Cette droite qui ne nous dit rien de bon…

La très relative « onde de choc » provoquée par la liste Destexhe (du nom de cet élu libéral qui vient de créer sa propre formation politique) illustre bien le foutoir que constitue la droite libérale sous toutes ses formes.

On voit en effet Destexhe, « la Droite » et le PP se disputer comme des chiffonniers pour récupérer un électorat  auquel aucun d’entre eux n’ose même donner un nom à cause du politiquement correct. Populiste ? De droite  décomplexée ? De droite libérale ? De droite dure ? De droite radicale ? Ils ne savent pas quel terme utiliser pour ne pas être diabolisé…

Et cela illustre bien que ces listes qui se prétendent anti système sont, en fait, tellement parties prenantes de  ce système qu’elles veulent à tout prix  éviter de lui déplaire.

Et c’est bien ce qui caractérise la droite belge classique depuis de nombreuses années : la lâcheté. La lâcheté et la recherche de son seul intérêt personnel. Car si Destexhe avait eu la place qu’il convoitait sur la liste MR, il y serait bien évidemment rester et aurait continué à avaler toutes les couleuvres possibles.

Alors y aura-t-il des conséquences électorales fâcheuses à la création de cette nouvelle liste ? Sans doute bien plus pour les populistes divers et (a)variés que pour NATION. En effet, notre électorat est populaire et patriote. Il ne sera sans doute que peu convaincu par le côté pédant, libéral et somme toute mondialiste de Destexhe.

Diu côté des populistes, par contre, les transfuges ne manquent pas. Ce qui donne une bonne idée de l’ambiance au sein du PP…et des plumes électorales qu’ils risquent d’y perdre.

Pour notre part, cela ne nous arrachera pas des larmes. Car au plus, on voit les populistes belges à l’œuvre, plus nous nous réjouissons que NATION soit quelque chose de bien différent tant au niveau de la pratique que des idées…

Malaise chez les populistes !

Depuis la fin des élections, et comme on l’avait prédit, on n’entend plus le PP chanter…ni parler ni agir. Sinon dans la rubrique « exclusions et claquements de porte ».

En effet depuis mi-octobre, les deux principaux cadres namurois du PP se sont embrouillés avec le Parti et l’ont quitté. Ainsi que le troisième candidat sur la liste de Charleroi. Et pour terminer, c’est un cadre liégeois qui a été poussé vers la sortie.

La première raison de ces départs en cascade est le fait que les gens sont profondément déçus car le président du PP, Mischael Modrikamen, a été bien imprudent puisqu’il promettait, à qui voulait l’entendre, un siège dans les conseils communaux et provinciaux. Il avait été jusqu’à prédire une septantaine d’élus…Pour finalement n’en décrocher que 11 et générer une masse de déçus et de mécontents.

Autre raison des départs, en plus d’une ambiance malsaine, c’est le fait que la grande ruée sur les places éligibles (et bien plus juteuses financièrement) est lancée. Et que là, il y a bien évidemment nettement moins d’élus potentiels. Chaque place vaudra de l’or et chacun est bien décidé à tout faire pour l’obtenir, y compris marcher sur ses anciens petits camarades.

Le 10 novembre à la fête post-électorale de NATION, des dizaines de militants enthousiastes se sont réunis dans la bonne humeur…Au-delà des idées, c’est sans doute là aussi une autre des différences entre le PP et NATION.

En tous cas, que tous les braves patriotes qui se sentent bernés par le PP sachent, qu’à nos côtés, une place est libre : la leur !

En cette fin de campagne électorale…

Voilà, les dés sont jetés ou presque. Après demain, nos concitoyens iront voter.

En âme et conscience?… Pas tout à fait, lorsqu’on sait le black-out médiatique qui a touché NATION, dont le seul crime est d’être le seul à clairement marquer son désaccord avec ce qui est devenu un véritable dogme : la société multiculturelle. Dogme auquel même les “populistes” belges se sont soumis en échange de quelques miettes médiatiques…

Mais quoi qu’il en soit, NATION peut en tous cas être fier de sa compagne électorale et fier de ses militants. Fier de ceux qui se sont présentés comme candidats, de ceux qui ont tracté et collé comme de ceux qui ont réalisé un énorme travail audiovisuel de qualité. Travail qui a donné à NATION une très bonne visibilité sur les réseaux sociaux.

Fier aussi et reconnaissant, NATION l’est envers ceux qui n’ont pu militer mais qui ont aidé financièrement le Mouvement.

Notre présence à ces élections et la campagne menée sont déjà une victoire en soi.

Sans accès aux médias, sans grands moyens, sans renier nos idées; NATION a pu présenter nombre de candidats avec une bonne répartition dans presque tout le pays. Et ceci malgré que les élections locales soient toujours plus difficiles pour les petits partis.

Et si parfois, certaines listes ne furent pas étoffées, au moins nous étions certains de nos candidats qui, eux, n’avaient pas été recrutés dans les cafés…

Notons aussi que chaque liste de NATION a présenté un programme local. Ce qui démontre la réelle implantation de nos candidats.

Quant au résultat, nous ne pourrons l’analyser que dimanche soir. Mais ce qui comptera avant tout, ce sera de voir si nous sommes devenus un fait électoral et politique au même titre que nous sommes depuis bien longtemps, un fait activiste et militant incontournable. Et ceci sans perdre de vue que ces élections locales ne sont que le tremplin des élections régionales, fédérales et européennes de mai prochain.

Quoi qu’il en soit, une fois de plus, une seule organisation politique de Belgique aura défendu les valeurs identitaires et solidaristes bien claires et c’est NATION ! Rien que pour ça, cela valait bien tout ce travail.

Merci à tous.

Dimanche, votez et faites voter pour NATION (vous pouvez voir le détail de nos listes ICI)

…car ON EST CHEZ NOUS !

 

Hervé VAN LAETHEM, chanceux président d’un beau mouvement

 

 

 

 

Où peut-on voter pour NATION ?

Aux élections communales, NATION présentera des listes dans les communes suivantes :

Evere (liste 14) – Anderlecht (liste  14) – Namur (liste 10)

Fernelmont (liste 10) – Charleroi – Ans (liste 12)

Verviers (liste 12) – Peruwelz (liste 11) – Tournai (liste 11)

Viroinval (liste 10) – Couvin (liste 10) – St Hubert (liste 8)

Momignies (liste 15) – Beloeil (liste 13)

Aux élections provinciales, NATION se présentera dans les districts suivants :

  • District de Namur (liste 10) : reprenant les communes de Namur et Assesse

  • District de St Nicolas (liste 12) : communes de Ans, Awans, Flemalle, Grace Hollogne, Saint Nicolas

  • District de Verviers (liste 12) : communes de Verviers, Waimes, Stoumont, Olne, Pepinster, Spa, Liernaux, Malmedy, Theux, Stavelot et  Trois-Pont

  • District de Tournai (liste 11) : communes de Mont de l’Enclus, Mouscron, Pecq, Rumes, Comines/Warneton, Leuze, Celles, Peruwelz, Estaimpuis, Tournai, Antoing, Brunehaut

  • District de La Louvière : communes de Binche, Estinnes; La Louvière, Morlanwelz

  • District de Philippeville (liste 10) : communes de Viroinval, Cerfontaine, Couvin, Doische, Florennes, Philippeville, Walcourt

  • District de Liège (liste 12) : commune de Liège

  • District de Charleroi (liste 11) : commune de Charleroi

Lutter contre le djihadisme en 10 points !

Des partis traditionnels aux populistes honteux, tous disent qu’il faut lutter contre le djihadisme et l’islamisme. Mais bien peu précisent comment.

Voici les propositions de NATION en la matière.

  1. Fermeture de toutes les mosquées, locaux, établissements qui seraient réputés pour promouvoir des discours soutenant le djihadisme, le wahhabisme ou le salafisme. La décision doit dépendre dans un premier temps du bourgmestre mais pourrait aussi être prise d’office par le Ministre de l’Intérieur. Cette décision devra se baser sur une analyse des services de renseignement qui pourraient la produire d’office ou qui pourraient la produire sur demande de l’autorité.
  2. L’interdiction pour des pays étrangers de financer des institutions religieuses établies en Belgique.
  3. Boycott financier et économique des pays qui financent directement ou indirectement les groupes terroristes djihadistes.
  4. Poursuite judiciaire pour toute personne qui a combattu dans des groupes terroristes djihadistes où que ce soit dans le monde.
  5. Déchoir de sa nationalité, tout citoyen « belge » qui irait combattre auprès des groupes terroristes de type djihadiste. Et ceci qu’il ait la double ou simple nationalité. Cette déchéance doit être accompagnée d’une expulsion du territoire national.
  6. La poursuite systématique de toute personne qui diffuserait de la propagande pro-djihadiste et ceci sous quelque forme que ce soit. Cela doit être considéré et traité comme « intelligence avec l’ennemi ».
  7. Peines renforcées et exemplaires pour les affaires de terrorisme.
  8. Soutien politique et militaire au gouvernement légal de Syrie dans sa lutte contre le terrorisme. Coopération entre nos services de renseignement et les services de renseignements syriens qui sont forcément experts en matière de lutte contre le terrorisme djihadiste.
  9. Suspension immédiate de l’espace Schengen afin d’éviter l’infiltration de terroristes qui seraient rentré comme « réfugiés » dans certains pays européens pratiquant des contrôles laxistes
  10. Réforme complète du droit d’asile afin d’empêcher l’infiltration de terroristes djihadistes sous couvert du droit d’asile

La presse ment, encore et encore…

Dans l’édition de ce week-end, Le Soir a publié un dossier sur « l’extrême droite ».

Comme par hasard juste avant les élections, la GPS (Grande Presse Subsidiée) rappelle en filigrane à l’opinion publique, les prétendus dangers d’un vote patriote.

Cependant, nous retiendrons de ce pamphlet propagandiste que NATION est,  je cite, « le plus actif sur le terrain ». Nous sommes d’ailleurs cités en premier par rapport à d’autres groupuscules (reconnaissons que dans leur cas, ce mot leur va bien).

Bien entendu, on nous affuble de formation « ouvertement raciste ». On en a les larmes aux yeux… Rappelons quand même que NATION, en tant qu’organisation, n’a jamais été condamnée pour de tels faits.

Et pour distraire le lecteur du terrorisme islamiste, on insiste sur le fait que la sûreté de l’État surveille NATION de très près.

Jusque-là assez classique. Mais plus loin, nous lisons que Manuel Abramovicz prétend que NATION organise « des entraînements au paint-ball ainsi que des cérémonies de type nazies ».

Ce qui nous permet de confirmer ce que beaucoup savaient déjà, Manuel Abramovicz est un menteur et/ou un incompétent.

Nous mettons donc au défi M. Abramovicz de prouver que NATION organise des entraînements au paint-ball ! Non pas que ce soit illégal en soi, bien entendu. Mais on sait bien quelle est la finalité de pareil mensonge : donner l’impression que les militants identitaires ne sont que le reflet des terroristes islamistes.

Quant aux cérémonies de type nazies, on imagine bien que pour l’intéressé, dix Européens autour d’un drapeau national, c’est déjà une manifestation de type nazie …

En conclusion, ce fait parmi d’autres montre que NATION devient jour après jour incontournable sur la scène politique patriote. Nos actions sont suivies et remarquées. Bref, NATION a déjà réussi son pari : être le caillou  dans les chaussures de nos politicards.

Encore une bonne raison de voter NATION ce 14 octobre…

Gentils démocrates antifascistes (selon Le Soir)

Méchants et dangereux extrémistes de droite (selon Le Soir)

Les identitaires ardennais défendront une liste NATION à Saint Hubert !

Aujourd’hui, plus que jamais les patriotes doivent s’unir dans ce vaste combat vers une société qui protège nos acquis, notre culture, nos us et nos coutumes.
C’est avec l’ensemble des acteurs patriotiques que nous devons ne former plus qu’un seul et grand parti. Tous unis sous une seule bannière.
Les choix ne sont pas multiples, cela ne sert à rien de rejoindre une formation sans structure ou une formation dont le seul nom évoque déjà la corruption et la volonté de faire partie du système.
En Belgique francophone, C’est le mouvement NATION qui représente cette volonté patriotique. C’est pourquoi, aujourd’hui, je me présenterai sous le nom de NATION, Et avec moi, les Identitaires d’Ardenne !
Olivier Buys
Fondateur des Identitaires Ardennais

Sur la photo, Hervé Van Laethem (président de NATION), Luna (la personne de contact de NATION sur Libramont) et Olivier Buys,(fondateur de Identitaires Ardennes)

Ne plus reculer d’un pas !

Tous les jours notre société bascule un peu plus dans le chaos que nous prédisons depuis bien longtemps.

Invasion migratoire, attaques gratuites au couteau, égorgements, vague de viols, terrorisme : le  vieux monde s’effondre lentement mais surement avec la police de la bien-pensance qui veut nous empêcher de nous en rendre compte.

Au moment où de terribles menaces convergent vers nos sociétés, on n’a plus le temps de faire dans la “bataille” de l’image ou dans le “compromis à usage médiatique”.

On n’en sortira pas par des demi mesures ou par le politiquement correct.

Pour sauver nos populations, nos valeurs, notre identité, notre manière même de vivre, il faudra traiter le problème de l’immigration à bras-le-corps.

En Belgique francophone, seul NATION ose appeler les choses par leur nom et proposer d’aller au fond des choses. Ainsi NATION est le seul à oser proposer non seulement l’immigration Zéro mais aussi le concept de rémigration (qui désigne le retour dans un pays de personnes ayant précédemment émigré ou de leurs descendants)

Car pour nous la Belgique n’est pas un hôtel où le fait d’être invité donnerait le droit de diriger l’établissement.

Soutenez NATION car…”on est chez nous” et on compte bien le rester ! Soutenez NATION, car il ne faut plus reculer d’un pas !

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑