Toujours bon à savoir : L’inégalité fiscale …

Avant 2018, lorsque vous n’étiez pas d’accord avec le montant de vos impôts, le fisc vous incitait à payer d’abord, et à vous plaindre ensuite . Et si vous ne les payiez pas, vous étiez taxé d’un taux d’intérêt de retard fixé à 7 % en plus du montant de vos impôts .

Le gouvernement de « monsieur patate », vous berce d’illusions avec des changements bidons, qui iraient en faveur des citoyens . Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, si vous avez un litige à propos du montant de vos impôts, et que vous décidez de contester avant de payer, cela vous est permis, et si le fisc a raison, vous ne payerez plus que 4 % de taux d’intérêt de retard (en plus du montant de vos impôts) . Est-ce mieux ? Je ne crois pas !

Il reste l’ancien système, payer d’abord, contester ensuite, le taux d’intérêt restera à 4 % si vous êtes en tort, et si vous avez gain de cause, vous aurez le droit de récupérer le montant injustement payé, et majoré d’intérêts (appelés « moratoires ») . Sauf que …
Dans ce sens-là, le traitement est inégal, car ce taux d’intérêt en votre faveur, ne sera que de 2 % !

Encore une fois, ce gouvernement qui ne vaut pas mieux que les précédents, vous jette de la poudre aux yeux en diminuant une taxe tout en introduisant une inégalité des armes en matière fiscale . C’est un système scandaleux, et c’est aussi une des raisons du combat politique de NATION contre ce système . Nous sommes assez taxés en Belgique .

Pour NATION, il est anormal que le contribuable doive payer la mauvaise gestion budgétaire de ce gouvernement, car c’est bien à cause des « trous » du budget, qu’ils magouillent de la sorte !

Jean-Pierre Demol

(Source : Sur un commentaire de Thierry Litannie, avocat fiscaliste dans « L’Écho »)

Le chômage et les dictateurs-menteurs du gouvernement !

La presse aux ordres nous dit régulièrement que le chômage est en baisse, que le gouvernement crée des emplois, et que tout va vers un « mieux », même si avec la même régularité, il manque des dizaines de millions d’euros pour boucler le budget.

En fin de mois d’août, Pierre-Yves Jeholet (MR), actuel ministre de l’Emploi, demandait au Forem d’appliquer strictement les sanctions à l’égard des chômeurs wallons . Il va jusqu’à dire que « Le chômage n’est pas une rente », et il accuse le Forem de laxisme …

Or, si nous ne pouvons nier que certains chômeurs trichent (il serait par ailleurs intéressant de calculer le pourcentage issu de la « diversité »), il faut reconnaître également que les demandeurs d’emplois trop jeunes ou trop vieux n’ont aucune chance de se trouver un emploi ni de se recaser après une faillite ou une délocalisation .

Qu’en est-il vraiment ?

Une enquête du journal spécialisé en économie, « l’Echo », donne quelques chiffres . Depuis le 1er premier janvier 2017, le Forem a contrôle 56.919 chômeurs pour le bilan suivant :

  • 5.790 évaluations négatives
  • 5.362 infractions
  • 11.381 sanctions
  • 988 chômeurs wallons ont perdu leurs droits aux allocations .

Donc, où est le laxisme du Forem ? Ils ont appliqué, à la lettre, le travail demandé par l’ancienne ministre socialiste de l’Emploi, Eliane Tilleux ! La seule constatation à faire, c’est que socialistes ou libéraux, leur combat est le même : détruire le « petit » peuple, le monde du travail, et le mener vers une paupérisation grandissante .

NATION s’insurge contre ce système corrompu qui ne fait qu’enrichir ceux qui le sont déjà, et qui contribue à l’avancée de la pauvreté . Pour NATION, la paupérisation n’est pas une fatalité, c’est l’État et les élu(e)s du peuple qui doivent s’impliquer !!!

Encore une très bonne raison de voter « NATION » aux prochaines élections .

( voir notre programme sur : www.nation.be/nos-propositions/ )

Jean-Pierre Demol

Révélations exclusives sur l’utilisation des biens du CPAS bruxellois au profit des amis de Yvan Mayeur !

On savait que la bande à Mayeur sa tapait des salaires mirobolants sur le dos des SDF, salaires doublés même parfois si on compte les jetons de présence.

On savait que la même bande passait sa vie dans les restos sur le compte des assistés sociaux.

On savait que la bande à Mayeur essayait de ficher et de mettre sous pression des journalistes.

Parlons donc maintenant de la manière dont la bande à Mayeur utilisait le CPAS de Bruxelles pour aider ses amis d’extrême-gauche… ou plutôt d’extrême compte en banque.

On vient d’entendre parler de la toute récente révélation sur le fait qu’une ASBL intitulée AviScène et créée par le réalisateur Ismaël Saïdi (auteur de la pièce de théâtre « djihad ») disposait d’un appartement gratuit via le CPAS de Bruxelles… Mais elle n’est pas la seule ASBL à avoir reçu de pareils « cadeaux ».

Ainsi Anne-Marie Appelmans, ancienne pasionaria de la FGTB bruxelloise, où elle s’y était fait remarquer à l’époque par sa hargne personnelle à faire exclure du syndicat tous ceux qui avaient osé se mettre sur des listes électorales Front National ou Vlaams Blok. Elle était d’ailleurs bien connue pour une tendance à l’hystérie, y compris par ses pairs syndicalistes.

L’autre souvenir, plus cuisant, qu’elle aura laissé au syndicat socialiste est le scandale autour de malversations financières au sein de ce syndicat. On y parle d’un train de vie royal pour la direction : note de restos à répétition, tournées générales, consommation de vin et de champagne à gogo, voitures de société (un dirigeant syndical, par ailleurs membre de la direction du Parti Communiste belge (si, si, ça existe encore) roulait ainsi en BMW dernier cri sur le compte du syndicat…). Pour cette affaire, Appelmans sera inculpée et incarcérée même, ainsi que Albert Faut (patron de la SETCA bruxelloise…. mais aussi son compagnon) et plusieurs dirigeants syndicaux [1].

Quelques années plus tard, après la clôture pour prescription du dossier judiciaire pourtant bien rempli, Albert Faust est décédé, victime de son goût immodéré pour divers liquides et sans doute dépité par sa chute [2].

Appelmans ne s’est heureusement pas trouvé trop démunie puisque ses bons camarades Yvan Mayeur et Pascale Peraita l’ont bien aidé. Ainsi, via le CPAS de Bruxelles, ils lui ont alloué un rez-de chaussée dans une maison de la Rue des Renards. Il est intéressant de savoir que ce logement, géré par le CPAS, a été mis à disposition à titre gracieux…

Officiellement, il devait servir à accueillir une ASBL intitulée « Chez Albert » dont le but était de conserver les souvenirs et l’œuvre d’Albert Faust. On ignore s’il s’agissait des copies un peu nostalgiques de ses comptes en banque ou des restes de vomi perdus après ses nombreuses cuites. Mais quoi qu’il en soit, cette ASBL s’est empressé de sous-louer les locaux, contre monnaie sonnante et trébuchante, à une autre ASBL, la CGAM (Comité général d’action des Marolles [1]) dont Appelmans était aussi la présidente.

Ainsi Appelmans, via « Chez Albert », recevait un loyer, payée par une ASBL subsidiée qu’elle dirigeait, pour un bien qui ne lui appartenait pas, qu’elle recevait gratuitement et sur le compte du domaine public !!!

Plus tard, le CPAS de Bruxelles mettra à nouveau un local gratuit à la disposition d’Appelmans, rue de Nancy cette fois-ci.

Rapidement la situation financière de la CGAM a déclinée provoquant la colère d’une partie du conseil d’administration de l’ASBL qui voulait « virer » la présidente Appelmans. Mais il en a été dissuadé de par le soutien appuyé que lui a apporté Yvan Mayeur, alors président du CPAS bruxellois qui était un partenaire indispensable pour le CGAM.

Elle y a aussi été soutenue par une certaine Ph. B., concierge de logements sociaux et fidèle d’Yvan Mayeur. Selon certaines informations, cette personne occupe un logement social alors qu’elle serait propriétaire et un membre de sa famille travaillerait au service logement du CPAS de Bruxelles… La boucle étant bouclée !

Alors bien évidemment, les socialistes diront que tout ceci n’est que de la propagande « fasciste »…sauf qu’une grande partie de cet article est basé sur un article écrit voici plus d’1 an par un chroniqueur bien marqué à l’extrême-gauche, Gwennaël Brees…

Tout ceci est une nouvelle illustration des curieuses pratiques du CPAS bruxellois qui semble s’être plus occupé des besoins des petits camarades que de ceux des personnes précarisées. Du travail de socialiste quoi…

[1] Notons que très étonnamment, la justice s’est mise par après à traiter très lentement le dossier qui a finalement été clôturé pour cause de prescription.

[2] Même une partie de l’extrême-gauche s’était mis à le charger.

[3] Quartier populaire et défavorisé de Bruxelles.

Lettre aux travailleurs de Caterpillar

 

 

Camarades,

Depuis l’ouverture de cette usine, vous autres ouvriers, employés, cadres l’avez fait rayonné, elle fut un phare de l’industrie de notre Wallonie, de notre Belgique à travers l’Europe et le monde.

Pendant 50ans vous avez démontré ce que nous savons depuis, que la Wallonie fut une pionnière de la révolution industrielle, que le wallon est un ouvrier cadre, un ingénieur hors pair.
Aujourd’hui victimes, mais aussi témoins privilégiés de la catastrophe que nous annonçons depuis longtemps et que voyez vous ? une fois de plus l’hyper capital et le marxisme marchent mains dans la main! Le pouvoir politique de ce pays joue contre le bien être de son peuple en étant la courroie de transmission d’intérêts qu’il devrait combattre!

Tout le système travaille contre le peuple, dans l’unique but de le rendre esclave le plus docile qui soit, et tous les marxismes sont des outils qu’utilise l’hyper capital pour arriver à ses fins !
Ce que nous disons c’est que toutes les élites quel que soit le niveau,de bas en haut de gauche à droite sont corrompues tant dans notre ville que notre région notre Belgique ou notre Europe.

Les syndicats, ces richissimes entreprises de destructions massives sont les premiers, et certainement pas les moins corrompu en première ligne auprès de vous, travailleur de Caterpillar, ces chiens de garde du grand capital qu’ils prétendent toujours toujours combattre!
Pour nous à Nation qui sommes les seuls vrais anticapitalistes, le capital doit être au service des travailleurs, cela demande la mobilisation du peuple ,votre mobilisation!
Face à l’effondrement de notre région, de notre patrie de notre nation, de notre Europe le seul langage qui doit être tenu est celui de la révolution nationale, pour le peuple belge, par le peuple belge.

Le peuple wallon s’il n’y prend pas part sera anéanti dans 20ans.
Ce peuple wallon c’est vous ; nous qui sommes des vôtres, savons que vous êtes capables d’ouvrir les yeux et de voir l’enfer qui s’annonce, comme de comprendre que le solidarisme identitaire est la seule, nous disons bien la seule réponse adéquate, il vous suffit de consulter notre site pour vous en rendre compte.
Souvenez-vous de qui vous êtes, regardez ce qu’ils font de vous.
Charles Bolle

Le salon des mandataires d’un système !

Cette semaine avait lieu à Marche-en-Famenne le “salon des mandataires” !

En effet, depuis quelques années ce salon est organisé à destination de nos élus régionaux, provinciaux et locaux. On y trouve tous ce qui peut intéresser un mandataire de près et de loin. Cela va de l’éclairage public, aux bureaux d’études, des balayeuses de rues en passant par les équipements de police, de déneigement mais aussi diverses administrations, intercommunales et associations.

Et on n’y retrouvait pas n’importe qui ! Nethys était en effet présente avec un immense stand digne d’une cathédrale. Ce stand vide s’est subitement rempli à l’heure de l’apéro où le champagne et les petits fours ont été servis à nos mandataires présents par de charmantes hôtesses dignes de celles du salon de l’auto. Bref, c’est Byzance pour cette intercommunale dont on dit qu’elle est la plus grande de tout ce qui existe en ce domaine. Aussi, dès qu’il s’agit de se rincer le gosier, le scandale de Publifin est déjà loin. Pour rappel, Nethys est une filiale de Publifin.

Au niveau associatif étaient notamment présents et pour ne citer que ceux-là : Oxfam et le “Réseau Wallon de Lutte Contre la Pauvreté” marqués touts deux, très mais alors très à gauche.

Egalement au beau milieu de cette foire trônait l’imposant stand de l’”Office Wallon des Pouvoirs Locaux” dont son tout nouveau Ministre (PS), Pierre-Yves Dermagne, qui remplace Paul Furlan. Là aussi, on y a vu durant 2 jours, nombre de flûtes de champagne.Bref, voici un ministre visiblement déjà “très proche” de ses collaborateurs et qui semble avoir plus de temps à pavoiser qu’à traiter ses dossiers. Comme quoi, chassez-en un et un autre surgit au galop.

Mais le plus cocasse, c’est qu’en Wallonie, la bien-pensance et le surréalisme à la belge ne sont jamais très loin. En effet, juste à côté de Nethys, figure en bonne place et avec des moyens relativement importants, une énième association financée par le contribuable wallon et qui a la “délicate et très sérieuse” mission de combattre l’extrême droite.

On y distribuait par centaines de petits triangles rouges, on y diffusait des spots de propagande haineuse envers les patriotes de ce pays, proposait des brochures de papiers glacés. On y a aussi défiler des écoles. Propagande et manipulation de 7 à 77 ans. Un peu à la Jeunesse Hitlérienne, quoi !  Les tenanciers de ce stand furent beaucoup moins heureux lorsqu’un militant de NATION y débarqua avec cette fois un triangle vert. « Sauf qui peut, la bête était dans l’antre !!! »

Bref il est intéressant de constater la peur de nos politiques (après les récents scandales politico-financiers qui se multiplient) de voir un mouvement comme NATION émerger aux prochaine sélections. Ce qui justifie pour eux l’existence de tels stands de désinformation.

Le salon des mandataires, même si il reste très intéressant pour ceux qui veulent découvrir le fonctionnement d’une institution, les fournisseurs potentiels et autres, n’en n’est pas moins le temple du système et de sa propagande bien-pensante.

Alors que notre Wallonie s’enfonce et que son peuple craint pour son avenir, il est navrant d’y voir tous ces mandataires pavoisant dans les allées.

Oui c’est certain, seule une révolution solidariste viendra à bout de ce que l’on peut appeler le système des oligarques de Wallonie.

Le Mouvement NATION – La seule et l’unique opposition !

Scandale Publifin : NATION maintient la pression !

Pour le second jour consécutif, des militants de NATION étaient présents devant l’Elysette (le siège de la présidence du gouvernement wallon) et du Parlement wallon pour protester contre les magouilles politico-financières.

Pour NATION, le ministre Paul Furlan (qui vient de démissionner) n’est qu’un fusible de plus qu’on fait sauter pour essayer de limiter les dégâts au sein des partis traditionnels en général et du PS en particulier.

NATION exige la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour déterminer l’ampleur de ces magouilles.

Parti Populaire : les masques tombent !

La Libre Belgique a publié ce mercredi, un article faisant écho à celui que nous avions écrit un jour auparavant concernant le cumul de mandats par un élu communal du PP.

Sauf que La Libre en a trouvé un second, à Verviers, et qui de plus est avait un mandat…à Publifin.

Alors ici aussi, ce n’est pas illégal en soi. Et on ne peut que spéculer, sans plus, sur l’étendue des rémunérations qu’ils reçoivent.

Mais dans ce cas-ci, il y a une question qui nous taraude : comment un élu qui a un mandat chez Publifin pouvait ne pas être au courant de ce qui s’y passait? Et dans ce cas, pourquoi ne l’a-t-il pas dénoncé ?

En fait, pour la même raison que les grands médias donnent régulièrement une tribune au PP. Pour la même raison aussi qu’on n’applique pas de cordon sanitaire contre le PP. Tout simplement, car le PP est un parti du système. Ce système politico-financier qui règne dans ce pays et qui est responsable de tous nos maux.

Le PP n’est en fait qu’une diversion visant à ce que les votes du mécontentement se retrouvent une fois de plus sur une voie de garage avec un parti qui ne changera bien évidemment rien !

Il n’y a qu’avec NATION que nous arriverons à balayer toutes ces ordures politiques une bonne fois pour toutes ! Et ceci qu’elles soient de gauche ou de droite !

Cette société est malade, nous en serons les médecins !

Des rebondissements autour de l’affaire Publifin, où des élus socialistes (mais pas seulement) ont manifestement usé et abusé d’un système d’enrichissement, à l’histoire des résultats trafiqués de la primaire socialiste en France, le moins que l’on puisse dire est que partout en Europe les politiciens traditionnels n’en finissent pas de montrer leur vrai visage . Celui de de gens qui ne sont motivés que par la gamelle. Gamelle qu’ils essaient en plus de remplir à ras bord.

Et il ne s’agit pas de quelques débordements. Voici 30 ans que les scandales se succèdent. En Belgique, quand ce n’est pas le PS qui se goinfre, c’est le MR qui aide, contre généreuse rétribution financière, ses amis louches et cosmopolites à devenir belges…

Il ne s’agit pas de quelques brebis galeuses. Il s’agit bien d’un véritable système politico-financier qui fait que la majorité des décisions ne se prennent pas pour l’intérêt de tous mais bien uniquement dans celui de quelques-uns.

C’est bien pourquoi, nous le répétons sans cesse : il ne s’agit pas de réformer ou de corriger ce système…il faut le changer de fond en comble !

Cette société est malade, nous en serons les médecins !

 

La pauvreté : un ennemi à combattre aussi !

Cette période de fêtes de Noël et de Nouvel An est marquée par un triste phénomène que même la presse aux ordres ne cache plus : La montée implacable de la pauvreté en Europe . Et la Belgique n’y échappe pas !. Les chiffres dénoncés par les médias sont alarmants, même s’ils sont probablement minimisés.

(Source agence Belga) :

  • 1,6 millions de Belges qui vivent sous le seuil de pauvreté (15,1 % de la population)
  • Depuis la crise de 2008, le risque de pauvreté aggravée pour les chômeurs a été multiplié par six …
  • Plus de 420.000 enfants vivotent sous le seuil de pauvreté (chiffres Solidaris)

Pendant ce temps, ceux qui nous dirigent et qui se démarquent par leur incompétence, vivent dans l’opulence, avec de gros salaires, des cumuls de mandats, n’ont pas de soucis de fin de mois et vont trois fois par an en vacances avec notre argent !!! Il en est de même avec les technocrates de la Commission européenne qui s’enrichissent en assassinant l’Europe.

Voilà mesdames et messieurs, les ennemis n° 1 du Mouvement NATION ! Voilà ce que NATION veut changer ! Voilà pourquoi si vous refusez l’installation de la pauvreté dans notre pays et en Europe, il faut rejoindre le combat que nous menons à NATION. Et y apporter vos idées si elles vont dans le sens du peuple et pour le peuple. Afin d’assurer un avenir à nos enfants et éviter le chaos annoncé.

Il est parfois dur de souhaiter « Bonnes Fêtes » en pensant à nos compatriotes dans la misère et donc c’est à eux particulièrement que j’adresse mes voeux les meilleurs pour l’année à venir. Sans oublier vous tous bien sûr !

Pour le Mouvement NATION, votre dévoué Jean-Pierre Demol

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑