Voici la Belgique que veut le PP!

Depuis des années, nous disions que le Parti Populaire avait un double langage sur l’immigration, ainsi que nous l’écrivions ICI, ICI et ICI !

Le PP démontre que nous avions raison par la très récente publication de 2 visuels qui parlent d’eux-mêmes.

En Belgique, vous tuez vos 5 enfants : 12 ans de prison et c’est bon !

C’est ainsi qu’on peut résumer le message délivré par la scandaleuse libération de Geneviève Lhermitte qui avait en 2007 égorgé ses 5 enfants.

Cette décision démontre une fois de plus, quelle inversion des valeurs dévore notre société.

NATION rappelle qu’il demande des peines incompressibles pour les auteurs de crimes visant les enfants !

Préparons-nous maintenant à la libération de Dutroux !

Pauvre Belgique ! Plus que jamais, il faut tout révolutionner : le 26 mai, votez NATION !

Rien ne va en Belgique ? Changeons tout…avec NATION !

Parmi tout ce qui ne va pas, il y a une succession de gouvernements de coalition qui, depuis au moins quarante ans, sont tous tout aussi incompétents les uns que les autres. La crise de 2008 et l’incapacité de ces gouvernements, de gauche comme de droite d’y pallier, en est une des preuves flagrantes.

Notre petite Belgique est un des pays qui compte le plus de ministres au monde, avec des élus fédéraux et régionaux qui font parfois triple ou quadruple emploi  Sans compter un surplus de députés dont l’incompétence n’est plus à démontrer. 

Encore, aujourd’hui, le gouvernement démissionnaire de Charles Michel laisse un trou budgétaire de 8,5 milliards d’euros, qui comme d’habitude, retombera sur le dos du contribuable. 

Et ce n’est pas tout, le mauvais travail des politiciens au pouvoir est suivi de près par la triste qualité des administrations dans la plupart des villes de Belgique, administrations trop politisées, et gérées lamentablement dans certains endroits.


Les citoyens subissent une administration bureaucratique qui, loin d’aller de l’avant, stagne dans une incompétence qui touche la plupart des citoyens : files d’attente, réponses tardives, dossiers mal suivis, coûts administratifs toujours plus chers, sanctions disproportionnées, manque de personnel ou système informatique vétuste … 

Alors que pour nombre d’entre-elles, ces administrations font partie du service public, nous avons la nette impression que ce sont des groupes d’intérêts qui, défendent leurs intérêts et non celui du public (un peu comme les grands syndicats …).

D’autre part, nos « dirigeants » n’arrivent JAMAIS à combler les milliards des trous budgétaires, toujours plus profonds. Et pourtant de l’argent il y en a, et ailleurs que dans les poches des contribuables. Et c’est là, que NATION propose de changer les choses, sans toucher au porte-monnaie des citoyens. 

Et pour ce faire, NATION ne se vante pas de promesses intenables, car nous savons qu’il faut une réforme profonde et totale de ce qui se fait actuellement en matière économique, mais aussi en matière sociale, dans les systèmes de santé, de retraite, de sécurité sociale, d’éducation nationale, de l’emploi et du chômage, où rien ne va convenablement ! 

Cette réforme, NATION le propose également dans d’autres domaines, comme l’environnement, la vraie écologie, l’agriculture,  et tout ce qui touche le secteur rural, la sécurité, la défense des animaux, la défense nationale, l’immigration, etc . Sans faire de vagues promesses “attrapes-voix”, NATION propose des réformes réfléchies, claires et faisables.

Ces propositions de réforme, vous pouvez les consulter en lisant notre programme politique via ce lien :    https://www.nation.be/nos-propositions/

Après avoir lu notre programme, vous comprendrez mieux pourquoi NATION est la seule initiative, l’unique vraie opposition en Belgique francophone. Vous comprendrez également, pourquoi il est impératif le 26 mai 2019, de VOTER NATION en masse ! 

Permettez-nous ainsi de faire entendre notre voix, qui est aussi celle du peuple. 

Jean-Pierre Demol 

Rappel aux socialistes, qui ont la mémoire courte !

Lorsque l’on entend les discours des leaders du Parti Socialiste , ils sont les meilleurs, les seuls à pouvoir sortir notre pays de la crise et de la pauvreté, ils sont les seuls honnêtes, bref, l’élite de la politique belge… Ils sont également les premiers à diaboliser les autres et à traiter de “fachos” les patriotes et les nationalistes, leurs ennemis naturels. Mais la réalité est toute autre . Aussi, pour ces forts en gueule de pacotille, il me semble nécessaire de leur rafraîchir la mémoire.

Avec plus de 50 ans de pouvoir dans les divers gouvernements de coalition, plus d’un demi-siècle de pouvoir politique et administratif quasi-absolu en Wallonie, ils ont fait de cette région autrefois prospère, une région précarisée où les seules avancées sont celles du nombre de chômeurs et autres allocataires sociaux, de la paupérisation, des magouilles diverses. Et en parlant de “magouilles”, le PS est plutôt grand spécialiste dans les malversations de toute sortes.

1933 – 1942/43 : Il y a une claire et historique collaboration des pères du Parti Socialiste Belge, avec le régime nazi allemand (Henry De Man – Edgard Delvo – Alphonse De Boungne – Roger De Moor – Julien Velut – Pierre Hubermont – Georges Scaillet, etc …)

Voici quelques noms et dates de certaines des affaires troubles du PS, vous aurez ainsi l’occasion de faire des recherches et de lire ce qu’il en est… Et ne croyez pas que c’est une liste exhaustive, il existe d’autres affaires, dont des affaires de moeurs .

1988, affaire des Mutuelles Socialistes 

1989, affaire IBRAMCO

1991, assassinat d’André Cools

1993, affaire AGUSTA

1994 à 2006 dossier “Ville de Charleroi” (62 “PS”inculpés)

1994, affaire Richard Carlier

1994, les affaires Delcroix

1996, affaire INUSOP

1997, affaire Dassaut (avec le suicide du général Lefebvre)

2000, les affaires Onkelinks et son ex-mari (trafic de drogue et association de malfaiteurs)

2002, suicide d’Alain Van Der Biest

2004, Scandale de la SMAP

2005, 2006, 2007 la Carolo bis

2007/2008, affaire INTRADEL

2009, affaire Philippe Sonnet

2010, affaire Anne-marie Lizin

2010, affaire “Daerden&Co”

2011, affaire Alain Mathot (le fils de …)

2013, affaire Bellens/Belgacom

2015, affaire “Citta Verde”

2016/2017 affaire VIVAQUA

2017, afffaire PUBLIFIN

2017, affaire du Samusocial

2017/2018 affaire GIAL

Si les socialistes ont la mémoire courte, ou sélective, NATION n’oublie RIEN !!! Encore une raison de voter NATION le 26 mai prochain !

Jean-Pierre Demol

Contre la violence rouge !

Les incidents liés à la conférence de Theo Francken à Verviers semblent devenir une mini affaire d’état. Voyez plutôt :

  • la Gouverneur de la Province  qui envoie un rappel à l’ordre à la Bourgmestre socialiste de Verviers ayant participé à la manifestation violente alors que c’était sa propre police qui protégeait la salle de conférence…
  • le Ministre de l’Intérieur qui demande un rapport complet sur la gestion des incidents à l’inspection de la police suite à des questions parlementaires…
  • le président de la section verviétoise du syndicat socialiste pris en photo alors qu’il jette une chaise en direction des participants à la conférence
  • les gens de gauche qui justifient leur violence par le fait que les membres de « NATION » ne se sont pas laissé faire…
  • des députés de droite molle qui enfin réagissent à la violence de  l’extrême gauche…

Car cette fois la droite molle et populiste a enfin découvert que l’extrême gauche est violente ! Si cette droite était un peu plus sur le terrain et si elle défendait de manière plus mordante ses convictions, elle le saurait depuis longtemps !

Evidemment l’extrême-gauche est violente ! Et ça ne date pas de mardi dernier.

Les militants de NATION le savent bien eux, car ils sont depuis longtemps en première ligne face à la pègre rouge. Et on l’a encore vu l’autre jour à Verviers, ils sont bien les seuls à physiquement leur tenir tête ! Ceci est un nouveau rappel que le combat identitaire s’il doit être politique, doit être et rester lié au combat activiste.

Certainement en ces temps où le système politico-financier est partout aux abois et que dès lors, il active ses chiens de garde que sont les gauchistes dits « antifa »…

Face à la violence rouge, NATION continuera à faire front !

Francken à Verviers : quelques enseignements à tirer !

La tentative de conférence de Theo Francken à Verviers aura été riche d’enseignements sur de nombreux plans

Elle nous a confirmé que la mouvance antifa « radicale » est donc bien composée d’une trentaine d’adolescents attardés qui ont besoin des grands frères avinés des syndicats et du PS pour pouvoir mener à bien une action. Les « purs antifa » se limitant à se déguiser en « black block de chez Aldi ».

Elle nous a démontré les limites de la mouvance populiste qui très souvent argumente qu’il faut mettre de l’eau dans son vin pour arriver au pouvoir et changer les choses. Et dont un ancien ministre, après 5 ans de pouvoir, ne peut pas prendre la parole dans certaines parties du pays.

Elle a prouvé que toute activité politique doit rester liée à une démarche activiste. Car lorsque les autorités ne respectent pas la loi et sont complices des émeutiers, on ne doit compter que sur nos propres forces. Et en cela, NATION a démontré une fois de plus hier soir qu’elle était la seule force patriote militante et organisée de Belgique francophone.

Et enfin, cette soirée doit être l’occasion de, sinon nous réunir, du moins apprendre à mieux se coordonner entre patriotes afin de mieux s’organiser. Si elle débouche sur ce genre de choses, elle aura sans nul doute été bien plus utile que d’entendre l’intéressé lui-même.

No pasaran qu’ils disaient !

On a un peu poussé

Mais comme d’habitude, nos militants sont passés

 

La Wallonie est-elle devenue une république soviétique ?

On est en droit de se poser cette question lorsqu’on voit toutes les difficultés rencontrées par l’organisatrice d’une conférence littéraire consacrée à Théo Francken, l’ancien secrétaire d’état à la migration.

Le but de cette conférence ? Présenter le livre publié par l’intéressé. Quoi de plus classique dans une démocratie ? Eh bien, il semble qu’en Wallonie (et plus spécialement en région liégeoise), les forces de gauche aient décidé d’en finir avec le fonctionnement normal d’une démocratie.

Ils auront en tout cas tout fait pour empêcher cette conférence : mensonges, pressions sur les propriétaires de salle, appels à la contre-manifestation et menaces de violence. Différents services de polices allant jusqu’à fournir les adresses de salle à l’extrême-gauche et à faire pression sur l’organisatrice avec des arguments qui, dans un vrai état de droit, leur vaudrait de se retrouver au moins devant le comité de contrôle de la police.

Malgré tout cela, cette courageuse dame a tenu bon et la conférence devrait se tenir malgré tout ce mardi 19 février.

NATION ne peut que condamner les tentatives d’empêcher la libre expression de Théo Francken, et ceci même si NATION reste très critique par rapport à l’hypocrite politique migratoire de ce dernier.

NATION constate une fois de plus la collusion entre le Parti Socialiste et des groupes violents d’extrême-gauche.

NATION sera attentif au fait de voir si la police locale (on ignore encore où ça se passera) assurera le maintien de l’ordre de manière objective ou, à l’instar de certains services de police liégeois, laissera faire les casseurs gauchistes.

Le tweet anti-migrant ne fait pas l’opposant à l’immigration massive !

La NVA et Théo Francken sont les spécialistes de la ‘com anti-migrants…Mais qu’en est-il dans la réalité ?

Voici quelques chiffres sur les naturalisations et les nouveaux belges sur ces 5 dernières années. On voit à quel point la NVA (arrivée au pouvoir en Octobre 2014) est une arnaque.

  • 2014  : 18.726 naturalisations
  • 2015 : 27.071 naturalisations
  • 2016 : 31.095 naturalisations
  • 2017 : 38.048 naturalisations
  • 2018 : 36.215 naturalisations

C’est toujours la même chose avec les populistes de tous poils (NVA-PP, etc…). Ils se font élire “contre les migrants” mais dans les faits accélèrent le développement de la société multiculturelle.

La gauche de Liège se rassemble…contre NATION !

L’extrême-gauche liégeoise semble avoir un problème qu’elle n’arrive pas à résoudre toute seule : le développement de NATION dans la ville et la région liégeoise.

Elle a pourtant essayé les bonnes vieilles manières violentes : des menaces à la bouteille incendiaire en passant par l’agression physique (qui a d’ailleurs mal tourné pour les agresseurs).

Mais rien n’y fait, NATION est là, bien là et même de plus en plus là.

Alors ils ont demandé aide et assistance aux vrais patrons : la gauche socialiste. Et c’est ainsi que s’est tenue le 30 janvier dernier, une réunion visait à relancer un « Front Antifasciste » liégeois. Cette réunion a rassemblé officiellement 250 personnes, représentant 41 organisations !!! Ce qui donne environ 6 personnes par organisation… Quand on sait que le Congrès de NATION a rassemblé une centaine de personnes pour une seule organisation, on peut se demander qui mérite le titre de « groupuscule ». Et on peut d’ailleurs se demander si ce ratio n’aurait pas encore été plus mince si la FGTB, la CSC et le Mouvement Ouvrier Chrétien n’avait pas participé…

A noter aussi que ce Front de bons démocrates s’est adjoint le groupe de supporters ultra du Standard (Ultra Inferno 96). Rappelons que les hooligans gauchistes liégeois viennent encore de se faire remarquer par des agressions, lire ICI.

Enfin l’avantage de ce rassemblement, c’est que dorénavant on a un nom et un visage puisque le nommé Julien Dohet (secrétaire politique de la Setca liégeoise, une des branches de la FGTB) semble être devenu une sorte de porte-parole des « antifascistes » liégeois. Au moins dans l’avenir, on saura contre qui porter plainte.

Pour plus de détails sur ce « rassemblement », vous pouvez lire ICI l’article que « l’observatoire de l’extrême-gauche » avait consacré à ce projet, avant même qu’il ne voie le jour.

 

Image des “super révolutionnaires anarcho-marxistes” se faisant arrêter comme des bleus voici quelques temps à Vottem. A souligner que c’est néanmoins assez rare que la police liégeoise ennuie ces “braves garçons”.

 

Des hooligans, alliés de la FGTB et du PS, ont frappé à Hal !

Ce week-end, des hooligans du Standard ont agressé à coups de bâton, des supporters anderlechtois qui faisaient la fête dans un local paroissial à Hal. Les casseurs liégeois s’en sont même pris à une ambulance.

Vous n’entendrez pas les hurlements des bien-pensants habituels, tout simplement car ces hooligans- là, ils sont d’extrême-gauche. Comme l‘observatoire de l’extrême-gauche l’expliquait déjà voici un moment ICI et ICI.

A noter qu’un de ces groupes de supporters Ultra, « Ultra Inferno 96 », s’est joint au nouveau Front Antifasciste liégeois qui vient de se constituer récemment. Et où il se trouve aux côtés du Mouvement Ouvrier Chrétien, de la FGTB liégeois, des Femmes Prévoyantes Socialistes

On attend bien évidemment que ces formations « respectables » condamnent ces violences et prennent leur distance avec ces hooligans. On peut toujours rêver…

 

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑