Nos propositions pour les pensionnés !

Vous trouverez ici des propositions concernant nos pensionné(e)s, largement inspirées d’ailleurs par nos amis du “Parti des Pensionnés” avec lesquels nous collaborons au sein de la “Coordination patriotique”.

Pérenniser le système des retraites

Une politique réaliste et ambitieuse en matière de retraites doit donc prendre préalablement en compte les conditions de sa pérennisation. Retrouver le plein-emploi constitue la première exigence, ce qui suppose une rupture totale avec la politique économique imputable à tous les gouvernements successifs, de gauche comme de droite.

Avec des pensions de retraite indignes, nos séniors ne peuvent plus assumer sereinement l’augmentation du coût de la vie.

Le pouvoir d’achat ne cesse d’être grignoté depuis des années (gel des pensions, perte d’avantages fiscaux, augmentation du cout de la vie  déremboursement de médicaments, etc.) et c’est une conséquence des politiques d’austérité exigées par l’Union européenne.

Nous luttons pour la défense du pouvoir d’achat des seniors, gravement diminué après des décennies de mauvaise gestion, de politiques d’austérité et d’échecs économiques.

Nous voulons  mettre en place une politique nataliste volontariste, plutôt qu’une immigration coûteuse et déstabilisante. La solidarité entre les générations, qui est le socle de notre système de retraites, suppose des nouvelles générations nombreuses qui feront la force de la Belgique de demain. La base d’une protection réelle et durable de nos retraites réside sur ces fondations essentielles : l’emploi et une démographie vigoureuse. Elles sont malheureusement aujourd’hui ignorées par le pouvoir.

Assurer et organiser la solidarité entre les générations

De manière générale, il faut défendre le principe selon lequel le système de retraites doit reposer sur la solidarité entre générations et assurer un niveau suffisant pour vivre sans un complément de retraite par capitalisation.

L’objectif doit être fixé de revenir le plus rapidement possible au principe de 40 années de cotisation pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein. L’âge légal sera progressivement ramené à 60 ans pour les travailleurs ayant débuté leur activité professionnelle précocement. Des négociations par branche et par secteur détermineront les modalités d’une possible dérogation à cette règle des 60 ans.

Un calendrier devrait donc être défini et ajusté en permanence, en fonction de la situation financière de la Belgique. Il convient d’assurer une meilleure organisation de la solidarité entre les générations et d’augmenter, pour cela, la transparence et l’équité du système de retraites

Prendre en charge collectivement la dépendance

Améliorer les conditions de prise en charge de la perte d’autonomie et de l’hébergement en établissement médico-social. Evaluer scientifiquement les besoins liés à la dépendance afin d’adapter les politiques publiques et les modes de vie et d’organiser la formation à la gestion de la dépendance.

L’ensemble des professionnels concernés et les aidants familiaux de personnes dépendantes doivent par ailleurs pouvoir bénéficier de formations spécifiques.

Nos autres propositions

  • Âge de départ en retraite rabaissé pour les mères de famille
  • Revalorisation des retraites agricoles
  • Financement des retraites aussi via les revenus du capital
  • Montant minimum des pensions et salaires  de 1500 euros net par mois
  • L’indexation automatique des salaires, retraites et pensions sur le coût de la vie

4 réflexions au sujet de « Nos propositions pour les pensionnés ! »

  1. ce qu’il faut faire, c’est calculer une pension décente en fonction des cotisations réellement versées, comme dans la plupart des pays du monde de façon à encourager les gens à travailler. Pas de cotisations=pas de retraite, cela découragerait grandement la migration des “vieux” migrants africains et autres qui déferlent, du regroupement familial aussi. Mais aussi limiter les allocations familiales à 3 ou 4 enfants maximum, passé ce cap= plus d’allocations pour les suivants. Et surtout un vrai contrôle sur le versements des allocations familiales à des enfants qui ne vivent pas en Belgique, idem pour les retraites qu’on paie à des gens qui sont retournés vivre dans leur pays d’origine et qui ont “parfois” 110 ou 120 ans…..en finir aussi avec toutes ces associations et asbl qui encouragent l’invasion avec NOTRE argent…..Si ces gens aiment tellement les Africains, qu’ils aillent vivre en Afrique, ils seront sur place pour les aider….

    • Et que faites-vous, des petits fonctionnaires pensionnés Belges, qui, comme moi (et je ne suis pas le seul dans le cas), n’ont pas fini carrière car ils ont été pensionnés “minima garanti”, (donc, encore moins qu’un réfugié qui vient de s’installer sans avoir cotisé), suite a deux accidents de travail (hold-ups et agressions a la poste, par des salopards de migrants), durant le service ? Pour pouvoir vivre dignement, mon epouse et moi, avons dú nous expatrier en Colombie, pour pouvoir vivre normalement…

      • Bonjour Monsieur Shmitz, nous vous avons répondu via l’adresse e-mail de votre message, mais notre réponse nous est revenue, l’adresse mail laissée ne semblant pas être valable .
        Nous vous répondons donc ici :

        Cher Monsieur,
        D’abord permettez-moi d’être une fois de plus navré par votre situation incompréhensible. Malheureusement, des citoyens tels que vous qui ont envie de crier leur détresse et leur ras-le-bol, nous en rencontrons tous les jours.
        Si je comprends bien, suite à votre agression, votre employeur (la Poste), vous a mis en disponibilité et donc la pension.

        Sachez que pour nous, vous êtes avant tout une victime et que dans pareil cas, ce genre de situation dont les conséquences psychologiques et physiques sont parfois importantes, doit-être traités avec les mêmes droits qu’un accident de travail. Vous avez rendu service à la société, cette dernière doit-être solidaire avec vous! C’est le fondement de l’idéologie SOLIDARISTE que nous défendons.

        Autrement dit, pour le Mouvement NATION, les personnes dans votre situation devraient bénéficier d’un soutien médical si nécessaire. En cas d’indisponibilité avéré, vous devriez être reconnu comme accident de travail et dont toucher les indemnité comme telles avec un salaire garanti jusqu’à votre pension.

        Mais aussi, il est évident que l’accent sécuritaire de notre programme est très important. Pour nous, le ou les auteurs de votre agression seraient, une fois connus par la Justice, redevables de condamnations et de peins dignes de ce nom avec pour les cas les plus graves une incompressibilité.

        Nous espérons, cher Monsieur avoir répondu à votre question. Sachez encore que nous compatissons et vous souhaitons bien du courage.

        Merci de nous avoir porté votre intérêt

        Cordialement,

        Le Mouvement NATION

  2. Il est exact que dans le budget annuel de nos gouvernements depuis 50 ans, il y a eu des gaspillages et des détournements inadmissibles. Le résultat : une dette publique colossale de plus de 400 milliards d’euros que nos enfants et petits-enfants vont payer jusqu’à la fin de ce siècle.
    Si maintenant les taux d’intérêt sont extrêmement faibles, que va-t-il se passer dans le futur quand ces taux vont grimper à 3% ou 5% ? Cette dette va exploser !
    N’oublions pas non plus que le système bancaire et financier -y compris les assurances- est toujours plombé par des actifs et des obligations “pourris”, ce qui là encore est une bombe à retardement.
    Restons lucides : OUI, une augmentation des différents revenus, allocations, pensions ou traitements divers serait évidemment souhaitable, mais vu les budgets déficitaires année après année et le montant de la dette publique, la question est “QUI PAYE ? ” Imposer le slogan de T.P.O/Amada “Prendre dans la poche des riches pour donner aux pauvres” ?
    Tous les ans et depuis les années 80′ plus de 10.000 belges, diplômés et compétents quittent le plat pays pour s’exiler dans des terres plus hospitalières quand aux diverses taxes et impôts confiscatoires et pénalisants. En échange, la mafia socialaud-écolo-libéro-capitaliste a ouvert nos frontière à des centaines de milliers de hors-la-loi qui, ICI, reçoivent 10 fois plus à ne rien faire que dans leur pays d’origine en travaillant !
    Cherchez l’erreur ! Ces dépenses sont payés par les ménages qui payent des impôts élevés sur les revenus de leur travail.
    Tous les ans, ce sont plus de 25 milliards d’euros qui échappent au fisc, parce que des bataillons de fraudeurs et une multitude de sociétés se livrent à du “travail au noir”, à de fausses factures et à l’évasion fiscale.
    FRAUDER LE FISC, C’EST VOLER SON CONCITOYEN !
    Et si ceux qui contestent les lois et les règlements -fiscaux et financiers- ne sont pas satisfaits, alors qu’ils changent de députés et de majorité ! Mais on constate TOUS LES JOURS que ce sont les ordures politiques qui gèrent notre pays depuis de longues années qui sont AUSSI les premiers responsables des détournements d’argent public et de GRANDS CORROMPUS. Souvenons-nous des Spitaels, des Mathot, des Cools , Van Den Boynants et C° !
    Il y a du travail pour nettoyer toutes ces merdes… RECONQUISTA… VIIIITE ! ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *