Les rats quittent le navire ? Il est donc venu le temps des patriotes !

Nous publions ce texte traduit d’Eddie Hermy (voir photo ci-dessous), coordinateur du mouvement solidariste de Flandre (N-SA). Il est dommage que certains individus de Belgique francophone n’aient pas encore fait la même analyse et ne nous aient toujours pas rejoints, soit directement à NATION soit via la coordination « On est chez nous ! ». Mais nous restons optimistes et leur offrons de réfléchir à tout cela en lisant le texte ci-dessous.

Plusieurs politiciens francophones laissent entendre qu’ils pourraient quitter la vie politique. Est-ce le fait qu’ils savent que le pays est en faillite et qu’il n’y aura donc plus de profits pour eux ? Est-ce que c’est à cause des sondages qui donnent un parti communiste (PTB) comme le premier parti en Wallonie ?

Quoi qu’il en soit, ces politicards semblent prêts à laisser le pays entre les mains de prédateurs communistes qui seront encore pires que les sociaux-démocrates et les néo-conservateurs en ce qui concerne l’accueil des migrants et la répression des mouvements patriotiques dissidents.

C’est la raison pour laquelle nous devons soutenir un mouvement comme NATION, tant sur un plan financier que militant.

Contre le projet de révolution de gauche, il faut une contre-révolution patriotique !

Contre la gauche pro-islamiste. Il faut une idéologie nationaliste et laïque.

Une idéologie qui pousse à ce que par des investissements publics, des entreprises où l’Etat est dans l’actionnariat puissent donner du travail à tout le monde.

Une doctrine politique qui ne cherchera pas à détruire l’industrie belge de l’armement mais qui, au contraire, la développera. Non seulement en tant qu’industrie fournissant des emplois mais aussi afin d’accroître notre indépendance nationale vis-à-vis des États-Unis et d’autres acteurs mondiaux. Industrie nationale de l’armement que les communistes du PTB veulent aussi détruire afin de rendre notre pays encore plus faible. Et de cette manière, ils soutiennent objectivement l’impérialisme américain au lieu de le combattre… Mais cela arrange aussi les intérêts chinois, dont le PTB a toujours été un zélé serviteur (rappelons que le PTB est d’obédience maoïste et avait en son temps choisi le communisme à la sauce chinoise plutôt que soviétique…).

Nous devons lutter contre un communisme qui aggravera la pauvreté générale dans ce pays. Un communisme qui, de plus, favorisera les populations d’origine immigrée.

Nous avons le devoir d’aller au front, là où le danger est le plus grand. Et aujourd’hui, ce front anticommuniste doit se former en Wallonie. Et ceci aussi comme protection pour la Flandre. Car nous n’oublions pas que le néo-communisme dans notre pays n’est pas originaire du Sud (Wallonie) mais est bien le produit de la gauche catholique flamande des années 60 du siècle dernier.

Le communisme qui se développe en Wallonie, menace aussi la Flandre.

Et ce ne seront pas les partis de « droite nationale » qui seront capables de faire quelque chose, puisqu’ils n’ont aucune idéologie crédible pour contrer le communisme et que, de plus, ils sont tétanisés par le fait de risquer de se faire traiter de « fascistes ».

Il faut un nouveau type d’organisation pour combattre le communisme, il faut des organisations solidaristes comme NATION et la N-SA !

3 réflexions au sujet de « Les rats quittent le navire ? Il est donc venu le temps des patriotes ! »

  1. En Belgique comme en France L’HEURE EST GRAVISSIME !

    PS : et ce n’est pas un néo-FN partie prenante du système en France (voir la manière dont la fille indigne Marine à déshonoré le patronyme irréprochable de son père Jean-Marie … le jour de ses 89 ans !) que ses  »alliés » belges (enfin des  »alliés » potentiels qui se sont déjà défilés …) du PP de Mischaël Modrikamen qui vont faire preuve de franchise, d’honnêteté et de combativité au service de l’honneur et la survie de se qu’il reste à sauver de nos peuples …
    Seuls des mouvements comme Nation en Belgique, le PDF en France, Forza Nuova en Italie … portent à présent nos espérances.

  2. En Belgique comme en France L’HEURE EST GRAVISSIME !

    PS : et ce n’est pas un néo-FN partie prenante du système en France (voir la manière dont la fille indigne Marine à déshonoré le patronyme irréprochable de son père Jean-Marie … le jour de ses 89 ans !) que ses  »alliés » belges (enfin des  »alliés » potentiels qui se sont déjà défilés …) du PP de Mischaël Modrikamen qui vont faire preuve de franchise, d’honnêteté et de combativité au service de l’honneur et la survie de ce qu’il reste à sauver de nos peuples …
    Seuls des mouvements comme Nation en Belgique, le PDF en France, Forza Nuova en Italie … portent à présent nos espérances.

  3. HORREUR ! Quand le fascisme vient des copains-coquins, de la clique démocrate.

    Le petit monde politico-affairiste bruxellois, est en émoi. Le signalement d’un comportement ouvertement fasciste a été rendu public. Avec la circonstance aggravante, que contre toute attente… il ne vient pas de la « bête immonde », mais des socialos-cul, humanistes bon teint, bien pensants, si dévoués à la cause des pauvres. Un fascisme de type nouveau, assaisonné de méthodes mafieuses. La totale, quoi ! Et notre spécialiste vieillissant de… l’  » extrême droite » qui n’a rien vu ? Déjà le burn out Manu ? Recyclage professionnel urgent, en perspective ? LOL

    A la lumière blafarde et glauque, de témoignages recueillis en commission d’enquête sur le Samuso S S ial, le petit monde démocrateux dégoulinant de tolérance ,de bien-pensance et de leçons de morale toujours appropriées, n’en est toujours pas revenu.

    Comment ? Un de leur chef de bande, haut placé dans l’organigramme du bidule, censé s’occuper d’améliorer le sort des pauvres, sans doute contrarié par les démissions forcées de Mayeur et de l’autre blondasse, aurait commandité une enquête privée, à charge de journalistes et de politicards dérangeants ? Ponctuant sa demande, d’un message aussi trouble qu’inquiétant: « Le temps de « gentils » est terminé ! Bigre ! Ça ne rigole plus, alors ? Que comptait-il faire de ces informations ?

    Vont-ils bientôt sortir les Kalach ‘s ? Nos partis traditionnels, si souvent assimilés à la mafia, avaient-ils besoin d’un tel épisode qui confirme ainsi leur caractère vraiment mafieux ? Où sont les antifa- ah ah ah ? Grands pourfendeurs de fasciiiiiiiiistes ?

    Ce serait le moment, pour les partis dissidents, d’organiser une grande manif pour dire NON au fascisme ? (en l’occurrence de gauche)

    Une immense manif, qui pour ne pas prendre les automobilistes en otages, se déroulerait, autorisation ou pas… sur… le piétonnier à Mayeur. Tout un symbole !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *