NATION à la télé flamande !

Voici quelques semaines, la télévision flamande nous a contacté pour un sujet sur « la droite et l’extrême-droite » en Wallonie.

Nous n’avions guère d’illusions sur la tournure du reportage mais, reconnaissons-le, nous avons malgré une certaine expérience été surpris par la mauvaise foi du journaliste.

En effet, nous avions convié l’intéressé à venir suivre une de nos équipes de collage. Manifestement, il voulait plus d’action. Nous lui avons dès lors proposé de filmer nos militants, déployant un calicot avec quelques effets pyrotechniques. Histoire qu’il ait quelques images pour son reportage. Sans compter qu’il avait assez d’archives vidéo de nos activités.

Résultat, il a passé ces images à la fin du reportage en disant que nous avons organisé une action sans queue ni tête et qui ne fut remarquée par personne. Ce qui est normal puisque tel n’était pas le but…Ca nous apprend que décidément, il faut leur rendre le travail le plus difficile possible !

Voici néanmoins, en primeur de ce reportage qui passera dimanche à la télé flamande, quelques images et de larges extraits du texte traduit du néerlandais.  

Nation: à la fois de gauche et de droite

Entre temps, d’autres groupes sont actifs à l’extrême droite. Ils font face aux mêmes problèmes que leurs “plus grands” frères populistes de droite. Ils sont petits et, en bref, presque personne ne s’intéresse vraiment à leur message. Aux élections municipales, ils ont atteint un pourcentage ici et là, mais pas beaucoup plus.

Par exemple, un jour de semaine pluvieux, nous rejoignons Nation, un groupe musclé d’extrême droite à la réputation violente. Les quelques membres vont se déplacer en bus et en autobus à Gembloux, dans la province de Namur. Le chef en  est Hervé Van Laethem (…). Il désigne son parti comme identitaire et solidariste. «Nous défendons l’identité européenne et ne laissons pas la justice sociale à la gauche. Les personnes qui le méritent doivent également être soutenues. “

On a rencontré Van Laethem avec quelques membres de Nation et de Jeune Nation, une association de jeunes qui ne ressemble en aucun cas à Schild en Vriend et à ses amis, mais qui regroupe principalement des jeunes défavorisés et peu instruits. Le mouvement a une réputation violente, même si Van Laethem le nie. “Il y a eu quelques cas individuels, mais pas plus.” Les connaisseurs d’extrême droite affirment que les dirigeants du parti Nation ne seront jamais pris au piège de la violence, mais favorisent une culture de la violence.

Van Laethem, qui trouve le Vlaams Belang trop mou, est un personnage emblématique. Avec Nation, il est un fidèle invité des démonstrations des gilets jaunes. Il a même enregistré le nom de marque « Gilets Jaunes ». Parallèlement, il organise des voyages en Syrie et au Liban pour les politiciens européens (d’extrême droite), rendus possibles par ses contacts avec le régime russe.

La connexion avec la Russie crée une sorte de point commun avec Modrikamen, qui travaille avec Steve Bannon, l’ancien chef de campagne de Donald Trump. Par le biais du « Mouvement », Bannon et Modrikamen tentent – sans grand succès – de réunir des nationalistes de droite en Europe. Bannon a des sentiments chaleureux pour la Russie de Poutine. Et c’est grâce à la médiation russe qu’Aldo Carcaci, député du PP, a rendu visite au président syrien Assad en 2017 avec le dirigeant du VB, Filip Dewinter. (Même si Van Laethem prétend qu’il n’a pas organisé ce voyage lui-même).

Nation incarne ce que signifie être d’extrême droite en Wallonie: participer à la fragmentation entre les partis, petits scores aux élections, et plein d’histoires obscures à l’arrière-plan. Tout ceci sans électeurs.

Peu d’amabilités dans ce texte mais néanmoins, un peu de lucidité du journaliste : « Faire des  prévisions est toujours difficile ». En tous cas, on fera tout notre possible pour le faire mentir, le soir des élections, en essayant d’obtenir un résultat marquant.

Le grand et faux alibi de la “communauté internationale” !

Un peu de politique internationale …

On nous dit parfois, qu’à NATION, nous nous occupons trop de politique internationale. 

Or, nous avons la conviction que le règlement de nombreux problèmes existant dans notre pays, dans notre société, doivent être cherchés à travers une conception globale du monde. 

Juste un exemple. Il est clair pour NATION que la décadence de la société européenne et le métissage organisé des peuples européens sont encouragés par les forces économiques américaines et le système mondialiste. Ces forces voient dans ces éléments, des moyens pour empêcher que l’Europe ne redevienne une force et donc un sérieux concurrent.

Nous refusons à NATION que l’Europe ne devienne les laquais des USA et les moutons du mondialisme.


Aussi, quelques explications s’imposent pour celles et ceux qui s’intéressent à la politique.

Dans les discours des diplomates-technocrates européens, il est souvent question de concept de “communauté internationale”. Il faut savoir que ce concept n’est qu’un subterfuge qui veut légitimer la politique étrangère des États-Unis qui, clairement, est porteuse de l’idéologie mondialiste, prônée également par l’ONU, et qui est contraire aux intérêts de l’Europe et donc de notre pays.

La notion de “communauté internationale” n’est qu’une reprise sous un autre angle du concept de “Nouvel ordre mondial”, et à NATION, nous ne sommes pas dupes !

Nous savons que ceux qui s’en réclament laissent entendre de manière plutôt hypocrite, qu’ils œuvrent pour l’ensemble des nations du monde, alors qu’en réalité, il ne s’agit que des intérêts des États-Unis et de leurs valets européens. 

Pour nous, cette référence à la “communauté internationale” est la plupart du temps utilisée pour des actions ou des prises de position qui ne servent que les USA, les mondialistes, et leur vue du monde. Un monde soumis aux décideurs qui ne sont déjà plus politiques, mais bien économiques. Et cette notion s’inscrit bien sur dans le fameux « politiquement correct” et repose sur l’idée que le modèle américain fondé sur le libéralisme et la “démocratie” va s’étendre au monde entier, en s’appuyant sur l’idéologie mondialiste. Idéologie qui nous pousse à supprimer les frontières, à restreindre le pouvoir des États et à pousser à la globalisation de la planète.

Il faut savoir, et il faut le dire, que cette “communauté internationale” ne se préoccupe pas de nos identités, de notre culture européenne ancestrale, de nos valeurs. Ce concept promotionne avec l’idéologie mondialiste, le libre-échangisme intégral (qui soit dit en passant est la cause de la concurrence déloyale, des délocalisations, des faillites et du chômage de masse), de l’immigrationnisme à outrance et l’atlantisme. 

Et tout cela, à NATION nous le disons clairement ! Ces notions vont totalement à l’encontre de ce qui est souhaitable pour notre pays et pour l’Europe en général. Aussi, NATION conteste et combat ce mondialisme en proposant, avec ses partenaires nationalistes européens de l’APF (Alliance for Peace and Freedom), une autre politique européenne avec une troisième voie, hors des clivages de la gauche marxisante et de la droite capitaliste et néolibérale.
Dites-vous bien, que ce concept de communauté internationale est une dangereuse utopie, qui ne correspond en rien à la réalité du monde actuel. De plus, les pays dits “émergeants” tels la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud ou certains pays du monde musulman, sont très loin d’êtres prêts à s’aligner sur le concept mondialiste. 

C’est pourquoi, j’ose affirmer haut et fort, avec une profonde conviction, NATION et ses partenaires nationalistes européens représentent la solution du bon sens. 

Quant à notre petit pays, pour qu’il devienne une Belgique où il fait bon vivre, la solution est évidente : LE 26 MAI, VOTEZ NATION !

Jean-Pierre Demol
Secrétaire politique au Mouvement NATION

Soutenir NATION ? C’est maintenant !

La campagne électorale de NATION bat son plein. Et jusqu’ici, elle est exemplaire sur de nombreux plans : communication, réaction du public, engagement des militants.

Des dizaines de milliers de tracts et quelques milliers d’affiches ont déjà été diffusés.

Et nombre d’entre vous manifestent leur sympathie par de petits messages, des “like”, etc… Si cette sympathie de principe nous aide et nous fait plaisir. Il n’en reste pas moins que nous avons actuellement besoin d’un peu plus que d’un soutien moral.

En effet, l’impression de grandes quantités de tracts, d’affiches, la publicité payante sur Internet, etc…nous a coûté TRES cher. Nous qui n’avons que le courage et les adhésions de nos membres pour fonctionner.

De plus, un camarade tracassé pour des bêtises par la justice a engagé des frais de justice, pour .lesquels nous nous devons d’intervenir vu que les tracasseries sont liées à son engagement au sein du Mouvement.

Nous appelons encore une fois, ceux qui ne l’ont pas encore fait, à nous soutenir financièrement. Pour pouvoir continuer à fonctionner de manière optimale jusqu’aux élections, nous devons avoir RAPIDEMENT une vague de soutien.

Merci donc de nous aider par un virement, même modeste, au BE45 1430 7431 0589

Voici la Belgique que veut le PP!

Depuis des années, nous disions que le Parti Populaire avait un double langage sur l’immigration, ainsi que nous l’écrivions ICI, ICI et ICI !

Le PP démontre que nous avions raison par la très récente publication de 2 visuels qui parlent d’eux-mêmes.

Emeute islamo-africaine à Schaerbeek !

Ce matin, des incidents ont eu lieu devant une école schaerbeekoise suite à une rumeur, qui semble fausse, d’abus sexuels sur un enfant.

Les images démontrent bien à quel point, tout ce que nous disions sur la vague migratoire, le changement de population et l’islamisation de nos villes était avéré.

Sur certaines photos, on peut objectivement se croire dans un état musulman d’Afrique.

De plus, on aura constaté vu les violences commises envers la police à quel point ces gens sont attachés à l’état de droit.

Il n’y a plus de demi-mesures à prendre ni à penser à des précautions d’usage ni à faire attention à son image. Il faut réagir et faire que nos rues recommencent à ressembler à des rues d’Europe !

Pour y arriver, inutile de voter libéral recyclé ou populiste complexé, il faut voter radical et identitaire, il faut voter NATION !

Les partis traditionnels vendent leur âme…et le pays!

Après Jamal Ikazban, député bruxellois PS, qui affiche clairement sa sympathie pour la secte des frères musulmans; après Emir Kir, bourgmestre PS, qui ne cache pas ses sympathies pour le dictateur islamiste Erdogan; voici que selon un site Internet généralement bien informé, des élus soicalistes auraient rencvontré un membre très controversé de la communauté musulmane.

En effet, le 22 avril dernier des députés PS (également issus de la communauté musulmane) auraient eu une réunion secrète, liée à leur campagne électorale, au domicile d’un promoteur immobilier très controversé et dénoncé par de nombreux musulmans comme lié à des envois de jeunes en Syrie.

Que font des élus du PS, en pleine campagne électorale, dans une telle réunion au domicile privé d’un des promoteurs du projet de méga-mosquée à Haren ?

Il semble d’ailleurs que ce n’est pas la première fois qu’une réunion secrète concernant ce projet de méga mosquée ait eu lieu. On dit qu’1 mois avant les élections communales, le bourgmestre PS de Bruxelles, Philippe Close, avait rencontré les responsables du projet de mosquée avec l’échevin Mohamed Ouriaghli (et des représentants de l’Exécutif des Musulmans. Y-a-t-il eu une promesse de campagne? Certains l’affirment.

Le slogan du PS Bruxellois : »continuons a construire Bruxelles ensemble » prend maintenant un sens particulier. 

On ne peut s’empêcher de se demander où sont parties les voix des islamistes aux dernières élections communales de Bruxelles en 2018 ? Puisque le parti Islam a perdu ses 2 conseillers communaux , au profit de qui ces voix se sont-elles reportées ? Le PS, en perte de voix suite aux nombreux scandales, achèterait il a coup de mosquées les plus radicalisés des musulmans par électoralisme ?

Les socialistes ne sont d’ailleurs pas les seuls à faire ainsi. Le même genre de pratiques ont été constatées chez Défi, lors des élections de 2012 (comme publié dans l’enquête « Djiad-express »).

Quand on connait les salaires et les trop nombreux avantages des élus, on imagine facilement que certains seraient même prêts a s’allier avec le diable en personne pour conserver le pouvoir !

Nous avons besoin de vous…maintenant ! (mis à jour au 28/04)

La campagne a commencé et les tracts nouveaux sont arrivés, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-jointe.

Mais nous aurons probablement besoin d’encore plus, ainsi que d’affiches.

La diffusion tarifiée sur les réseaux sociaux demande aussi beaucoup d’argent.

Début Mars, nous avons appelé à un soutien financier pour nous donner les moyens de mener une belle campagne électorale.

Grâce à nombre d’entre vous et grâce à de fidèles amis, dont la liste des initiales sont reprises ci-dessous,  nous sommes arrivés à 70% de ce que nous nous sommes fixés comme budget pour cette campagne électorale.

Alors que tous ceux qui ne l’ont pas encore fait nous soutienne finanacièrement !

Tout don, même minime, nous est utile et sera utilisé à bon escient.

Nos admirables militants ne cessent de donner de leur personne, de leur temps et doivent même se confronter physiquement à la crapule gauchiste pour défendre leur liberté d’expression.

Bien entendu, nous savons que l’on ne peut demander cela à tout le monde. Mais si vous ne donnez pas de votre temps ni de votre énergie, alors il faut nous aider financièrement !

Face à la submersion migratoire, et loin du foutoir de la droite populiste, NATION est le seul mouvement identitaire de Belgique francophone. NATION est aussi le seul mouvement à posséder une réelle structure et à agir dans la rue !

Alors aidez nos militants, soutenez-les financièrement !

Versement sur le n° de compte IBAN : BE45 1430 7431 0589

MERCI DÉJÀ A NOS PRECEDENTS DONATEURS (si on a oublié quelqu’un, qu’il nous le précise et on corrigera)

LA LISTE SERA MISE A JOUR REGULIEREMENT

B.V de Viroinval
A.D de Courcelles
D.L de Nivelles
A.D d’Evere
G.D.R d’Anderlecht
M.L.L de Andrimont
O.B de Marchovelette
E.H d’Ostende
A.C d’Anderlecht
J.P.S d’Ixelles
A.E de Battice
G.B de Mouscron
K.H de Bastogne
S.M de Couvin
Y.M de Drogenbos
T.B de La Hestre
B.D de Diest
D.M de Chatelet
J.G de Liège
J.D.B de Ottignies
M.G de Couvin
L.S de Vielsalm
C.H de Beho
J.Y.P de Jehonville
V.M.A de Jodoigne
P.E de Anhée
P.M de Bois de Villers
J.P.P de Schaerbeek
H.Y de Courcelles
G.C de Mons
W.D de Wavre
E.V de Genève
H.V d'Ixelles
V.A de Charleroi
B.B de France
L.S de Vielsalm
J.G de Wavre

 

Aidez-nous à les énerver !

L’extrême-gauche perd le contrôle de ses nerfs. Elle se retrouve à certains endroits avec tellement d’affiches de NATION qu’elle n’a même plus assez de peinture pour endommager nos affiches. Et du coup, elle détruit les panneaux électoraux…

Sans compter nos tracts qui sont leur cauchemar quotidien, en particulier dans certains quartiers qu’ils prétendent “zone de gauche”.

Alors si vous n’avez pas l’occasion de coller ou de tracter, aidez nous quand même à continuer à les énerver. Aidez-nous à fournir encore plus de tracts et d’affiches à nos militants.

Faites un don, même minime, au compte de NATION BE45 1430 7431 0589. Merci d’avance de votre soutien pour que nous puissions continuer à être une sérieuse épine dans le pied de la pensée unique de gauche.

Pas de taxe sur nos animaux de compagnie !

Ce mercredi 24 avril, les militants de NATION ont mené une action lors du conseil communal de Viroinval pour protester contre une taxe sur les chiens. Les militants ont manifesté devant la maison communale avec leurs toutous.

Nous relevons cette action locale car elle illustre l’attachement de NATION à ce que les gens puissent avoir un animal domestique dans les meilleures conditions possibles.

Vous trouverez d’ailleurs nos propositions pour le bien être animal ICI !

Nous vous invitons aussi à visiter le groupe FB contre la torture et la maltraitance des animaux

Voici l’intervention de Myriam Gravis qui a été à l’initiative de cette action

Nous nous sommes rassemblés aujourd’hui à Viroinval, en province de Namur, pour dire que nous ne voulons plus de taxes injustes. Et depuis plusieurs années, il en existe une qui est particulièrement injuste : la TAXE pour chiens .

Bien que le conseil communal ait notifié qu’il pensait la supprimer , il y avait quand même une condition a sa suppression : lorsque les « bacs à crottes » seraient installés. Le problème est qu’ils le sont , mais la taxe existe toujours.

Mais quel rapport entre cette taxe et la propreté des trottoirs ? La plupart des habitants gardent leur chien à l’intérieure de leur propriété mais doivent quand même subir cette taxation .

On nous dit que ce n’est que 15€…mais cela peut aller parfois jusque 30€ par chien. Et mises bout a bout, les taxes nous submergent.

15€ , c’est un vaccin, 15€ c’est 15 jours de nourriture, 15€ c’est une nouvelle laisse …

Les citoyens sont taxés pour avoir le malheur d’aimer les animaux et à coté de ça , la commune dépense une fortune pour le centre « migrants » de Oignies .

Même si la commune retire cette taxe comme promis durant la campagne électorale, nous sommes là pour leur rappeler que nous tenons à la disparition de cette taxe.

Ici mais aussi dans d’autres communes où cette taxe est toujours d’application telles : Leuze en Hainaut , Amay , Chaudfontaine , Comblain au pont , Villers le bouillet , Attert , Bertogne et Florenville.

Mr Carlo Di Antonio ( du CDH) a affirmé devant le parlement wallon en février 2019 qu’aucun animal de particulier n’était taxé en Wallonie , il ferait bien de se renseigner un peu mieux car visiblement il ne connait pas le sujet .

Nous espérons que le conseil communal tiendra sa promesse et qu’en décembre les habitants de Viroinval n’auront pas la mauvaise surprise de recevoir dans leur boite un nouvel avis les invitant a payer cette taxe injuste .

Un tout grand merci aux militants et sympathisants présents et en particulier à Annick qui est venue représenter le groupe de défense des animaux du mouvement NATION .

Myriam Gravis

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑