Coup de Gueule de Jean-Pierre Demol

Où sont les belges ?

Ce sont des Belges, des patriotes, qui ont fait l’histoire de la Belgique . Mais les Belges d’aujourd’hui, ne voient pas l’histoire qu’ils font . Comment une partie importante du peuple Belge a-t-il pu laisser ainsi dépérir notre petite Belgique ?

Au lieu d’aller de l’avant, nous reculons, nous nous laissons aller dans les minauderies compassionnelles du « vivre ensemble », du « padamalgam », des « accommodements raisonnables », de l’excuse et du repentir historique, etc … Et tout cela, par une faiblesse que nous impose la bien-pensance, la police de la pensée, et même de l’arrière pensée . Cette idéologie nauséeuse arrive même à instiller à nos jeunes, du mépris, voire de la haine pour leur propre patrie, si ce n’est un relent de belgitude lors de matchs de football .
Comment cette partie du peuple peut-elle regarder et participer même, à la mort programmée de notre civilisation ? Civilisation que nos ancêtres ont forgé de leur courage et parfois, au prix de leur vie ?

Il y a aujourd’hui des urgences, si nous ne voulons pas assister aux funérailles de notre identité de Belges et d’Européens, et à la mort de notre civilisation . La première de ces urgences, est de littéralement « virer » du pouvoir politique, les incompétent(e)s des partis traditionnels, qui dirigent notre pays vers une catastrophe économique et sociale, et qui sont au pouvoir depuis bien trop longtemps .

Ensuite, la Belgique étant un état de droit, il faut stopper l’immigration extra-européenne et illégale, ces gens coûtent une fortune, ne rapportent rien, et vident nos caisses sociales au détriment par exemple, de nos retraités et de nos pauvres, de plus en plus nombreux . Et ne parlons même pas de l’islamisme montant …

Il faut également dans ce cadre, neutraliser les individus fichés et tous ceux qui représentent un danger potentiel pour notre pays et ses habitants, et ne pas avoir peur de les renvoyer chez eux ! Avec les attentats qui tuent les nôtres, nous pouvons nous considérer comme en guerre, et lorsque l’on est en guerre, ce n’est plus le droit qui compte, mais la victoire !!

Et cette victoire, nous pouvons l’avoir avec vous, sans armes, en votant correctement, pour NATION, dont le but est le bonheur de notre peuple et la prospérité de notre pays . Voilà, la seule alternative au chaos qui se rapproche, car NATION est la seule vraie opposition à ce système pourri et à ceux qui l’entretiennent .

AUX PROCHAINES ÉLECTIONS, VOTEZ NATION !!

Jean-Pierre Demol

NATION condamne les bombardements sur la Syrie !

Suite aux frappes américano-occidentales sur la Syrie, le mouvement NATION condamne fermement cette politique d’agression sur la Syrie. Il s’agit d’une atteinte aux droits internationaux d’un pays souverain. Nous apportons donc notre soutien au peuple syrien victime de ces agressions.

 

Le président de NATION lors de sa réception au Parlement syrien avec une délégation de l’APF !

Un député européen du NPD (APF) remet les pendules à l’heure !

Ce mercredi, le député européen Udo Voigt, presque seul contre tous, a pris la parole en séance plénière du Parlement européen à Strasbourg.

A cette occasion, il a dénoncé l’hypocrisie de ceux qui en Occident appellent à sanctionner l’Iran alors qu’ils ne font rien envers d’autres pays qui se comportent bien souvent très mal comme l’Arabie Saoudite, les USA et Israël.

NATION est particulièrement fier de collaborer(1) avec un tel élu qui, décidément, ne se soumettra jamais au politiquement correct tout en ne tombant jamais dans l’excès !

(1) Il n’est en effet un secret pour personne que notre camarade Hervé Van Laethem est un proche collaborateur de Udo Voigt.

Les Eoliennes, un danger pour la santé aux ordres des multinationales.

CARTE BLANCHE

Suite à l’annonce du pacte énergie de 2025, il me semble urgent de vous parler du danger des éoliennes sur la santé. Commençons d’abords par les prétextes. Un des facteurs majeurs argumenté par la propagande écolo-bobo est le réchauffement climatique . D’après des spécialistes du climat, des ingénieurs et des techniciens, la terre a toujours subit des changements de températures. Celles-ci s’apparenteraient à la course et à l’état du soleil. Lorsqu’on nous parle de spécialistes du climat , il s’agit en fait de la société (G.I.E.C) qui surveille les émissions de CO2 créé par l’homme, et est composée de politiciens dont le responsable est un économiste. Il n’y a pas de  climatologues au sein de cette société.

Opportunément, par rapport à tout cela, Al Gore ( ancien concurrent à la maison blanche) suit de près la Chicago Climate Exchange, une bourse échange carbone, dont un de ces amis est administrateur. Quant à l’avocat de cette société, il s’agit d’Obama. Al Gore crée ensuite sa propre société avec David Blood, un ancien de Godman Sachs.

On nous parle bien entendu, de la fin des énergies fossiles, mais ce n’est pas pour tout de suite, il y a encore plein d’alternatives à développer. Et il faut bien évidement sortir du nucléaire (lobby gauchiste). Or, le risque du nucléaire est beaucoup moins important que celui du charbon, dont on compte en moyenne 1500 morts par an.

Parlons maintenant des impacts des éoliennes sur la santé. Il faut savoir qu’en plus du bruit des palmes, les éoliennes produisent des infra-sons. Celles-ci ont un impact sur notre santé, ainsi que celles des animaux. Des études ont pu constater chez des personnes vivant près des éoliennes, des vertiges, nausées, dépressions, vomissements, acouphènes, anxiété et fatigue permanente. Chez les animaux, on a pu constaté une perte de 20% du bétail, ainsi qu’une diminution de la production de lait. Selon un rapport de l’OMS, les éoliennes doivent être implantées à une distance de 1500m des habitations, l’idéal étant 2000m. Or, en Belgique, les éoliennes sont placées à une distance de 200 à 250m. En France, la distance est de 500m. En Allemagne, elle est supérieure à 1500m, et aux états unis 2000m.

Un autre problème des éoliennes est qu’elles produisent peu d’électricité (+/- 20% de rendements). Il faut alors compenser par des centrales thermiques qui sont plus polluantes et plus nocives pour la santé. C’est ce qui se passe en Allemagne et au Danemark. Vu leurs faibles rendements, nous ne sommes donc pas à l’abri d’un black-out.

Pour terminer avec ce lobby éolien, il est important de savoir, que celui-ci est composé, de la fondation Nicholas Hulot, EDF, TF1, L’Oréal (conseil d’administration), et de l’ alliance Medef-écolos.

Chez nous, ce sont également les multinationales qui touchent les certificats verts, financées bien entendu par le contribuable.générant ainsi de nombreux bénéfices.

Source : Eoliennes, un scandale d’état, Alban d’Arguin, synthèses éditions.

Patrick Michel

 

Cet article n’engage que son auteur et ne représente pas forcément la position du Mouvement

Junker, et sa politique génocidaire de l’Europe

«L’Europe aura clairement besoin d’immigration dans les décennies à venir»
Le haut responsable européen souhaite mettre en place un «cadre légal» à l’immigration en Europe, pour permettre à «ceux qui veulent et ceux qui peuvent venir» de le faire. Il s’agit selon lui d’une question de survie pour le Vieux Continent.
Le 28 octobre, veille du sommet Union européenne (UE)-Afrique, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a partagé son sentiment sur les révélations de pratiques esclavagistes qui touchent les migrants d’Afrique subsaharienne en Libye, dans une interview au quotidien allemand Deutsche Welle.
L’occasion pour le haut responsable européen de plaider en faveur «de l’immigration légale» sur le Vieux Continent, objectif qu’il assure défendre personnellement depuis 2014 et pour lequel il assure que la Commission a d’ores et déjà fait des propositions. Jugeant vain de vouloir contenir toute l’immigration illégale, puisque «ceux qui ne peuvent pas rentrer dans la maison de l’Europe par la porte d’entrée, se débrouilleront pour entrer par le fenêtre», Jean-Claude Juncker a ainsi martelé sa volonté d’offrir un «cadre légal» à «ceux qui veulent et ceux qui peuvent venir».
« Si nous n’offrons pas de moyens légaux d’immigrer vers l’Europe et à l’intérieur de l’Europe, nous serons perdus »
Outre la question libyenne et le sort des migrants africains, il s’agit pour l’ex-Premier ministre luxembourgeois d’une question de survie pour l’Europe elle-même, qui aura selon lui «clairement besoin d’immigration dans les décennies à venir», sans pour autant qu’il n’en évoque les raisons, bien que l’on puisse imaginer qu’il fasse référence aux faibles taux de natalité de nombreux pays européens. «Si nous n’offrons pas de moyens légaux d’immigrer vers l’Europe et à l’intérieur de l’Europe, nous serons perdus», s’alarme-t-il.

La continuité du « Plan Kalergi » en pleine extension ! Il faut vraiment s’unir, devenir une force européenne, et virer du pouvoir ces Junker, Merkel, Macron et consort, car sinon, nous serons réellement perdus !

Jean-Pierre Demol
(Source : Reuters)

L’APF actif et présent partout en Europe !

Récemment, ce qui reste de l’extrême-gauche belge publiait des analyses “à deux balles” sur la situation de l’APF.

Souvent, les images sont les meilleurs démentis aux médisances.

L’APF est bien vivant et le montre !

A Göteborg, le 28 octobre lors d’une conférence sur la Syrie organisée par la Fondation liée à l’APF et où notre camarade Hervé Van Laethem a longuement pris la parole.
A Rome le 4 novembre où sa branche italienne (Forza Nuova) a rassemblé plusieurs milliers de militants.
A Belgrade, le 5 novembre lors d’une conférence de Udo Voigt devant des nationalistes serbes

Conférence européenne sur la Syrie : NATION y était !

Comme les attaques terroristes des dernières années nous l’ont cruellement rappelé, ce qui se passe en Syrie a une influence directe en Europe.

C’est ce que nous avions expliqué au tout début de cette guerre : soutenir les rebelles syriens consistait à se tirer une balle dans le pied.

Dès le début, NATION a eu la seule position digne de bon sens : il fallait soutenir le gouvernement légal syrien et collaborer avec lui contre le terrorisme djihadiste international.

Particulièrement impliqué dans cette démarche, notre camarade Hervé Van Laethem a acquis une réputation de « spécialiste » des questions liées au Moyen Orient dont spécialement la Syrie où il s’est déjà rendu à 4 reprises.

C’est dans ce cadre que la Fondation européenne « Europa Terra Nostra » l’a invité à parler lors d’un colloque organisé à Göteborg le 28 octobre dernier.

C’est ainsi qu’il a pu donner son point de vue aux côtés de représentants syriens, du député européen Udo Voigt et d’autres orateurs.

La journée fut parfaitement organisée, elle fut un grand succès (la salle était remplie) et le public était d’un haut niveau.

Tant au niveau belge qu’européen, NATION est présent partout où ça compte !

La Fondation liée à l’APF présente à la foire du livre de Francfort ?

C’est l’émoi généralisé dans tous les cercles du marxisme culturel ! En effet, la Fondation “Europa Terra Nostra” (ETN) serait présente à la prochaine foire internationale du livre à Francfort mi octobre.

Cette fondation est la “branche culturelle” du parti européen “Alliance for Peace and Freedom” (APF) dont NATION fait partie.

Ainsi donc, la simple nouvelle de la présence, à une foire du livre, d’un stand avec des livres de l’ETN fait vibrer toute la classe politico-culturelle bien pensante.

Et elle n’a pas fini de vibrer vu que le stand sera visité par la fine fleur du politiquement incorrect puisqu’on y annonce l’euro-député Udo Voigt du NPD ainsi que Roberto Fiore (président de l’APF) et Nick Griffin, ancien euro-député.

Une fois encore, l’APF va défrayer la chronique et c’est bien comme ça !

Udo Voigt dénonce les manoeuvres européennes contre la souveraineté de la Pologne !

L’euro-député allemand Udo Voigt du NPD, mais aussi membre de l’APF (parti pan-européen dont NATION fait partie), a dénoncé en commission des libertés publiques, de la justice et des affaires intérieures, les manœuvres de Franz Timmermamns, vice-président de la Commission européenne, qui essaie de faire adopter des mesures de rétorsion contre la Pologne.

En effet, le gouvernement polonais refuse d’obéir à certains injonctions de la Commission européenne car il estime que cela empiète sur sa souveraineté nationale.

Udo Voigt a été le seul membre non polonais de la Commission a s’opposer ouvertement à ce projet de mesures de rétorsion.

Son intervention a été reprises par plusieurs médias européens…mais pas en Allemagne, bien sûr !

 

Un peu de géopolitique : Le problème africain .

Parfois l’Afrique fascine, parfois l’Afrique fait peur . Depuis la décolonisation, l’Afrique a bien changée et pas toujours dans le bon sens . Dès l’aube du XXIe siècle, l’Afrique s’est engagée dans un processus de croissance économique, différencié selon les espaces, mais qui pour certains économistes, sont prometteurs . Des spécialistes avancent que ce continent porte une part du monde d’aujourd’hui, mais aussi de celui du siècle prochain .

L’Afrique représente 23 % de la superficie des terres émergées sur terre . Elle contient d’immenses ressources dans ses sous-sols, qui ont généré ces deux derniers siècles, des convoitises avides et prédatrices . Si par le passé, l’Afrique était peu peuplée; sa démographie galopante affiche aujourd’hui 1,17 milliards d’habitants, soit 16 % de la population mondiale . L’Afrique présente un indicateur de fécondité le plus élevé du monde: 4,7 enfants par femme. Sans un frein contraceptif, d’ici 2050, la population africaine dépassera les 2 milliards d’habitants ! Et bien sûr, cela va générer à terme des effets multiples tant au niveau africain que mondial.

Ce qui est certain, c’est que si l’Afrique est le continent de demain, il est plus qu’urgent de s’y investir correctement.. Il faut se rendre à l’évidence : L’Afrique a été longtemps dominée par l’extérieur et l’autonomie des Africains et leurs responsabilités dans la gestion de ce grand continent, est loin, très loin même, d’être parfaite . Il faut aussi prendre en compte la diversité et la fragmentation politique et religieuse des 54 états du continent africain, le danger de l’islamisation radicale, les conflits relevant pour certains de crises conjoncturelles, ou pour d’autres de tensions entre états ou même tribus.

Il faut savoir également que d’ici 2025 (c’est très proche), pas moins de 12 pays africains seront en pénurie d’eau et de ressources alimentaires . Et l’essor rapide démographique, accentue la demande : 82 % des ressources d’eau servent à l’agriculture et les risques de conflits pour le contrôle les territoires ayant des fleuves, des lacs, des rivières, sont aussi à prévoir !

Des solutions existent ! Mais pour en trouver, il faut une gestion honnête à la fois par dirigeants africains mais aussi par les multinationales. Ce qui est loin d’être gagné vu ce monde de requins .

Une des solutions serait d’augmenter la production agricole. Mais pour cela, il faut un partage de l’eau, équation complexe si l’on tient compte du prix que risque de demander les états propriétaires des sources d’eau … Déjà, dans les régions d’où sont extraites les ressources souterraines, l’agriculture est quasi inexistante car l’eau sert aux industries.

Bref, il existe un tas de problèmes qui poussent de très nombreux africains à migrer vers l’Europe, à cause de menteurs qui leur laissent croire que ce sera l’Eldorado ! L’arrivée en Europe est pour eux, le plus souvent, une déception . Et arrivés chez nous, ils ne font qu’augmenter le taux de pauvreté en Europe !

Ce qui devrait se faire, pour éviter ces migrations de masse, ce serait d’aider efficacement les Africains chez eux. Cela coûterait, in fine, moins cher à l’Europe que de les entretenir chez nous .

A NATION, nous disons depuis longtemps que le règlement de bon nombre des problèmes qui existent dans notre société, doit être cherché à travers une vision globale de la politique.

Ainsi régler le problème de l’immigration passe aussi par des actes de politique internationale comme aider des populations en difficulté comme en Afrique, en aidant les Africains chez eux et non en les accueillant chez nous .

De même, si l’Europe cessait d’être le petit chien des USA, on pourrait faire pression pour éviter que certaines forces ne déclenchent des guerres qui provoquent des exodes de populations comme les exemples irakiens, syriens et libyens nous l’ont démontré.

A NATION, nous luttons clairement pour rester les maîtres chez nous ! Et donc, nous pouvons comprendre ceux qui luttent pour rester les maîtres chez eux ! Mais ce n’est pas en venant chez nous qu’ils y arriveront .

Jean-Pierre Demol

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑