections et noyaux militants et de  réinstaurer sans états d’âme ”les fondamentaux ” du mouvement tant dans la manière de fonctionner que dans les valeurs à défendre.

Nous avons décidé de créer un poste de directeur de la communication. Poste stratégique dont il est apparu normal qu’il revienne à Myriam Gravis, qui a démontré ses capacités en la matière. Du moins si l’on en  croit son résultat électoral de 2, 46% aux dernières élections générales. Elle sera aussi en charge de la Province de Namur.

Un trésorier est désigné en la personne de Patrick Michel, fidèle militant de la (presque) première heure de NATION. Il sera également en charge du Centre Solidariste d’Etudes Politiques (CSEP)

Deux porte-paroles sont nommés :

  • Leticia Knevels, dynamique responsable provinciale de Liège. Responsable provinciale qu’elle reste par ailleurs.
  • Olivier Buys, vieux routard du camp national. Il reste aussi par ailleurs responsable de la province du Luxembourg. Il sera plus spécialement en charge des contacts éventuels avec la presse néerlandophone.

Outre les provinces déjà nommées, des coordinateurs provinciaux sont nommés pour :

  • Le Hainaut : Christian Gelay qui est aussi le responsable de l’Arrondissement de Soignies
  • Le Brabant wallon : notre ami Jordan qui s’occupera également de la Cellule Internet
  • Bruxelles-19 : notre ami Alexandre

Au niveau des responsables locaux, la situation est la suivante :

  • Noyau militant de Verviers : Esteban
  • Noyau militant de Anderlecht : Guy Vandekerchkove
  • Noyau militant de Bastogne : Kevin
  • Noyau militant de Gouvy : Jonathan
  • Noyau militant de Peruwelz : Joris
  • Noyau militant de La Louvière : Elodie
  • Noyau militant de Fleurus : Renaud et Samuel
  • Noyau militant de Courcelles : Vasilio
  • Noyau militant de Jumet : Jean-Philippe et Luc
  • Noyau militant Botte du Hainaut : Pascal Villière

Il va encore y avoir de nouvelles nominations dans les jours qui viennent. Elles vous seront annoncées.

Il va de soi que nous sommes toujours à la recherche de personnes qui seraient intéressées et disposer à ouvrir des noyaux militants locaux. Signalez-le nous via secretariat@nation.be

Quelques visages de la nouvelle équipe

NATION : 20 ans! Et puis demain ?

Ce billet d’humeur a été écrit par un de ceux qui fonda NATION voici 20 ans. Aujourd’hui installé à l’étranger, il nous a envoyé cette intéressante réflexion sur les 20 ans de NATION.

Septembre 1999, une poignée de camarades se réunirent dans une maison de maîtres à Bruxelles (la révolution peut se faire aussi avec  élégance lol) pour une réunion de travail et faire un bilan des années de FN, FNB et autres. Ils arrivèrent à la conclusion que ces  tentatives n’avaient été que du temps perdu. Et se décidèrent à fonder leur propre mouvement.

En fait, tout ce temps n’avait pas tout à fait été perdu. Ces années avaient permis aux purs activistes que nous avions été d’acquérir de l’expérience dans le cadre de la politique plus politicienne.

Les fondateurs du Mouvement venaient d’horizons différents, mais une seule aspiration les guidait : celle de construire quelque chose qui aurait enfin un sens et qui puisse répondre aux aspirations de notre peuple.

Tous profondément européens et conscients de notre passé, nous voulions redonner à notre Nation son orgueil et sa fierté. Nous savions que cela n’allait pas être facile : entre le système qui ne nous laisserait rien passer, les arrivistes, les traitres et les coups dans le dos, le chemin allait être long et pénible ….Et il a été long et pénible.

La dernière campagne électorale a été rondement menée, malgré les faibles moyens du mouvement, mais la censure et les mensonges nous ont empêchés de remporter une victoire. Mais nous n’avons pas perdu la guerre, car nous sentons dans le plus profond de nos fibres qu’une bonne partie du peuple partage nos sensibilités.

Il est un fait que nous n’avons toujours pas de résultats  électoraux concrets : je parle ici d’élus… Mais il n’empêche que nos victoires militantes ont été nombreuses. Et je vous assure que si NATION n’avait pas existé, la situation de notre famille de pensée serait bien pire encore.

Certes, il reste beaucoup de travail à fournir mais le mot désillusion ne peut faire partie de notre vocabulaire. Et de toutes manières, la réalité rattrapera bien vite notre population. Et c’est bien cela qui importe : l’avenir de nos peuples est engagé ! Et dès lors, nous ne pouvons pas baisser les bras et rester sans rien faire ! On ne peut laisser un tel héritage à nos enfants, à nos proches.

Il est un fait que le Belge n’a pas une grande conscience politique : le système politico-marchand a bien fonctionné. Sans compter qu’après une journée au boulot, les gens n’ont guère envie de se préoccuper de politique et se contentent  de regarder la « boite à image » qui leur dit la « vérité officielle ».

Mais nous pouvons néanmoins voir que les médias alternatifs rencontrent toujours plus de  succès et que donc, de plus en plus de gens s’aperçoivent qu’on leur ment. Et notre espoir est là, lorsque assez de gens auront compris dans quel monde, ils vivent et qu’ils voudront changer le système, ils chercheront un  mouvement qui aspire à leurs aspirations. Et c’est là que NATION devra être présent et être prêt !

Alors mes camarades, soyez forts et sans faiblesses, l’avenir nous appartient !

David Jean
Co-fondateur de NATION

Incidents entre Turcs et Kurdes à Liège !

Ce vendredi, des incidents ont éclaté entre membres de la communauté turque et kurde en plein centre de Liège.

Ce n’est pas la première fois que les rues de nos grandes villes servent de ring de boxe entre ces communautés. Mais cela nous rappelle une fois encore qu’elles n’ont rien à faire de leur nationalité belge et restent profondément attachées à leur pays d’origine.

Nous constatons également que la police de Liège leur a laissé faire à peu près tout ce qu’ils voulaient alors qu’on l’a connu bien plus pointilleuse lors d’actions de patriotes belges.

SANYO DIGITAL CAMERA

Een schande!

Eddy Hermy

We hebben 6 regeringen en 7 parlementen ( of omgekeerd, er is toch geen hond die het nog weet) 9 provincieraden, een dikke 3000 politici – talloze bestuurders die politiek gedropt zijn in bedrijven zoals De Lijn en het spoor – en een overheidsbesteding van, 250 miljard om de boel te doen draaien.

Maar de bussen komen niet en de trainen zijn te laat (lees HIER !).

De wegen zijn verstopt en lijken op die in Afghanistan, justitie werkt voor geen meter, politie heeft geen tijd, politici houden zich bezig met het terugbrengen van terroristen en hun kroost, onze veiligheidsdiensten zoeken naar nationalisten ter vervolging van hun mening, omdat ze de massa ingevoerde geweldplegers niet aankan pakken ze eigen volk aan.

Maar een bus of trein op tijd, geen sprake van !

Voor dergelijk hoogtechnologische bevragingen aan het overheidsapparaat is geen plaats.

En maakt u dat kwaad – en maakt u van u neus, dan weet de politieke klasse wel raad : u bent een negativist, een populist een neonazi-fanaat.

Eddy Hermy

Têtes de kurdes contre têtes de turcs?

L’offensive que vient de déclencher l’armée turque contre les milices kurdes du nord de la Syrie est un bel exemple du chaos provoqué par ceux qui sont responsables de l’injuste et sanglante guerre civile syrienne, à savoir l’Arabie Saoudite, les USA et Israël.

Ces évènements permettent de rappeler quelques vérités qui sont une fois de plus ici démontrées.

Les Etats Unis n’ont ni amis ni alliés, ils n’ont que des groupes ou pays qu’ils utilisent pour souvent (toujours ?) les abandonner sans état d’âme si leurs propres intérêts l’exigent.

La présence de la Turquie dans l’OTAN est un vrai problème car ce pays est non seulement instable mais, de plus, participe de sa propre initiative à plusieurs conflits qui, par le jeu des alliances, pourrait amener un jour ses partenaires de l’OTAN (et donc aussi nos soldats) à soutenir la Turquie dans ses opérations militaires.

Les Kurdes ne sont pas des combattants de la liberté. Le YPG, branche syrienne du PKK de Turquie, est un groupe communiste[1] et terroriste qui n’a jamais hésité à tuer des civils. Les Kurdes de Syrie n’ont pas hésité à pratiquer le nettoyage ethnique contre les populations d’origine arabe. Et enfin, ils se sont battus contre DAESH, non pas pour défendre la liberté et la démocratie, mais car DAESH représentait un danger pour les Kurdes. Point barre.

Si les USA ont une fois de plus trahis les Kurdes, ces derniers sont aussi de grands spécialistes du renversement d’alliances. Ils ont en effet été soutenus par l’URSS mais aussi par les israéliens (alliés des USA) avant de se faire aider par la Syrie et les Palestiniens. Ils ont eu une première période américaine au moment de la guerre du Golfe[2]. Et ces dernières années, ils ont été à nouveau fortement soutenus par Les USA et Israël, alors que les services secrets de ces deux pays avaient grandement contribué à la capture d’Ocalan, chef historique du Parti des Travailleurs du Kurdistan en 1999.

La condamnation par l’Union européenne de l’attaque turque est une vaste blague. D’autant plus que l’UE porte également une part de responsabilité dans le chaos syrien. Et qu’en plus, l’UE n’est même pas fichue de faire cesser l’occupation de Chypre, état membre de l’UE, par l’armée turque.

Tout ceci ne peut en tous cas que nous confirmer dans les positions qui sont les nôtres en cette matière :

  1. La Belgique doit sortir de l’OTAN afin de ne pas être mêlée à des guerres offensives qui ne sont pas menées pour défendre les intérêts de l’Europe mais bien ceux des USA ou de leurs alliés.
  2. Il faut que l’UE freine les velléités guerrières d’Erdogan et fasse pression pour faire cesser l’occupation de Chypre par l’armée turque
  3. Il faut que toutes les puissances étrangères cessent de soutenir les groupes rebelles de Syrie et cessent d’interférer dans les affaires intérieures syriennes.

[1] De nombreux militants gauchistes sont venus du monde entier pour soutenir le YPG dans la région dite du Rojava

[2] Les USA les avaient poussés à se révolter contre Saddam Hussein avant de les laisser se faire massacrer par son armée

C’est maintenant qu’il faut réagir!

Chers concitoyens,

Le temps n’est plus aux palabres, aux hésitations, mais à l’action !

En effet, notre existence ne tient plus qu’à un fil. Cela peut encore durer 5, 10 ou 20 ans…, mais inéluctablement le jour de notre fin prématurée viendra par la volonté criminelle de celles et ceux qui ont décidé qu’il en soit ainsi.

Nous ne sommes pas devant la fatalité d’une catastrophe naturelle où l’homme n’a aucun moyen d’y remédier et ne peut que subir dans l’attente d’une accalmie de mère nature. Et de reconstruire jusqu’à la prochaine comme nous avons toujours fait.

Maintenant, il ne s’agit pas de catastrophe naturelle, mais d’une catastrophe provoquée par l’homme contre l’homme ! Il s’agit du grand remplacement de population !

Aussi, ce que d’aucuns veulent détruire, d’autres peuvent l’en empêcher ! C’est ici que le mouvement NATION intervient pour la protection de la population.

Depuis 20 ans, NATION ne cesse de mettre en garde les partis traditionnels que l’immigration à tout va serait, tôt ou tard, un désastre pour la Belgique. Mais ils n’ont jamais tenu compte de Ces avertissements, pourquoi ?

Au contraire, ils crient haut et fort que NATION est un parti raciste. Ils ont décrété un cordon sanitaire pour empêcher NATION de toute visibilité médiatique et de participer aux débats politiques et ceci afin que la population ne soit pas informée de son existence. Et ainsi continuer d’avoir les coudées franches pour mener leur politique contre les Belges…

Les partis traditionnels veulent en effet continuer à cacher aux Belges les dizaines de milliards d’euros dépensés à cause de l’immigration incontrôlée, alors que la population de souche plonge dans une pauvreté irréversible, etc…

Votre salut, c’est NATION !

Salvatore Russo
Vice-président de NATION

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑