Politique européenne et montée du nationalisme !

Publié par NATION le

 

Action de nationalistes européens à Bruxelles (image d’archives)

Il y a du changement dans l’air !

Dès 2008, la pression politique et géopolitique sur l’Union européenne s’est accentuée de manière visible :

– crise financière et économique
– crise de l’euro
– faillites et délocalisations successives
– le « printemps arabe » entre 2010 et 2011, d’abord vanté mais dont on a très vite déchanté avec la montée de l’islamisme radical
– l’ingérence américaine dans divers pays et qui a entraîné l’Europe « alliée » dans des conflits armés coûteux comme en Iraq, en Libye, en Afghanistan et en Syrie.

Tout cela a engendré une crise des réfugiés sans précédent et qui, par un effet boule de neige, a amène le terrorisme et ses horreurs.

Il y a heureusement quelques points positifs : la montée en puissance de la Russie, peut-être aussi l’arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis et le Brexit qui vient confirmer l’impopularité de cette Europe technocratique et mondialiste mal gérée. Et enfin, autre point positif, la montée progressive mais certaine, du nationalisme européen.

Cela ne peut que nous réjouir au Mouvement NATION qui, avec ses partenaire européens de l’APF (Alliance for Peace and Freedom dont NATION est la branche belge) combat cette Europe décadente et destructrice des nations. Cette Europe est gérée par des mondialistes qui ont détruit nos souverainetés nationales, ont ouvert nos frontières à tous vents, qui ont imposé ce fameux « libre échange » qui est générateur des délocalisations et des faillites, et donc du chômage de masse en Europe .

La solution est donc là : la montée des nationalistes européens ! Eux qui sont fin prêts à mettre un sérieux coup de pied dans ce nid de nuisibles, pour enfin construire une Europe forte et unie avec des pays souverains, maîtres de leurs frontières, maîtres de leur politique sociale et économique sans devoir obéir aux diktats de la haute finance et des requins des multinationales, vrais dirigeants économiques de notre société .

Il ne manque qu’une chose : le vote massif du peuple ! Car s’il ne vient pas, notre population s’enfoncera tous les jours un peu plus dans la misère et le malheur. Et de plus, si elle ne réagit pas, notre population sera la complice d’un chaos économique et social qui s’annonce certain !

Jean-Pierre Demol


1 commentaire

Cholewa · 21 janvier 2017 à 16 h 44 min

Le problème de cette demi union, c’est que chaque pays membre a voulu garder les mauvaises particularités, si on avait signé une communauté avec les MÈMES lois sociales, la MÊME taxations et les MÊMES impôts dans toute l’Europe, il n’y aurait pas tout ces problèmes quand aux USA, l’Europe, à la chute de l’URSS et la fin du “Pacte de Varsovie” aurait dû supprimer en même temps l’OTAN et la remplacé par un état-major européen, nous n’aurions plus cet asservissement aux USA et plus d’ennuis non plus avec la Turquie, qui j’espère ne fera JAMAIS partie de l’EU et nous n’aurions pas non plus été obligé de respecter les conventions de l’OTAN et partir en guerre contre les pays qui déplaisent aux USA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *