Hongrie, fille aînée de la Liberté !

Publié par NATION le

Le peuple hongrois a, tout au long de l’histoire, manifesté sa pugnacité et son esprit d’indépendance ! Entre autres, contre les Autrichiens, contre les Soviétiques (souvenons-nous du soulèvement de Budapest en 1956). Et aujourd’hui contre les euro-mondialistes qui dirigent l’Union européenne.

En effet, malgré les pressions politico-médiatiques, malgré les tentatives de déstabilisation (via les fondations du genre de celles de Georges Soros), malgré les sanctions, la Hongrie refuse les diktats de l’UE en matière, entre autres, d’immigration.

Par ce fait, la Hongrie démontre sa volonté de survivre !

NATION salue le courage du premier ministre hongrois Viktor Orban et exige le retrait de toutes les sanctions de l’UE visant le pays.


5 commentaires

GERARD R. · 20 septembre 2018 à 9 h 23 min

Il y a quelques années Louis Michel, cet immense démocraTTe, indisposé par la montée de la droite dite extrême, incitait les Belges à ne plus aller skier en Autriche. Mais aucune injonction, à ma connaissance ne recommande de ne pas aller manger une bonne goulash à Budapest.

Hors saison, le prix du billet d’avion à moins de 40 €, devrait nous encourager à y aller. Tiens, on va se gêner !

Vanhaelewyck · 20 septembre 2018 à 11 h 26 min

Je suis nous sommes Victor Orban !
Je suis nous sommes le peuple hongrois !

Laffineuse Bernard · 20 septembre 2018 à 13 h 10 min

Ce n’est pas exiger le retrait des sanctions de L’UE qu’il doit exiger ; c’est quitter cette Union Européenne des multinationales et abroger la dette de son pays.
Si la Hongrie quitte l’Union, l’Italie la suivra peut-être.
Les pays les plus corrompus par cette Union du lobbying sont, dans l’ordre : La Belgique, L’Allemagne, la France, la Hollande et le Grand Duché de Luxembourg.

Adadourov · 21 septembre 2018 à 11 h 43 min

Tout a fait d’accord.Comme jadis l’URSS actuellement l’union européenne est la prison des peuples quelle asservit.

rolando · 26 septembre 2018 à 7 h 22 min

bonjour,que la Hongrie quitte cette Europe et qu’elle se tourne vers la Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *