LE pouvoir ou DU pouvoir ?

Régulièrement, des gens nous disent : mais à quoi sert un mouvement comme NATION ? Vous n’arriverez quand même jamais au pouvoir ! Le même genre de personnes, à gauche, devaient d’ailleurs dire la même chose à propos du PTB voici 10 ans…

Mais d’accord, il est évident que nous ne serons en tous cas pas au pouvoir dans les mois qui viennent 😉

Mais dans un premier temps si on n’a pas LE pouvoir, on peut avoir DU pouvoir. Même un peu, mais ça peut suffire à faire changer des choses.

Deux exemples le prouvent : l’affaire de cette famille d’Estaimpuis abandonnée sans logis par le CPAS local et celle de ces Belges retenus littéralement en otage par l’Etat marocain.

Dans les deux cas, cette situation perdurait depuis des jours et des jours, sans réaction du CPAS dans un cas, ni du Ministère des Affaires étrangères, dans l’autre.

En quelques heures, NATION [1] a lancé deux campagnes distinctes pour faire pression sur les autorités sociales et diplomatiques afin de trouver une solution.

Et en moins de 48 heures, le CPAS d’Estaimpuis a soudainement trouvé un logement à la famille dans le besoin et dans l’autre dossier, l’ambassade de Belgique au Maroc a soudainement fourni l’aide consulaire à nos compatriotes retenus là-bas.

Il est assez évident que notre action a, au moins, aidé à accélérer les choses. Eh bien, ça c’est avoir un peu DE pouvoir. C’est être l’aiguillon qui pousse les autorités ou les partis politiques à réagir à tel ou tel problème ou à infléchir leur politique.

Et si nous y arrivons déjà, modestement, uniquement par notre capacité militante et de communication; imaginez ce que ce sera, le jour où nous aurons des élus !

En cela, NATION est bien la seule alternative crédible dans le camp « nationaliste » de Belgique francophone. Et de plus en plus de gens semblent s’en rendre enfin compte comme on a encore pu le constater cette semaine où certains de nos cadres ont rencontré à Charleroi, à Marchienne, à Liège, à Ans, à Waremme, à Alleur, des retraités, de jeunes travailleurs, des chômeurs, des chefs de PME, des ouvriers, des carrossiers, bref un panel de notre peuple. Des gens qui n’ont jamais fait de politique avant mais qui disent, maintenant c’est trop, il faut réagir ! Et qui se disent prêts à nous aider à établir des listes électorales dans leurs communes respectives.

Alors, une place est ouverte à nos côtés : la vôtre !

Venez travailler concrètement loin des rêveurs et des va-t’en guerre, loin des arrivistes et des partis du système. Venez militer sur un plan politique mais aussi social pour défendre les nôtres !

NATION.be - Pour défendre tes droits, rejoins la résistances !

[1] Et ses partenaires de la coordination patriotique « On est chez nous » dans le cadre des Belges retenus au Maroc

 

Une réflexion au sujet de « LE pouvoir ou DU pouvoir ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *