Hervé Van Laethem refoulé d’une manifestation par la police de Bruxelles !

Ce mercredi 24 avril se déroulait à Bruxelles un cortège en commémoration du génocide des Arméniens et autres chrétiens d’Orient par la Turquie.

Début du rassemblement, on notera à droite des véhicules de police déjà positionnés

Hervé Van Laethem, président de NATION. avait rejoint le cortège qu’il fréquente chaque année, d’autant plus qu’il est assez bien introduit auprès des chrétiens d’Orient.

A peine 10 minutes après son arrivée sur les lieux du rassemblement, qui comptait deux cent personnes environ, Hervé fut interpellé par une équipe de policiers en civils qui l’écartèrent du lieu du rassemblement. Ils furent rejoints par l’officier responsable du service d’ordre du jour…qui manifestement avait difficile à cacher son animosité. Une police « neutre politiquement », vous dites ?

Les policiers ont donc informé Hervé que les organisateurs estimaient qu’il  n’était pas le bienvenu dans le rassemblement. Hervé a exprimé son étonnement quant au fait que les organisateurs aient d’eux-mêmes sollicité une telle démarche auprès de la police.

Ce qui lui a valu immédiatement une menace d’arrestation de la part  de l’officier.

Bref, dorénavant la police de Bruxelles décidera de qui peut ou ne peut pas rentrer dans un rassemblement et, si besoin, ira raconter pis que pendre aux organisateurs en proposant bien entendu d’écarter ceux que la police n’apprécie guère. Où ceux qui risquent de mettre les bourgmestres socialistes en porte-à-faux avec la communauté turque de Belgique et son importance électorale…

Une fois de plus, on croit rêver ! Quand on sait que les branches politiques de nombre d’organisations terroristes du monde entier viennent manifester sans entraves dans nos rues, l’hystérie que développent les services de police envers les militants de NATION en devient pathétique.

On va prendre ça pour une sorte de complément involontaire puisqu’on dit que le système sait reconnaître ses  ennemis…

PS : Et comme la police a utilisé, comme autre prétexte, le fait que NATION avait en une même occasion, brûlé un drapeau turc voici 5 ans !!!, nous vous offrons une image du début du « terrible » incident en question.

Défi lancé à Manuel Abramowicz !

Dans cette vidéo,  Hervé Van Laethem défie Manuel Abramowicz, animateur de l’officine gauchiste Résistances, à un duel/débat singulier.

Lui qui à la fois phantasme sur le danger “fassiste” (avec 2 s, ça fait plus peur) tout en étant très condescendant avec les patriotes, Hervé le met au défi de débattre avec lui en public.

On parie que “Manu” n’osera pas accepter ?

#ManuT’esPasCap #Antifaahahah #VotezNation 

Gilets jaunes : NATION présent dans les médias !

Suite aux événements du 30 Novembre, les militants de NATION sont apparus dans de nombreux médias

Notons en particulier les chaines de télévision suivantes :

TELE BRUXELLES

VRT NEWS, cliquez sur la vidéo intitulée « Bekijk: overzicht van een woelige dag in Brussel » (avec Interview de Hervé Van Laethem)

VTM NEWS, visionnez la vidéo du bas (là aussi avec une interview de Hervé Van Laethem)

Cliquez sur les liens ci-dessus et non sur la photo qui n’est qu’une capture d’écran

Capture d’écran. Pour voir la vidéo, cliquez sur les liens au dessus

La clause de conscience et le droit de tuer …

La bien-pensance infiltrée dans le pouvoir politique, prétendument « démocratique », veut supprimer en France (nous en parlons car généralement, ce type de loi arrive assez vite chez nous après), la clause spécifique de conscience des médecins qui refusent de pratiquer l’avortement .

Même en étant le plus « humain » possible, le plus moderne possible, l’avortement doit être la « solution » ultime, lorsqu’il y a des risques tels que des risques d’handicap profond, suite d’un viol, risque létal pour la future maman, etc … L’avortement ne doit pas être une simple alternative aux moyens contraceptifs actuels. Et en tous les cas, un médecin doit garder le droit de pouvoir refuser de pratiquer un avortement .

Toucher à l’éthique d’une personne, toucher à son droit de clause de conscience, est digne d’un régime totalitaire et dictatorial ! Les progressistes appellent l’avortement un « acte thérapeutique »…C’est du grand n’importe quoi, qui rejoint les préceptes du « mon choix, mon plaisir, mon corps, etc », mais surtout le précepte de ne laisser aucun droit à celles et ceux qui pensent autrement.

L’évolution des droits, selon les progressistes et autres gauchistes de tous bords, est de la foutaise !

Je peux comprendre que l’interruption volontaire de grossesse soit parfois nécessaire. Mais à NATION, nous refusons que cette pratique de mort devienne un moyen de facilité, une sorte de nouvelle « pilule du lendemain », ou autres excuses bidon pour certaines féministes souvent « très à gauche » et donc forcément sans grande cervelle.

Jean-Pierre Demol

Mensonges : Trop is te veel !

Il existe depuis quelques décennies déjà, un véritable black-out sur les réalités de l’insécurité ordinaire.

Mais tant pis, à NATION nous ne sommes pas politiquement corrects et nous appelons un chat un chat ! Il nous semble qu’il est de notre devoir, en tant que parti politique, de rappeler certaines réalités qui sont placées par le système, sous le signe du tabou quasi absolu. C’est tout bonnement scandaleux !

Dans plusieurs communes de Belgique mais aussi d’Europe, et depuis au moins 30 ans, on peut constater, rapports de police à l’appui, une incontestable explosion des crimes et délits.

Rien que dans notre petite Belgique, ce sont plusieurs milliers de gens qui sont victimes chaque année de cette insécurité. Certaines de ces victimes sont parfois sérieusement blessées, par objets contondants, armes blanches ou armes à feu, et certaines de ces victimes meurent.

Faut-il vraiment pour les sceptiques, avancer les chiffres des agressions, des viols, des cambriolages, des cars, sacs, bijoux, home-jacking, et du terrorisme ? Faut-il encore leur démontrer qu’il existe dans plusieurs villes, des zones de non-droit, où c’est la racaille qui fait la loi ? Même les pompiers se font agresser dans l’exercice de leur fonction, qui est de sauver la vie des gens. Et faut-il parler des policiers, qui se font caillasser ou même tuer ?

Alors oui ! Comme on dit à Bruxelles, « trop is te veel » ! Cette censure de la réalité est un vrai chantage au droit de savoir, au droit d’opinion, au droit à la sécurité !!!

Aidez NATION à continuer à dire la vérité !

Jean-Pierre Demol

En cette fin de campagne électorale…

Voilà, les dés sont jetés ou presque. Après demain, nos concitoyens iront voter.

En âme et conscience?… Pas tout à fait, lorsqu’on sait le black-out médiatique qui a touché NATION, dont le seul crime est d’être le seul à clairement marquer son désaccord avec ce qui est devenu un véritable dogme : la société multiculturelle. Dogme auquel même les “populistes” belges se sont soumis en échange de quelques miettes médiatiques…

Mais quoi qu’il en soit, NATION peut en tous cas être fier de sa compagne électorale et fier de ses militants. Fier de ceux qui se sont présentés comme candidats, de ceux qui ont tracté et collé comme de ceux qui ont réalisé un énorme travail audiovisuel de qualité. Travail qui a donné à NATION une très bonne visibilité sur les réseaux sociaux.

Fier aussi et reconnaissant, NATION l’est envers ceux qui n’ont pu militer mais qui ont aidé financièrement le Mouvement.

Notre présence à ces élections et la campagne menée sont déjà une victoire en soi.

Sans accès aux médias, sans grands moyens, sans renier nos idées; NATION a pu présenter nombre de candidats avec une bonne répartition dans presque tout le pays. Et ceci malgré que les élections locales soient toujours plus difficiles pour les petits partis.

Et si parfois, certaines listes ne furent pas étoffées, au moins nous étions certains de nos candidats qui, eux, n’avaient pas été recrutés dans les cafés…

Notons aussi que chaque liste de NATION a présenté un programme local. Ce qui démontre la réelle implantation de nos candidats.

Quant au résultat, nous ne pourrons l’analyser que dimanche soir. Mais ce qui comptera avant tout, ce sera de voir si nous sommes devenus un fait électoral et politique au même titre que nous sommes depuis bien longtemps, un fait activiste et militant incontournable. Et ceci sans perdre de vue que ces élections locales ne sont que le tremplin des élections régionales, fédérales et européennes de mai prochain.

Quoi qu’il en soit, une fois de plus, une seule organisation politique de Belgique aura défendu les valeurs identitaires et solidaristes bien claires et c’est NATION ! Rien que pour ça, cela valait bien tout ce travail.

Merci à tous.

Dimanche, votez et faites voter pour NATION (vous pouvez voir le détail de nos listes ICI)

…car ON EST CHEZ NOUS !

 

Hervé VAN LAETHEM, chanceux président d’un beau mouvement

 

 

 

 

Mobilisation sur Evere, mercredi 10 octobre !

Malgré les menaces et les violences, NATION maintiendra sa présence et sa visibilité partout !

Mieux encore, en réponse à l’attentat qui a visé ce dimanche 7 octobre, plusieurs de nos militants à Liège ; la tête de liste de NATION à Evere, Eddy De Smedt, appelle à une importante présence militante sur le marché d’Evere, le mercredi 10 octobre entre 10h et midi !

A l’occasion d’une distribution de tracts, il sera rejoint et soutenu par Hervé Van Laethem, président de NATION (et qui fut ciblé lors de l’attaque à la bouteille incendiaire de dimanche dernier) mais aussi par Udo Voigt, euro-député européen allemand.

Information via secretariat@nation.be

Contact presse :  0495 73 56 22

Pour marquer le coup contre la violence gauchiste, venez à Evere ce mercredi 10 octobre ! Cet appel n’est pas limité aux Bruxellois 😉

 

Le député européen Udo Voigt, accompagné ici par Hervé Van Laethem

 

Le Parlement européen refuse une minute de silence pour les victimes de la “violence multiculturelle” !

Ce mercredi au Parlement européen de Strasbourg, Udo Voigt, eurodéputé du NPD (et membre du parti pan-européen APF dont fait partie NATION) a appelé à une minute de silence pour “toutes les victimes de la terreur multiculturelle”.

À la suite de la reprise de la session parlementaire après les vacances d’été, le président du Parlement Tajani a commémoré de nombreuses victimes de catastrophes naturelles et d’accidents de la route qui avaient eu lieu pendant l’été. Notamment les victimes d’un accident de bus en Roumanie.

En revanche, Tajani n’a pas dit un mot sur les victimes de la violence de certains migrants en Allemagne. Violences qui sont désormais quasi-quotidiennes. Pourtant, tout ceci est une conséquence directe de la politique migratoire complètement ratée de l’UE.

Et la grande majorité des partis établis n’ont bien évidemment pas accepté une minute de silence pour les victimes de la violence quotidienne multiculturelle.

Bravo à Udo Voigt pour cette courageuse proposition !

Udo Voigt (à droite) avec Hervé Van Laethem, le président de NATION (à gauche)

 

Contacts au plus haut niveau pour l’APF et NATION en Syrie et au Liban !

L’Alliance pour la Paix et la Liberté, parti pan-européen dont NATION fait partie, a fait un voyage de près d’une semaine en Syrie et au Liban.

Ce voyage avait pour but d’évaluer la situation générale tant en Syrie qu’au Liban sur le terrain mais aussi de voir comment, dans la mesure de nos moyens, nous pouvions aider concrètement le peuple syrien.

A cet effet, la délégation a rencontré à Damas, des responsables économiques, religieux mais aussi des ministres et le président du Parlement syrien qui est une des plus hautes autorités au niveau constitutionnel.

La délégation a aussi eu l’occasion de se rendre par avion spécial dans la ville martyre d’Alep, récemment totalement libérée des milices djihadistes. Les représentants de l’APF ont été énormément sollicités par la presse arabe mais aussi internationale. Notons que notre ami Hervé, qui participait bien évidemment à ce voyage, a été souvent cité dans cette presse. Sa présence répétée en Syrie a également été soulignée à plusieurs reprises par les autorités qui ont reçu les représentants de l’APF.

Au Liban, la délégation APF a rencontré les responsables de l’Association du Martyr lieutenant-colonel Sobhi Al Akoury (créée pour aider les familles des soldats libanais morts au champ d’honneur), le Ministre de la Défense Yaacoub Sarraf et, last but not least, le président libanais Michel Aoun qui a reçu officiellement la délégation au palais présidentiel.

La délégation APF était composée de :

  • Udo Voigt, eurodéputé allemand
  • Marian Kotleba et Ján Mora, députés nationaux slovaques
  • Željko Glasnović, député national croate
  • Roberto Fiore, président de l’APF
  • Hervé Van Laethem, président de NATION et membre de la Direction de l’APF

Notons aussi la présence de M. Antoine Kassis, responsable de l’association des expatriés syriens de Belgique, qui nous fut d’une très grande aide pour l’organisation de ce voyage.

Avec les Chrétiens d’Orient

Conférence de presse au Parlement syrien

Visite à des organismes d’aide à la population

Visite dans le soukh de Damas où la vie se déroule normalement

Chez le ministre Ali Hammoud

Repas avec les députés syriens

Devant la citadelle de la ville martyre d’Alep, récemment libérée

Un avion avait été spécialement affrété à l’attention de la délégation

Visite à un hôpital pour enfant, gravement touché par les sanctions

Chez le ministre Besher R. Yazji

Une complicité déjà ancienne entre le ministre Besher Yazji et Hervé Van Laethem

 

Au Ministère des Affaires étrangères

Avec le ministre libanais de la défense Yaacoub Sarraf

Rencontre officielle avec le général Aoun, président du Liban

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑