Le chômage et les dictateurs-menteurs du gouvernement !

Publié par NATION le

La presse aux ordres nous dit régulièrement que le chômage est en baisse, que le gouvernement crée des emplois, et que tout va vers un « mieux », même si avec la même régularité, il manque des dizaines de millions d’euros pour boucler le budget.

En fin de mois d’août, Pierre-Yves Jeholet (MR), actuel ministre de l’Emploi, demandait au Forem d’appliquer strictement les sanctions à l’égard des chômeurs wallons . Il va jusqu’à dire que « Le chômage n’est pas une rente », et il accuse le Forem de laxisme …

Or, si nous ne pouvons nier que certains chômeurs trichent (il serait par ailleurs intéressant de calculer le pourcentage issu de la « diversité »), il faut reconnaître également que les demandeurs d’emplois trop jeunes ou trop vieux n’ont aucune chance de se trouver un emploi ni de se recaser après une faillite ou une délocalisation .

Qu’en est-il vraiment ?

Une enquête du journal spécialisé en économie, « l’Echo », donne quelques chiffres . Depuis le 1er premier janvier 2017, le Forem a contrôle 56.919 chômeurs pour le bilan suivant :

  • 5.790 évaluations négatives
  • 5.362 infractions
  • 11.381 sanctions
  • 988 chômeurs wallons ont perdu leurs droits aux allocations .

Donc, où est le laxisme du Forem ? Ils ont appliqué, à la lettre, le travail demandé par l’ancienne ministre socialiste de l’Emploi, Eliane Tilleux ! La seule constatation à faire, c’est que socialistes ou libéraux, leur combat est le même : détruire le « petit » peuple, le monde du travail, et le mener vers une paupérisation grandissante .

NATION s’insurge contre ce système corrompu qui ne fait qu’enrichir ceux qui le sont déjà, et qui contribue à l’avancée de la pauvreté . Pour NATION, la paupérisation n’est pas une fatalité, c’est l’État et les élu(e)s du peuple qui doivent s’impliquer !!!

Encore une très bonne raison de voter « NATION » aux prochaines élections .

( voir notre programme sur : www.nation.be/nos-propositions/ )

Jean-Pierre Demol


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *