Politicards : il faut tirer la chasse !

Publié par NATION le

On le voit avec le mauvais Vaudeville de la présidentielle en France et avec les nombreuses révélations qui suivent l’affaire Publifin en Belgique.

Dans un pays comme dans l’autre, de la gauche a la droite, ils sont tous pourris, tous complices !

Il faut tous les mettre dans un même sac, mettre le sac dans les WC et ensuite tirer la chasse !

 


4 commentaires

GERARD R · 2 mars 2017 à 0 h 32 min

Pauvre Fillon ! Depuis sa “brillante” victoire à la primaire de la droite (moins 4 millions de votants – quand même !) il se victimise en claironnant, qu’il subit des attaques d’une violence inouïe. D’abord par une certaine presse qui dévoile des secrets bien gardés et ensuite par la “justice” dont il se plaint (pour faire court) qu’elle va trop vite à son encontre.

Et donc, le candidat Fillon, demande à être traité comme n’importe quel justiciable. Ça c’est bon tant qu’ils sont candidats. Car une fois élus, ils bénéficient tous de traitements de faveur, de la part de Thémis. Ne serait-ce que par le jeu de la levée e leur immunité, ce qui ne devrait pas exister. Et là, ils ne se plaignent plus des lenteurs de l’institution ni des peines souvent symboliques prononcées à l’encontre de ces élites rarement condamnées. Sans oublier Dame Marine, qui refuse de répondre à une convocation de la police… Vous avez dit: “Comme n’importe quel justiciable ?”

Si Fillon geint beaucoup sur sa candidature présidentielle hypothéquée, les plus observateurs, auront noté, qu’en revanche, il n’a pas fourni beaucoup de précisions, sur les prestations RÉELLEMENT effectuées par sa moitié. Rien en tout cas, qui puisse permettre au veau d’électeur français s’il doit se risquer à accorder sa confiance à ce candidat.

Et puis, quel pataquès ! Dame Pénélope qui affirme n’avoir jamais bossé pour Monsieur, alors que lui soutient, mordicus le contraire. Bizarre ! Les rejetons qui ne sont pas en reste, auxquels papa trouve également de l’occupation rétribuée à un niveau qui n’a rien à voir avec le SMIC. Chez les Fillon, nom de nom, on aime le pognon !

Ce qui m’étonne dans cette affaire, c’est le “machisme” avec lequel Fillon traite son épouse. Il parle à sa place, nous répète qu’il l’aime, que si on la cherche, c’est lui qu’on trouvera, etc… Et pas une féministe bon teint, pour critiquer cette sorte d’étouffement de la parole, de la principale concernée. Dont le mari nous assure pourtant qu’elle est… intelligente ?!? Heureusement !

Quoi qu’il en soit, si Fillon devait être contraint au retrait de sa candidature, je lui suggère de déménager à Ans ou à Seraing. Il y trouvera un terreau politico-affairiste, digne de tous ces pourris. Devant le pognon qui coule à flots, la gauche et la droite deviennent des notions très diffuses…

jansen pierre · 2 mars 2017 à 10 h 31 min

une chose dont on oublie de parler dans l”affaire publifin: quel est l’impact de ces “emplois fictifs et faux mandats rémunérés” sur le prix de l’électricité, du gaz, de l’internet et de la tv distribution” payé par le consommateur belge ??
comparons avec les prix pratiqués en France: des écarts de 200 ou 300%; édifiant !!!!!

Cholewa · 2 mars 2017 à 22 h 43 min

D’accord, mais comment faire, je viens de diffuser sur mon mur la réflexion d’un article de “Vers l’Avenir” qui proposait une solution qui permettrait de faire des économies et un système gouvernemental de gestion du pays plus logique et rentable. Un gouvernement fédéral avec des gouvernements provinciaux, qui existent toujours, en leur donnant plus de pouvoir. Vous vous imaginez tout ces “ministres” et autres, que l’on paye des traitement impériaux, en moins et des dirigeants plus proches des citoyens. Ne serait ce pas une solution ???

James · 4 mars 2017 à 18 h 03 min

Le mot “politicard” est encore très poli.. il vaut mieux uitiliser les “politi’chiens” avec l’accent sur chien..!!
La chasse est évidemment une bonne solution mais quelques années dans le Gulag en Sibérie.. me semblent plus efficace… En cas de retour(qui n’est pas assuré) la guérison est garantie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *