Le XIè Congrès de NATION aura lieu le 9 décembre !

Ce congrès est statutaire, c’est-à-dire qu’il permettra d’élire un président pour les 2 années à venir. Il permettra aussi de débattre et de voter (ou non) de motions engageant les structures et/ou les formes d’engagement et/ou la ligne politique du Mouvement.

Le thème en sera “DEFEND BELGIUM” !

Le congrès est ouvert à tous. Mais pour pouvoir voter, il faut être membre en ordre de cotisation. Il y a possibilité de s’affilier sur place.

L’entrée est gratuite pour les membres et de 5€ pour les non-membres.

Le Congrès débutera à 14h

Au programme : débats, rétrospectives, bilan politique, vote des motions, élection du président, vidéo, stands, exposés politiques

Nous aurons plusieurs invités extérieurs au Mouvement et qui prendront la parole :

  • Eddie Hermy, de la Nouvelle Alternative Solidartiste (N-SA, Flandres)
  • Vincent Vauclin, président de la Dissidence Française
  • Un invité surprise (ou de moins inattendu)

Les personnes qui auront une tenue ou une attitude inadéquate seront refusées à l’entrée

Le Congrès se terminera par une soirée de camaraderie

Le Congrès aura lieu dans la région de Charleroi, L’info sera fournie à ceux qui s’inscrivent.

Tél de contact : 0495 73 56 22 ou via secretariat@nation.be

La Coordination patriote s’agrandit encore !

Créée en juin dernier, la Coordination patriote a comme but que le plus grand nombre de groupes, mouvements et partis patriotes se coordonnent afin de présenter un maximum de listes patriotes aux prochaines élections communales et provinciales et de leur donner un maximum de chances qu’elles aient des élus…

Nous avons le plaisir d’annoncer que ce 20 Janvier, la Nouvelle Wallonie Alternative (NWA) a décidé de rejoindre cette coordination patriote.

Cette coordination reprend donc à ce jour (par ordre alphabétique) :

Agir ensemble

NATION

Nouvelle Wallonie Alternative (NWA)

la Nieuw Solidaristisch Alternatief (N-SA)

le Parti des Pensionnés 

Profitions de l’occasion pour rappeler que, à ce jour, aucune autre organisation ne peut se revendiquer de cette coordination. La coordination communiquera toujours officiellement lorsqu’une autre association la rejoindra !

Autre précision, la Coordination patriotique ne porte pas d’autre nom. Le Parti des Pensionnées et Agir ensemble ont décidé de fonctionner sous le vocable “On est chez nous” mais toujours dans le cadre de la coordination.

Nulle doute que cette coordination est encore appelée à s’agrandir et à évoluer.

 

Des représentants de la NWA (dont son président Salvatore Russo), de NATION (Hervé Van Laethem et Jean-Pierre Borbouse) et du Parti des Pensionnés (Franz Joseph) réunis ce 20 janvier.

 

 

 

 

 

 

 

11 novembre à Bruxelles – Débat sur le thème : “Le temps des radicaux est-il venu ?”

Partout en Europe, les partis dits « populistes » (PVV de Geert Wilders, le « nouveau » FN de Marine Le Pen, la Ligue du Nord en Italie et tant d’autres) ont raté leur projet d’arriver au pouvoir. Objectif au nom duquel ils se sont pourtant livrés à toutes les compromissions.

Le FPÖ autrichien, quant à lui, y a été déjà été au pouvoir et n’a rien changé ni n’a pu rien empêché. Il est à craindre qu’il ne fasse guère mieux la prochaine  fois…

Alors, on peut se demander légitimement si, face aux terribles enjeux qui s’annoncent, le temps des « radicaux » n’était  pas arrivé ?

C’est autour de cette question que débattront des personnalités bien connues de notre famille de pensée :

  • Alain Escada, président de Civitas (Belgique/France)
  • Roland Hélie, directeur de Synthèse Nationale (France)
  • Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France
  • Frédéric Ranson, membre du groupe solidariste N-SA (Flandre)
  • Hervé Van Laethem, président de NATION

Il vous sera loisible aussi de poser des questions.

Ne ratez pas ce qui s’annonce comme une passionnante réunion.

SAMEDI 11 NOVEMBRE – 15 H
Square de Meeus 22 à 1050 Bruxelles

 

 

La coordination patriotique évolue !

Lors du lancement de la coordination patriotique, voici quelques mois, nous avions dit qu’elle adapterait sa méthode de travail en fonction des expériences et de son élargissement éventuel.

C’est ainsi que le Parti des Pensionnés et le groupe “Agir ensemble” ont décidé, à la vue de leur grande proximité politique, de dorénavant communiquer tous deux uniquement sous le nom de “On est chez nous”. De plus, cela permettra une meilleure communication de leur part.

Afin de garder l’esprit d’origine de la coordination, ses différentes composantes ont dès lors décidé qu’elles travailleront donc au sein d’une Coordination Patriotique, qui ne portera pas d’autre nom. À ce jour, cette coordination est composée de :

  • la N-SA
  • le mouvement NATION
  • le Parti des Pensionnés / Agir ensemble regroupés sous le nom “On est chez nous”

Notre coordination patriotique appelle une fois encore les autres groupements patriotiques à nous rejoindre au sein de ce qui n’est pas un parti unique mais bien une coordination permettant d’être plus efficace et de ne pas se marcher localement sur les pieds.

Les rats quittent le navire ? Il est donc venu le temps des patriotes !

Nous publions ce texte traduit d’Eddie Hermy (voir photo ci-dessous), coordinateur du mouvement solidariste de Flandre (N-SA). Il est dommage que certains individus de Belgique francophone n’aient pas encore fait la même analyse et ne nous aient toujours pas rejoints, soit directement à NATION soit via la coordination « On est chez nous ! ». Mais nous restons optimistes et leur offrons de réfléchir à tout cela en lisant le texte ci-dessous.

Plusieurs politiciens francophones laissent entendre qu’ils pourraient quitter la vie politique. Est-ce le fait qu’ils savent que le pays est en faillite et qu’il n’y aura donc plus de profits pour eux ? Est-ce que c’est à cause des sondages qui donnent un parti communiste (PTB) comme le premier parti en Wallonie ?

Quoi qu’il en soit, ces politicards semblent prêts à laisser le pays entre les mains de prédateurs communistes qui seront encore pires que les sociaux-démocrates et les néo-conservateurs en ce qui concerne l’accueil des migrants et la répression des mouvements patriotiques dissidents.

C’est la raison pour laquelle nous devons soutenir un mouvement comme NATION, tant sur un plan financier que militant.

Contre le projet de révolution de gauche, il faut une contre-révolution patriotique !

Contre la gauche pro-islamiste. Il faut une idéologie nationaliste et laïque.

Une idéologie qui pousse à ce que par des investissements publics, des entreprises où l’Etat est dans l’actionnariat puissent donner du travail à tout le monde.

Une doctrine politique qui ne cherchera pas à détruire l’industrie belge de l’armement mais qui, au contraire, la développera. Non seulement en tant qu’industrie fournissant des emplois mais aussi afin d’accroître notre indépendance nationale vis-à-vis des États-Unis et d’autres acteurs mondiaux. Industrie nationale de l’armement que les communistes du PTB veulent aussi détruire afin de rendre notre pays encore plus faible. Et de cette manière, ils soutiennent objectivement l’impérialisme américain au lieu de le combattre… Mais cela arrange aussi les intérêts chinois, dont le PTB a toujours été un zélé serviteur (rappelons que le PTB est d’obédience maoïste et avait en son temps choisi le communisme à la sauce chinoise plutôt que soviétique…).

Nous devons lutter contre un communisme qui aggravera la pauvreté générale dans ce pays. Un communisme qui, de plus, favorisera les populations d’origine immigrée.

Nous avons le devoir d’aller au front, là où le danger est le plus grand. Et aujourd’hui, ce front anticommuniste doit se former en Wallonie. Et ceci aussi comme protection pour la Flandre. Car nous n’oublions pas que le néo-communisme dans notre pays n’est pas originaire du Sud (Wallonie) mais est bien le produit de la gauche catholique flamande des années 60 du siècle dernier.

Le communisme qui se développe en Wallonie, menace aussi la Flandre.

Et ce ne seront pas les partis de “droite nationale” qui seront capables de faire quelque chose, puisqu’ils n’ont aucune idéologie crédible pour contrer le communisme et que, de plus, ils sont tétanisés par le fait de risquer de se faire traiter de “fascistes”.

Il faut un nouveau type d’organisation pour combattre le communisme, il faut des organisations solidaristes comme NATION et la N-SA !

La coordinaton patriotique est dorénavant une réalité !

Ce mardi 30 mai, NATION, la N-SA flamande et le Parti des Pensionnés ont signé un accord de collaboration dans le cadre d’une coordination patriotique qui portera le nom de “On est chez nous ” !

Voici le texte de l’accord !

Plusieurs organisations patriotes se sont entendues pour se coordonner afin de présenter le plus grand nombre possible de listes aux élections communales.
Cette coordination se fera sur base d’un accord établi avec 10 points sur lesquels tous les participants se retrouvent.
Cette coordination a, dans un premier temps, le seul objectif des élections communales à venir en 2018.
Cette coordination n’engage les participants qu’à une seule chose : coopérer dans le cadre de ces élections communales. Et ne leur interdit ni activités ni engagements propres. Rien ne les empêche donc de continuer à être actifs sur leurs propres sujets de prédilection et sous la forme qu’ils le désirent
De même, à l’exception de la problématique électorale communale, les participants à cette coordination ne seront pas engagés par les activités ou engagements des autres participants.
Nous espérons et ferons tout notre possible pour que cette initiative s’agrandisse, pour que cette coordination perdure et se développe sous la forme la plus adéquate pour défendre au mieux nos valeurs et nos populations.
Voici les 10 points d’accord !
Les soussignés partagent les valeurs et propositions suivantes !
En général
  • Un combat déterminé et sans faiblesses doit être mené contre l’islamisme et contre les Etats qui supportent les groupes salafistes
  • Défense de l’identité européenne sous toutes ses formes
  • Opposition aux visées mondialiste
  • Opposition à la désastreuse politique d’immigration menée depuis des décennies
  • Défendre une plus grande justice sociale face aux forces de la finance internationale
Au niveau communal
  • Les communes doivent accentuer leur capacité à assurer la sécurité
  • Plus de transparence au niveau des finances communales mais aussi des rémunérations des échevins
  • Les communes doivent faire fermer toutes les mosquées définies comme radicales par les services de police et de renseignement
  • Les communes doivent résister à l’installation d’office de migrants par les autorités fédérales
  • L’aide sociale communale doit être réaffectée aux personnes qui le méritent et qui ont une présence effective et ancienne dans la commune.
Cet accord important est une étape importante dans le développement d’une alternative crédible à la classe politique traditionnelle corrompue et totalement décrédibilisée !

 

Réussite de la réunion unitaire NATION et N-SA à Anvers !

Malgré les menaces et une contre-manifestation gauchiste, NATION et la N-SA ont pu tenir leur réunion unitaire dans une salle située à la Grand Place d’Anvers.

C’est devant une salle comble que Jan De Beule, Olivier Frapchot, Eddie Hermy et Hervé Van Laethem ont expliqué l’intérêt de lancer le projet d’un mouvement patriotique unitaire au-delà des frontières linguistiques.

On a aussi lu le message de Konstantinos Boviatsos, conseiller politique au Parlement Européen pour Aube Dorée qui avait eu un empêchement de dernière minute. Au sujet d’Aube Dorée, lire ICI !

Il y a également eu une projection vidéo manifestement fort appréciée.

La réunion s’est terminée par un jeu de questions-réponses où les échanges furent très intéressants. D’autant plus que l’idée de parler d’un rassemblement national au coeur d’Anvers n’était pas gagné d’avance.

A noter qu’à une question sur le récent voyage de Filip De Winter en Grèce et sa rencontre avec le parti grec Aube Dorée, Hervé Van Laethem s’est réjouit qu’après la Syrie, De Winter semble une fois de plus se rapprocher des positions de NATION.

Les participants se sont promis de très vite se retrouver pour débattre et discuter des étapes suivantes pour aller plus loin dans le projet de lancer un parti national.

Les textes des interventions sont disponibles ICI !

photo-0622 photo-0611 photo-0619 photo-0627 photo-0635 photo-0643

D’Ixelles à Anvers, NATION seule obsession des gauchistes !

On vous a déjà parlé de la campagne de dénigrement et de vandalisme lancée, sans succès d’ailleurs, par des groupes gauchistes contre les bureaux du parti nationaliste européen APF à Ixelles. Campagne qui vise bien entendu aussi NATION qui est la branche belge de l’APF ! On sait déjà que les agités de gauche entendent passer à la vitesse supérieure et s’apprêtent à commettre des violences contre ces locaux au cours d’une manifestation annoncée le 24 novembre prochain !

Mais avant cela, c’est à Anvers que l’extrême-gauche va à nouveau montrer son visage de démocrates d’un genre un peu particulier, puisqu’elle espère empêcher la réunion co-organisée le 19 novembre prochain par NATION et son correspondant flamand : la N-SA.

Il va de soi qu’en aucun cas, nous ne nous laisserons intimider !

La meilleure réponse à ces menaces est de participer nombreux à la réunion de samedi prochain qui se déroulera à 15 h à la salle au-dessus de la Taverne “Den Bengel” au 5 de la Grand Place d’Anvers. Si vous voulez partir en groupe, contactez vos responsables locaux ou écrivez à secretariat@nation.be

Faisons néanmoins le constat suivant : par rapport à la droite molle et aux populistes tièdes, l’extrême-gauche sait reconnaître ses véritables adversaires et a compris qui sont les seuls à pouvoir représenter un danger pour le système politico-financier dont les gauchistes sont, chaque jour un peu plus, l’infanterie coloniale.

1-2

 

 

L’Europe nationaliste parlera à Anvers le samedi 19 novembre !

Comme déjà annoncé le samedi 19 novembre  se tiendra une réunion unitaire entre solidaristes de Belgique, tant flamands que francophones.

Et nous avons le plaisir de vous annoncer que des camarades grecs et français sont annoncés pour y prendre la parole.

THE PLACE TO BE : Samedi 19 Novembre – 15 H – Salle Den Bengel – 5 Grote Markt (Grand Place ) – Antwerpen

Meeting unitaire, solidariste et anti-mondialiste !

13140798_1003317316412964_915625414_n

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑