La Wallonie est-elle devenue une république soviétique ?

On est en droit de se poser cette question lorsqu’on voit toutes les difficultés rencontrées par l’organisatrice d’une conférence littéraire consacrée à Théo Francken, l’ancien secrétaire d’état à la migration.

Le but de cette conférence ? Présenter le livre publié par l’intéressé. Quoi de plus classique dans une démocratie ? Eh bien, il semble qu’en Wallonie (et plus spécialement en région liégeoise), les forces de gauche aient décidé d’en finir avec le fonctionnement normal d’une démocratie.

Ils auront en tout cas tout fait pour empêcher cette conférence : mensonges, pressions sur les propriétaires de salle, appels à la contre-manifestation et menaces de violence. Différents services de polices allant jusqu’à fournir les adresses de salle à l’extrême-gauche et à faire pression sur l’organisatrice avec des arguments qui, dans un vrai état de droit, leur vaudrait de se retrouver au moins devant le comité de contrôle de la police.

Malgré tout cela, cette courageuse dame a tenu bon et la conférence devrait se tenir malgré tout ce mardi 19 février.

NATION ne peut que condamner les tentatives d’empêcher la libre expression de Théo Francken, et ceci même si NATION reste très critique par rapport à l’hypocrite politique migratoire de ce dernier.

NATION constate une fois de plus la collusion entre le Parti Socialiste et des groupes violents d’extrême-gauche.

NATION sera attentif au fait de voir si la police locale (on ignore encore où ça se passera) assurera le maintien de l’ordre de manière objective ou, à l’instar de certains services de police liégeois, laissera faire les casseurs gauchistes.

2 commentaires sur “La Wallonie est-elle devenue une république soviétique ?

Ajouter un commentaire

  1. J’aime les nouvelles armoiries de notre pauvre république populaire de Wallonie.En effet,chez nous la gauchosphére domine partout.Comme en URSS la police, la justice et les journalistes sont exclusivement au service de l’état.En dépit de tout ce que nous pouvons lui reprocher Théo Francken est un homme courageux.Toujours en but aux insultes de la gauche wallonne et des journalistes depuis le début de sa carriére.Cela a commencé par les cris hystériques d’une certaine Laurette de bien triste mémoire.

  2. OUI, les bolcheviks règnent en maître en Wallonie depuis bientôt 75 ans ! Ils ont tout accaparé, tout partagé entre copains et coquins, tout dilapidé et tout corrompu ! A quand le grand nettoyage ? ? ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑