Mensonges : Trop is te veel !

Il existe depuis quelques décennies déjà, un véritable black-out sur les réalités de l’insécurité ordinaire.

Mais tant pis, à NATION nous ne sommes pas politiquement corrects et nous appelons un chat un chat ! Il nous semble qu’il est de notre devoir, en tant que parti politique, de rappeler certaines réalités qui sont placées par le système, sous le signe du tabou quasi absolu. C’est tout bonnement scandaleux !

Dans plusieurs communes de Belgique mais aussi d’Europe, et depuis au moins 30 ans, on peut constater, rapports de police à l’appui, une incontestable explosion des crimes et délits.

Rien que dans notre petite Belgique, ce sont plusieurs milliers de gens qui sont victimes chaque année de cette insécurité. Certaines de ces victimes sont parfois sérieusement blessées, par objets contondants, armes blanches ou armes à feu, et certaines de ces victimes meurent.

Faut-il vraiment pour les sceptiques, avancer les chiffres des agressions, des viols, des cambriolages, des cars, sacs, bijoux, home-jacking, et du terrorisme ? Faut-il encore leur démontrer qu’il existe dans plusieurs villes, des zones de non-droit, où c’est la racaille qui fait la loi ? Même les pompiers se font agresser dans l’exercice de leur fonction, qui est de sauver la vie des gens. Et faut-il parler des policiers, qui se font caillasser ou même tuer ?

Alors oui ! Comme on dit à Bruxelles, « trop is te veel » ! Cette censure de la réalité est un vrai chantage au droit de savoir, au droit d’opinion, au droit à la sécurité !!!

Aidez NATION à continuer à dire la vérité !

Jean-Pierre Demol

3 réflexions au sujet de « Mensonges : Trop is te veel ! »

  1. Le furoncle islamiste, que Moureaux appelait son “laboratoire”, va rouvrir largement ses portes un peu partout, tout particulièrement à Molenbeek. Il est à craindre que le pire reste à venir !

  2. Hélas, sauf erreur de ma part, une grosse partie de nos concitoyens, viennent de plébisciter le chaos, une fois de plus. À moins que je ne sois un très mauvais analyste, des dernières élections.

    En semaine, ils rêvent de Salvini et Orban. Puis, dans l’isoloir, ils votent “réflexe”
    Y a-t-il une machine infernale dans les isoloirs, qui brouille les mémoires. Ou alors… Pauvres d’eux…

  3. Brisons les tabous, renversons les totems !
    Effectivement depuis des décennies, la secte au Pouvoir en Belgique, mais aussi ailleurs en Europe, a modifié la législation concernant les libertés fondamentales et grâce à ses copains et ses coquins a fait voter des lois liberticides.
    Impossible de remettre en cause les dogmes et les utopies des laquais socialo-écolos-libéro-marxistes ou de combattre l’idéologie euro-mondialiste qui nous oblige à accepter le multiculturalisme, le métissage à tous les étages, la pensée unique, le politiquement “korrect”, le droit à la vie pour tous les animaux (plus d’abattoirs, plus de chasses à courre, plus de gavage de canards, plus de corridas), l’obligation pour chaque européen de se sentir coupable tous les matins de la pollution atmosphérique (même si elle est la conséquence des milliers de centrales au charbon en Chine, ou de l’éruption d’un volcan asiatique) et surtout, oui avant tout de se repentir de l’horrible, terrifiante, diabolique entreprise de l’esclavagisme planétaire, crime abominable commis exclusivement par l’homme blanc durant 2 siècles, alors même que les arabo-africains l’organise depuis plus de 6 siècles et encore de nos jours !

    Qu’ils aillent donc se faire foutre, tous ces pic-verts, tous ces larbins du Nouvel Ordre Mondial, tous ces obsédés du consumérisme débridé et ces charlatans du “vivre ensemble” : ICI, c’est chez nous ! ! ! Avec NOS us, avec NOS coutumes, avec NOS traditions, avec NOTRE boudin-compote, avec NOS bières, avec NOS églises et cathédrales, et surtout, avec NOS lois et règlements.

    Si par hasard, certains immigrés de longues dates, leurs parents, leurs enfants et leurs petits-enfants avaient envie de changements, alors surtout qu’ils n’hésitent pas : ON NE RETIENT PERSONNE ! BON VOYAGE A TOUS …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *