Vers un débat entre le PP et NATION ?

Manifestement, la campagne électorale qui débute ne s’annonce pas le long fleuve tranquille que les populistes du PP espéraient. Leur éternel grand écart entre leur soumission au concept mondialiste, multiculturel et un discours un peu plus « dur » pour attirer les électeurs patriotes commence à montrer ses limites. Au point que certains cadres doivent de plus en plus se justifier par rapport à de nombreuses incohérences entre le discours et les actes.

C’est sans doute ce qui explique qu’un cadre PP du Hainaut s’est cru obligé de publier une mise au point sur sa page Fb où d’ailleurs il cite NATION à plusieurs reprises. Ce qui confirme que NATION semble bien être un acteur qui compte « à droite » de l’échiquier politique.

Toujours intéressé par les débats de fond, nous nous permettons donc de répondre à plusieurs de ses positionnements. Exercice dont nous pensons qu’il peut être utile et intéressant puisqu’il nous permet de bien préciser ce que nous pensons et proposons vraiment et aussi de mettre le PP devant ses contradictions.

Vous trouverez les remarques du cadre PP en italique et nos réponses, juste en dessous en gras.

PP : Comme beaucoup j’estime que l’islamisation est un problème mais on ne peut stigmatiser une ethnie sur sa couleur ou ses origines à partir du moment qu’ils sont intégrés et totalement correctes pour le pays…

NATION : Nous ne stigmatisons personne et nous reconnaissons que des personnes d’origine étrangère se comportent très bien. Mais pour nous, la Belgique n’est pas un hôtel où, si on vient s’installer sans faire de bruit et qu’on tient sa chambre bien rangée, on doit automatiquement être considéré de la même manière que ceux qui tiennent cet hôtel depuis des décennies.

Pour nous, l’appartenance à une nation est bien plus que de recevoir, par un simple acte administratif, une carte d’identité. Pour nous, appartenir à une nation, c’est avoir des valeurs, une histoire, une mémoire, une identité commune.

Ces valeurs semblent échapper à un Parti Populaire qui d’ailleurs n’utilise jamais le drapeau belge dans ses imprimés ou sa publicité politique.

PP : Maintenant tout étranger qui se comporte mal avec le moindre casier judiciaire et même avec la double nationalité doit purement et simplement être expulsé…

NATION : A propos de double nationalité, quelle est la position du PP ? Ce serait d’ailleurs l’occasion de clarifier le fait de savoir s’il est exact que votre président dispose ou non de la double nationalité ? Comme des rumeurs persistantes et son intérêt pour certains pays étrangers le font penser

PP : Aucun parti même nation ne pourra jamais foutre dehors tous les étrangers car la plupart sont déjà belges

NATION : Belle démonstration que le vote PP ne servira pas à changer quelque chose. Une nationalité, ça s’octroie mais on peut aussi en déchoir quelqu’un…Ceci dit, nous ne parlons pas de « foutre les étrangers dehors » mais bien d’organiser une REMIGRATION avec des compensations (ça nous coûtera toujours moins cher que le statuquo) et en collaboration avec les pays d’origine : 100 % identitaire, 0 % raciste

PP : Le parti populaire est très clair concernant les migrants le nombre de régularisations doivent être divisée par 2 au minimum (la nova est loin d’être à ce score !!) et seul les pays officiellement en guerre auront une chance d’avoir des ressortissants acceptés ici il n’y aura pas d’autres exceptions.

NATION : Les régularisations doivent être divisées par deux ??? On croit rêver. Des gens sont entrés illégalement dans ce pays et on devrait en régulariser ? Tant qu’il y aura des régularisations, d’autres viendront. La seule solution, l’expulsion immédiate de tout illégal après rétention le temps qu’il faudra pour que l’envie de revenir ne lui passe…

Quant aux gens qui sont dans des pays en guerre, ils peuvent faire comme les Belges ont fait en 1940, fuir dans le pays voisin (!) et pas à 5.000 km de là et retourner chez eux dès la fin des hostilités. Bref immigration zéro tant légale que bien évidemment illégale !

PP : Concernant la sécurité et les impôts notre programme est tout simplement inattaquable car cohérent…

NATION : Espérons que le programme économique sera plus cohérent que la gestion de l’ASBL destinée à recevoir les fonds européens du groupe européen du PP. ASBL gérée par des dirigeants du PP et qui a du se mettre en faillite car le Parlement européen a exigé le remboursement de 140.000 € pour des problèmes de conflits d’intérêts

PP : Refuser des gens de couleur sur nos listes pour quelles raisons? Ce serait faire le jeu des médias et des partis traditionnels qui nous traitent de racistes

NATION : Notons que vous avez l’honnêteté de reconnaître qu’ils ne sont que des faire-valoir. Et donc si un jour, vous arrivez aux responsabilités, ce sera ça qui guidera vos décisions, ne pas déplaire aux bien-pensants ? Ah oui, il n’y a pas à dire, le vote PP s’annonce utile !

Pp : Mais il est évident que pas de burqa ou d’étrangers qui se comportent mal chez nous !!! Le programme du PP est ferme tout en restant lisse et démocrate et est le seul parti totalement cohérent et la seule vraie droite en Wallonie.

NATION : Ah là, on confirme pour être lisse, il est lisse. Je dirais même glissant. Bref, jusque ce qu’il faut pour attirer les voix patriotes mais sans remettre le système en cause. D’ailleurs, vos dirigeants ne cachent pas leur « ambition » d’être une sorte de force supplétive du MR.

PP : L’unique alternative parmi les magouilles de tous les partis traditionnels…

NATION : Ah oui ? Pourriez-vous alors expliquer deux cas qui posent question. Le premier, le conseiller communal PP de Verviers était dans le groupe de travail Publifin mais c’est un élu d’un parti traditionnel qui a fait éclater l’affaire. Pourquoi pas l’élu du PP « anti-magouilles » ? Le second, c’est votre député qui a refusé de lever l’immunité parlementaire de Alain Mathot. Curieux pour un parti « anti-magouilles ».

Une dernière précision, si nous critiquons le programme et la direction du PP (mais n’est-ce pas un exercice démocratique normal), il va de soi que nous n’avons rien contre les membres et militants de ce parti qui sont pour l’essentiel de braves gens et de bons patriotes qui sont bien plus proches des idées de NATION qu’il pourrait y paraître.

De même, nous nous félicitons de ce débat de fonds avec ce cadre du PP. Débat que nous sommes prêts à continuer lors d’un débat filmé si cela lui convient. Ce qui pourrait être très instructif pour les électeurs qui au final trancheront. A NATION, on n’a pas peur de confronter ses idées, dans le respect des différences politiques et le respect mutuel.

NATION a depuis longtemps le PP à l’œil 😉 – En 2013, Mischael Modrikamen  côtoyant, à son corps défendant, des militants de NATION 😉

5 commentaires sur “Vers un débat entre le PP et NATION ?

Ajouter un commentaire

  1. Vous dites : «Nous ne stigmatisons personne et nous reconnaissons que des personnes d’origine étrangère se comportent très bien.»
    Moi aussi, j’en connais… Mais là, il faut faire la distinction entre “ethnie” / “pays d’origine” et une “idéologie” nuisible qui sème la mort et la ruine partout où elle passe…
    Que des individus prêchent la haine du pays qui les rétribue grassement pour le faire, ça m’explose les neurones…
    Par ailleurs, s’ils prêchent largement leur idéologie de merde, c’est qu’il y en a pour les écouter et la mettre en application.
    Aussi longtemps que les sanctions (?) seront des fleurs, des bougies, des minutes de silence, des “vous n’aurez pas notre haine !” et autres conneries, ces rebuts de l’enfer nous considéreront (à juste titre) comme des lâches…

  2. Bel échange, dans la mesure où un dialogue même non abouti, entre partis, vaut mieux que les sempiternelles critiques, réciproques ou non.

    L’Union fait la force ! On l’oublie trop souvent. Voyez la réaction du MR envers l’un des siens, qui a osé critiquer l’orientation (ou déviation ?) sexuelle d’un mandataire concurrent. Après cela, étonnez-vous du manque de contraste politique, entre les gouvernances alternatives de tous ces gredins…

    Mais… le problème de l’immigration, ne sera pas traité par des élus nationaux, quelles que soient leur opinions, leurs sensibilités identitaires, nationalistes ou populistes. Il faut être honnête envers l’électeur.

    Pour s’attaquer à l’immigration, de manière politique, chaque état doit retrouver sa souveraineté. Nos gouvernements, souvent laxistes, nous coûtent suffisamment comme cela. Il n’est aucun besoin d’ajouter une couche de truands supranationaux (ou euroctatiques) à la clique politique autoproclamée “démocratique” qui nous emmerde déjà.

    Avant donc, de s’attaquer à l’immigration ou espérer en atténuer l’impact, il faut éjecter cette saloperie d’ union européenne, qui avec une armée de bobos et d’une presse prostituée, tissent chaque jour le MALHEUR (et la mort) des peuples occidentaux. Qui pourrait le nier ???

    Il faut rétablir notre souveraineté et remettre en vigueur des lois plus fermes, contre ceux qui aident l’ENVAHISSEUR (Ne me parlez pas de “migrants” c’est de la foutaise !)

    Il faut lancer des poursuites judiciaires avec fortes amendes en plus des peines de prison ferme, contre ceux qui manifestent en faveur de cette invasion. Contre ceux qui critiquent la politique du secrétaire d’État à l’ inv… -pardon ! – à l’immigration, qui sauf erreur de ma part, exerce un mandat légal et régulier. Aussi bien que notre immense ministre de la Santé, quand elle s’attaque aux malades de longue durée, rétablissant ainsi, mine de rien, le… S T O, de sinistre mémoire.

    Avant d’envisager bouter hors du territoire, la racaille invasive,(ça rime à oisive) criminogène, pathogène, terroriste, nous devons apprendre à correctement la dénommer. À bannir tous les euphémismes qui font propre sur soi. Appeler un chat, un chat. Un occupant, un occupant !

    Tant que l’on se perdra à rêver d’une vie meilleure, sans avoir fait préalablement, le sale et inévitable boulot de restauration de l’ordre, l’immigration restera un slogan électoral porteur, aussi bien pour ceux qui veulent plus de racailles, que ceux qui n’en veulent plus.

  3. Selon l’interview, le PP apparaît “tiède à vômir”, lol, …Comme le dirait Dieu des Pharisiens (juifs khazares) dans la bible…

  4. Le droit du sol est une absurdité,de meme que la double nationalité,il faut savoir choisir.Le droit du sang seul compte car nous sommes ce que nos ancétres ont été.Le patrimoine génétique cela existe,et l’égalité n’existe pas,ce n’est qu’une invention de l’homme,quoique l’on en pense dans la gauchosphére.

Répondre à GERARD R. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑