Toujours bon à savoir : L’inégalité fiscale …

Avant 2018, lorsque vous n’étiez pas d’accord avec le montant de vos impôts, le fisc vous incitait à payer d’abord, et à vous plaindre ensuite . Et si vous ne les payiez pas, vous étiez taxé d’un taux d’intérêt de retard fixé à 7 % en plus du montant de vos impôts .

Le gouvernement de « monsieur patate », vous berce d’illusions avec des changements bidons, qui iraient en faveur des citoyens . Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, si vous avez un litige à propos du montant de vos impôts, et que vous décidez de contester avant de payer, cela vous est permis, et si le fisc a raison, vous ne payerez plus que 4 % de taux d’intérêt de retard (en plus du montant de vos impôts) . Est-ce mieux ? Je ne crois pas !

Il reste l’ancien système, payer d’abord, contester ensuite, le taux d’intérêt restera à 4 % si vous êtes en tort, et si vous avez gain de cause, vous aurez le droit de récupérer le montant injustement payé, et majoré d’intérêts (appelés « moratoires ») . Sauf que …
Dans ce sens-là, le traitement est inégal, car ce taux d’intérêt en votre faveur, ne sera que de 2 % !

Encore une fois, ce gouvernement qui ne vaut pas mieux que les précédents, vous jette de la poudre aux yeux en diminuant une taxe tout en introduisant une inégalité des armes en matière fiscale . C’est un système scandaleux, et c’est aussi une des raisons du combat politique de NATION contre ce système . Nous sommes assez taxés en Belgique .

Pour NATION, il est anormal que le contribuable doive payer la mauvaise gestion budgétaire de ce gouvernement, car c’est bien à cause des « trous » du budget, qu’ils magouillent de la sorte !

Jean-Pierre Demol

(Source : Sur un commentaire de Thierry Litannie, avocat fiscaliste dans « L’Écho »)

Le CDH veut changer de gang !

L’annonce soudaine du parti centriste CDH de lâcher le PS dans les entités fédérées (Wallonie, Bruxelles et Fédération Wallonie-Bruxelles) n’est bien évidemment pas une soudaine prise de conscience morale. Pour rappel, le CDH a aussi des élus impliqués dans des affaires et surtout, il est au pouvoir depuis belle lurette aux côtés des socialistes. Il ne pouvait donc pas “ne pas savoir”…

Il s’agit tout simplement d’un coup politique qui, en soit, est du “foutage de gueule” puisque passer du PS de “Publifin” et du “Samu social” au MR dont un des ténors est impliqué dans un scandale avec la mafia kazakhe et un autre dont la chef de cabinet a reçu des salaires énormes de manière très curieuse : ce n’est pas changer de gouvernement, c’est juste changer de gang !

Quoi qu’il en soit, une telle crise devrait déboucher sur des élections régionales. Mais comme nos politicards savent bien qu’ils peuvent se trahir facilement, ils ont fait en sorte que des élections régionales anticipées ne puissent avoir lieu en tous les cas pour l’instant.

La démocratie belge, pour autant qu’elle existe encore, est bien malade !

 

Le salon des mandataires d’un système !

Cette semaine avait lieu à Marche-en-Famenne le “salon des mandataires” !

En effet, depuis quelques années ce salon est organisé à destination de nos élus régionaux, provinciaux et locaux. On y trouve tous ce qui peut intéresser un mandataire de près et de loin. Cela va de l’éclairage public, aux bureaux d’études, des balayeuses de rues en passant par les équipements de police, de déneigement mais aussi diverses administrations, intercommunales et associations.

Et on n’y retrouvait pas n’importe qui ! Nethys était en effet présente avec un immense stand digne d’une cathédrale. Ce stand vide s’est subitement rempli à l’heure de l’apéro où le champagne et les petits fours ont été servis à nos mandataires présents par de charmantes hôtesses dignes de celles du salon de l’auto. Bref, c’est Byzance pour cette intercommunale dont on dit qu’elle est la plus grande de tout ce qui existe en ce domaine. Aussi, dès qu’il s’agit de se rincer le gosier, le scandale de Publifin est déjà loin. Pour rappel, Nethys est une filiale de Publifin.

Au niveau associatif étaient notamment présents et pour ne citer que ceux-là : Oxfam et le “Réseau Wallon de Lutte Contre la Pauvreté” marqués touts deux, très mais alors très à gauche.

Egalement au beau milieu de cette foire trônait l’imposant stand de l’”Office Wallon des Pouvoirs Locaux” dont son tout nouveau Ministre (PS), Pierre-Yves Dermagne, qui remplace Paul Furlan. Là aussi, on y a vu durant 2 jours, nombre de flûtes de champagne.Bref, voici un ministre visiblement déjà “très proche” de ses collaborateurs et qui semble avoir plus de temps à pavoiser qu’à traiter ses dossiers. Comme quoi, chassez-en un et un autre surgit au galop.

Mais le plus cocasse, c’est qu’en Wallonie, la bien-pensance et le surréalisme à la belge ne sont jamais très loin. En effet, juste à côté de Nethys, figure en bonne place et avec des moyens relativement importants, une énième association financée par le contribuable wallon et qui a la “délicate et très sérieuse” mission de combattre l’extrême droite.

On y distribuait par centaines de petits triangles rouges, on y diffusait des spots de propagande haineuse envers les patriotes de ce pays, proposait des brochures de papiers glacés. On y a aussi défiler des écoles. Propagande et manipulation de 7 à 77 ans. Un peu à la Jeunesse Hitlérienne, quoi !  Les tenanciers de ce stand furent beaucoup moins heureux lorsqu’un militant de NATION y débarqua avec cette fois un triangle vert. « Sauf qui peut, la bête était dans l’antre !!! »

Bref il est intéressant de constater la peur de nos politiques (après les récents scandales politico-financiers qui se multiplient) de voir un mouvement comme NATION émerger aux prochaine sélections. Ce qui justifie pour eux l’existence de tels stands de désinformation.

Le salon des mandataires, même si il reste très intéressant pour ceux qui veulent découvrir le fonctionnement d’une institution, les fournisseurs potentiels et autres, n’en n’est pas moins le temple du système et de sa propagande bien-pensante.

Alors que notre Wallonie s’enfonce et que son peuple craint pour son avenir, il est navrant d’y voir tous ces mandataires pavoisant dans les allées.

Oui c’est certain, seule une révolution solidariste viendra à bout de ce que l’on peut appeler le système des oligarques de Wallonie.

Le Mouvement NATION – La seule et l’unique opposition !

Scandale Publifin : NATION maintient la pression !

Pour le second jour consécutif, des militants de NATION étaient présents devant l’Elysette (le siège de la présidence du gouvernement wallon) et du Parlement wallon pour protester contre les magouilles politico-financières.

Pour NATION, le ministre Paul Furlan (qui vient de démissionner) n’est qu’un fusible de plus qu’on fait sauter pour essayer de limiter les dégâts au sein des partis traditionnels en général et du PS en particulier.

NATION exige la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour déterminer l’ampleur de ces magouilles.

Parti Populaire : les masques tombent !

La Libre Belgique a publié ce mercredi, un article faisant écho à celui que nous avions écrit un jour auparavant concernant le cumul de mandats par un élu communal du PP.

Sauf que La Libre en a trouvé un second, à Verviers, et qui de plus est avait un mandat…à Publifin.

Alors ici aussi, ce n’est pas illégal en soi. Et on ne peut que spéculer, sans plus, sur l’étendue des rémunérations qu’ils reçoivent.

Mais dans ce cas-ci, il y a une question qui nous taraude : comment un élu qui a un mandat chez Publifin pouvait ne pas être au courant de ce qui s’y passait? Et dans ce cas, pourquoi ne l’a-t-il pas dénoncé ?

En fait, pour la même raison que les grands médias donnent régulièrement une tribune au PP. Pour la même raison aussi qu’on n’applique pas de cordon sanitaire contre le PP. Tout simplement, car le PP est un parti du système. Ce système politico-financier qui règne dans ce pays et qui est responsable de tous nos maux.

Le PP n’est en fait qu’une diversion visant à ce que les votes du mécontentement se retrouvent une fois de plus sur une voie de garage avec un parti qui ne changera bien évidemment rien !

Il n’y a qu’avec NATION que nous arriverons à balayer toutes ces ordures politiques une bonne fois pour toutes ! Et ceci qu’elles soient de gauche ou de droite !

Cette société est malade, nous en serons les médecins !

Des rebondissements autour de l’affaire Publifin, où des élus socialistes (mais pas seulement) ont manifestement usé et abusé d’un système d’enrichissement, à l’histoire des résultats trafiqués de la primaire socialiste en France, le moins que l’on puisse dire est que partout en Europe les politiciens traditionnels n’en finissent pas de montrer leur vrai visage . Celui de de gens qui ne sont motivés que par la gamelle. Gamelle qu’ils essaient en plus de remplir à ras bord.

Et il ne s’agit pas de quelques débordements. Voici 30 ans que les scandales se succèdent. En Belgique, quand ce n’est pas le PS qui se goinfre, c’est le MR qui aide, contre généreuse rétribution financière, ses amis louches et cosmopolites à devenir belges…

Il ne s’agit pas de quelques brebis galeuses. Il s’agit bien d’un véritable système politico-financier qui fait que la majorité des décisions ne se prennent pas pour l’intérêt de tous mais bien uniquement dans celui de quelques-uns.

C’est bien pourquoi, nous le répétons sans cesse : il ne s’agit pas de réformer ou de corriger ce système…il faut le changer de fond en comble !

Cette société est malade, nous en serons les médecins !

 

Un pour tous…Tous pourris !

Décidément les politiciens traditionnels se suivent et se ressemblent ! Les socialistes en particulier.

Et pourtant, voici quelques années après le scandale dit « de la carolo », les Di Rupo et les Onkelinkx nous avaient fait le même cinéma. Etonnés, scandalisés, ils allaient nettoyer le parti des « parvenus ».  On allait voir ce qu’on allait voir…Et bien, on a vu : les récents scandales Publifin, Nethys et la démission d’une échevine PS de Honnelles, après qu’elle ait avoué le détournement de 180.000 €, démontre bien que, non seulement le PS n’a pas changé, mais qu’il est en lui-même un système mafieux.

Le quotidien flamand, pourtant de gauche, « De Morgen » n’a d’ailleurs pas hésité à titrer « Mafia wallonne ».

NATION n’est bien évidemment pas étonné par la manière dont les partis traditionnels « gèrent » les finances publiques. Tout ceci est bien connu par tout observateur un peu sérieux des mœurs politiques de Belgique francophone…

On ne peut qu’espérer que cette fois-ci, nos concitoyens ne se laisseront plus embobiner par les comédiens  Di Rupo and Co.

Cela démontre en tous cas que NATION a raison de (et est seul à le faire) à dénoncer le système politico-financier dans son ensemble !

Décidément, ils sont bien tous pourris ! Ce n’est plus un coup de balai qu’il faut dans le monde politique belge, c’est un énorme coup de karcher !

Ca se discute comme slogan…mdr

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑