Comparaison “de gauche” n’est pas raison !

Publié par NATION le

La gaucho-sphère est en ébullition. Les récentes émeutes bruxelloises la pousse à dénoncer la “répression policière”, la “stigmatisation des jeunes” et le “racisme d’état”. Mais on ne parle évidemment jamais des commerçants pillés…

C’est dans ce cadre que le site gauchiste Indymedia a publié un long texte intitulé : “Traitement gouvernemental de l’émeute : entre opportunisme politique et racisme d’état”. C’est long et pénible et tellement décalé que nous vous éviterons le supplice de vous obliger à le lire.

Néanmoins, un passage à attiré notre attention car ils parlent de…NATION bien entendu. Dans ce passage, ils essaient de démontrer que les autorités laissent faire les nationalistes mais répriment tous les autres. C’est bien entendu absurde pour tout observateur un peu sérieux mais lisons néanmoins ce qu’ils écrivent : “Gageons qu’il ne parlait pas de la manifestation des Hooligans d’extrême droite qui étaient venus perturber les hommages aux victimes d’attentat à la Bourse en mars 2016. Ni de la trentaine de militants néonazis de Nation qui, le même jour que les “émeutes”, a pu tranquillement défiler de la gare au local de l’APF en scandant des slogan racistes.”

Et après l’avoir lu, répondons-y.

Rappelons d’abord que, comme à chacune de nos activités, les gauchistes ont difficile avec les chiffres : voir photo ci-dessous !

Une trentaine…selon la gauche !!! (et il y avait encore du monde à l’intérieur)

Ensuite, comparaison “de gauche” n’est pas raison ! Les militants de NATION, lorsqu’ils manifestent, ne bloquent pas la route, ne pillent pas les magasins, ne frappent pas les passants innocents, ne cassent pas les voitures, etc…

L’autre différence est que les militants de NATION sont là pour défendre leur peuple et ne souffrent pas de l’ethno-masochisme de tous ces fils de bourgeois devenus gauchistes, le temps de leur jeunesse, avant de reprendre leur place dans le système politico-financier auquel papa et maman appartenaient déjà.

Non, messieurs, dames, trans et Dieu sait quoi encore de gauche, les militants identitaires et solidaristes de NATION n’ont rien à voir avec vos “protégés” racailles !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *