Terrorisme : il faut appliquer le principe de précaution !

Au-delà de l’horreur suscitée par le nouvel acte terroriste perpétré en France, une des phrases du ministre de l’intérieur nous a particulièrement interpellé : “l’auteur n’était pas radicalisé mais connu des services de renseignement”…Pourquoi les services de renseignement l’auraient-ils fiché s’il n’avait pas été radicalisé ???

Il a voulu se rattraper par après en disant qu’on ne le savait pas radicalisé au point de passer à l’acte…et c’est bien là que le bât blesse. Avec la meilleure volonté du monde, comment les services de renseignement pourraient savoir quand est ce qu’un radicalisé isolé va passer à l’acte…à moins de lire dans les pensées.

Face au danger mortel que ces individus et que la mouvance salafiste font courir à nos populations, NATION demande que l’on applique le principe de précaution et que toutes les personnes fichées pour radicalisme islamiste passent devant une commission ou un tribunal qui pourrait décider, après un débat contradictoire et en respectant les droits de la défense, de :

  • expulser immédiatement et sans recours possible, la personne si elle de nationalité étrangère
  • mettre sous contrôle administratif les personnes de “nationalité belge” en attendant une procédure accélérée de déchéance de leur nationalité

Et à ceux qui nous diront que cela bafoue l’état de droit, nous répondrons que les djihadistes le bafouent bien plus que cela. Nous leur rappellerons aussi que la sécurité, c’est la première des libertés !

Et pour notre part, entre la sécurité des honnêtes gens et le droit de quelques centaines de fanatiques islamistes, nous avons vite fait notre choix !

NATION devant la grande mosquée de Bruxelles !

 

 

2 réflexions au sujet de « Terrorisme : il faut appliquer le principe de précaution ! »

  1. Bof… Deswaef et sa clique de salopards diront que dans le pays – quel qu’il soit – où on veut les expulser, ils risquent d’être torturés, et tout est dit, réglé, pesé, emballé !
    C’est sûr que c’est notre devoir de garantir la sécurité de cette vermine…
    «Et NOTRE sécurité ???» direz-vous… Ben, on s’en fout…

  2. 16000 fichés s en France, combien en Belgique ? D’autre part, j’estime que parler de terrorisme islamiste n’est pas le terme à employer mais plutôt terrorisme islamique ou mieux musulman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *