Les gilets jaunes n’appartiennent pas à la gauche, bien au contraire !

Certains militants gauchistes sont en train de faire une descente d’organes car ils viennent de se rendre compte, horresco referens, que nombre d’administrateurs des pages Gilets jaunes belges et nombre de gilets jaunes seraient des sympathisants de NATION.

Et ils demandent donc à « exclure » ces gens du mouvement des « gilets jaunes » au nom de l’ouverture d’esprit (sic). Authentique !

Une des raisons serait qu’il s’agit de fascistes et que le fascisme, c’est le capitalisme. Alors je ne sais pas pour le fascisme, qui n’existe plus, et il faudrait donc demander à un historien. Mais pour ce qui est de NATION, il s’agit bien d’un mouvement solidariste et donc anticapitaliste. Vraiment anticapitaliste, pas comme ces gauchistes « bidon » anarcho-marxistes aujourd’hui et cadres de partis sociaux-démocrates demain, histoire de profiter aussi de l’argent public.

De plus, ces gentils gauchistes oublient un peu vite que si la population est de plus en précarisée, c’est aussi car leurs amis du PS ont géré pendant des années ce pays. Ils oublient aussi d’expliquer aux gens, à quel point, la population, y compris ouvrière, était « bien traitée » à l’époque des dictatures communistes.

Mais surtout qui sont-ils pour dire qu’ILS sont les gilets jaunes ? Au nom de qui, de quelle assemblée, de quelle vote peuvent-ils prétendre que les gilets jaunes ne peuvent être que de gauche ?

Et d’ailleurs qui sont le plus à leur place dans la mouvance « gilets jaunes » ? Quelques gauchistes, fils de bourgeois, qui se la jouent révolutionnaires dans les rues des grandes villes ou bien les militants de NATION, présents depuis les premiers jours sur les points de blocages. Ceux qui viennent cagoulés pour casser des véhicules privés ou bien les cadres de NATION qui ont travaillé à maintenir le premier rassemblement du 30 novembre à Bruxelles, et qui eux manifestent pacifiquement et à visage découvert.

Ce qui est par contre évident, c’est que les gauchises ont participé, par leurs appels à la division et à la violence, à faire  passer une mobilisation combattive hebdomadaire de 1000-1500 personnes à des « promenades » rassemblant 200 personnes sur tout le pays. Et encore quand elles ont encore lieu.

Alors nous vous proposons d’aller nombreux leur expliquer tout ceci sur la page : Gilets Jaunes, la colère du Peuple !

Lors de la première manifestation des GJ à Bruxelles, il y avait de nombreux militants de NATION dans la foule. Alors qu’à l’époque, la plupart des gens de gauche regardaient les GJ avec mépris.

Un commentaire sur “Les gilets jaunes n’appartiennent pas à la gauche, bien au contraire !

Ajouter un commentaire

  1. De la part de Yvan L.

    Les GJ ont inscrit dans la pierre un mouvement ignoré des structures mondialistes (maintenant «castagnièrement» défendues).
    Les GJ DOIVENT RESTER le « symbole » auquel les mondialistes ne s’attendaient pas (incompréhensible parce qu’exprimé dans un langage qui n’entre pas dans les structures qu’ils ont créé).
    Je comprends mais refuse toute tentative de «récupération» des GJ (de gauche COMME DE DROITE). Chaque anti mondialiste a des raisons secondaires qui sont acceptables TANT QUE LA BASE RESTE ANTI MONDIALISTE. Pour moi : les raisons de me «sentir» GJ résident dans « l’idée » que je me suis faite du GJ. POUR MOI, le GJ est la représentation actuelle du «chiffon rouge» que j’ai défendu en son temps).
    Je pense ne rien avoir à voir avec «l’étiquette capitaliste» mais avant tout avec l’étiquette «mondialiste» et d’avoir bien choisi en « NATION » l’organisation qui représente et défend le mieux mes souhaits.

Répondre à NATION Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑