L’extrême-gauche divise la lutte…comme d’habitude !

L’extrême-gauche n’a manifestement pas vu venir le phénomène « gilets jaunes », l’a mal analysé et a mis un moment pour y croire.

Quoi qu’il en soit, au début des actions, on aurait pu espérer que les auto-proclamés antisystème allaient se concentrer dans la lutte contre celui-ci.

Et au début, on a pu y croire puisqu’à Couvin des militants du PTB avaient côtoyé sur un barrage des militants de NATION sans problèmes et l’avaient même assumé sur les réseaux sociaux. De même, lors de la première manifestation « gilets jaunes » à Bruxelles, les anarcho-marxistes, en petit nombre, étaient restés dans leur coin sans chercher la confrontation avec les militants solidaristes.

Mais ce fol espoir d’une gauche assez révolutionnaire que pour appliquer le concept de « front uni antisystème » a vite disparu.

Le PTB a fait pression sur ses militants couvinois. Et dès le 1er décembre, la mouvance « Antifa » a publié des photos des militants de NATION, appelant à « les virer des luttes ».

En fait, avec le phénomène « gilets jaunes », la gauche a un plusieurs problèmes. Elle n’a pas vu venir cette révolte des petits Belges. Et elle a un problème avec la motivation originelle des gilets jaunes : un meilleur niveau de vie et payer moins de taxe. Alors que l’extrême-gauche ne vous parlera que de lutte contre le capitalisme, d’idéologie marxiste et de plus, est bien favorable aux taxes et aux impôts vu le modèle étatique qu’elle défend.

En plus, il s’agit d’une révolte de petits blancs peu sensibles à l’immigrationnisme. Rien donc qui pouvait faire fantasmer nos gauchistes.

Et enfin, pour la première fois depuis bien longtemps, non seulement ce n’était pas la gauche qui était à la manœuvre mais de plus, à certains endroits, ce sont même les solidaristes de NATION qui encadrent certaines actions.

Et donc, une fois de plus, les gauchistes ont fait office de diviseurs de lutte, en poussant les gilets jaunes à se diviser et en appelant à la confrontation contre les militants solidaristes de NATION.

Ainsi samedi dernier, plutôt que d’aller aider les gilets jaunes à encadrer certaines de leurs actions et éviter de tomber dans les pièges de la police, nos militants ont dû se mobiliser à Namur et Liège pour répondre aux menaces des gauchistes : voir la vidéo ci-dessous !

En agissant de la sorte, l’extrême-gauche sert une fois de plus d’idiote utile en faveur du système politique puisqu’elle fait passer une lutte périphérique (sa haine contre les nationalistes) avant ce qui devrait être le combat essentiel pour tout vrai révolutionnaire : la lutte contre le système politico-financier.

Un commentaire sur “L’extrême-gauche divise la lutte…comme d’habitude !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑