Francken à Verviers : quelques enseignements à tirer !

La tentative de conférence de Theo Francken à Verviers aura été riche d’enseignements sur de nombreux plans

Elle nous a confirmé que la mouvance antifa « radicale » est donc bien composée d’une trentaine d’adolescents attardés qui ont besoin des grands frères avinés des syndicats et du PS pour pouvoir mener à bien une action. Les « purs antifa » se limitant à se déguiser en « black block de chez Aldi ».

Elle nous a démontré les limites de la mouvance populiste qui très souvent argumente qu’il faut mettre de l’eau dans son vin pour arriver au pouvoir et changer les choses. Et dont un ancien ministre, après 5 ans de pouvoir, ne peut pas prendre la parole dans certaines parties du pays.

Elle a prouvé que toute activité politique doit rester liée à une démarche activiste. Car lorsque les autorités ne respectent pas la loi et sont complices des émeutiers, on ne doit compter que sur nos propres forces. Et en cela, NATION a démontré une fois de plus hier soir qu’elle était la seule force patriote militante et organisée de Belgique francophone.

Et enfin, cette soirée doit être l’occasion de, sinon nous réunir, du moins apprendre à mieux se coordonner entre patriotes afin de mieux s’organiser. Si elle débouche sur ce genre de choses, elle aura sans nul doute été bien plus utile que d’entendre l’intéressé lui-même.

No pasaran qu’ils disaient !
On a un peu poussé
Mais comme d’habitude, nos militants sont passés

 

Un commentaire sur “Francken à Verviers : quelques enseignements à tirer !

Ajouter un commentaire

  1. Honte.J’ai honte pour notre pauvre wallonie qui mérite mieux que ça.Quelle intransigence de la part de ces démocrates autoproclamés.Pour ces idiots utiles lorsque l’on n’est pas de leurs bords on est fascistes ou nazis.Il n’y a pas de nuances,nous n’avons pas le droit de douter ou de poser les questions qui fàchent.S’il faut les croirent nous sommes nazis.Le nazisme ce n’est donc pas si terrible que cela.Ces fous furieux devraient réfléchir un peu avant d’insulter ceux qui ne sont pas de leur bord.Mais ils n’en sont pas capables.Ils sont tombés si bas.J’ai honte pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑