Non, “ils” ne sont vraiment pas de notre camp !

Régulièrement, nous expliquons ce qui nous sépare de ce qu’on appelle les partis « populistes ». Nous expliquons nos différences politiques (les populistes sont contre l’islamisme mais accepte le reste du multiculturel, les populistes sont hyper-libéraux-nous sommes solidaristes, les populistes veulent vaguement améliorer le système alors qu’il faut le changer en profondeur).

Nous disons tout aussi régulièrment que les partis populistes sont, somme toutes, acceptés par le système politico-médiatique car ils ont une fonction bien particulière : empêcher un vote populaire important envers les vraies forces patriotiques, sociales et identitaires en Europe.

Mais outre tout cela, constatons qu’en Belgique, les « dirigeants » du Parti Populaire sont particulièrement incompétents comme l’illustrent les 4 exemples qui suivent.

Le cas Mathot

Le 1er décembre, le site d’info du PP publie un article intitulé Alain Mathot et la corruption. Dans cet article, le rédacteur y dénonce les élus (PS, SP.a, NV-A et Open VLD) de la commission des poursuites de la Chambre qui ont voté contre la levée de l’immunité de Mathot. L’article se conclut par “En possession des documents accablants pour Mathot, ces parlementaires ont cependant voulu absoudre le politicien liégeois. Une seule conclusion possible : tous les partis traditionnels sont complices.”…Le problème est qu’un peu plus tard, en séance plénière, le député du PP, Aldo Carcaci a lui aussi voté contre la levée de l’immunité de Mathot…

On espère que le fait que Carcacci soit né à Seraing, qu’il est un ancien du PS et qu’il connaissait bien les Mathot père et fils n’a rien à voir avec ce curieux positionnement. Et que la rumeur qui dit qu’il se serait trompé de bouton soit vraie. Ce qui a défaut de démontrer sa compétence, prouverait au moins sa bonne foi !

Plagiat de « fachos » (lol) américains

La Libre a récemment publié un article démontrant que l’organe de presse du PP avait en effet repris l’essentiel d’un article paru sur un site américain situé TRES TRES à droite et qui se nomme Breitbart News. Outre le fait que cela tend à prouver qu’on n’est pas très travailleur au PP, cela ne manque pas de piment quand on se souvient que le président du PP traitait NATION, encore récemment, de “mouvement facho”.

Liste noire interne

Au niveau de l’ambiance interne, cela semble aussi être “le top” au sein du PP. Ainsi circule un mail, qui aurait dû rester interne (mais rien ne reste secret très longtemps au PP) et qui nous apprend l’existence d’une liste noire au sein même du « parti ». Nous citons : « C’est pourquoi nous avons dressé une liste de noms de personnes nuisibles au parti par leurs prises de positions publiques. Cette attitude déplorable et très peu productive, met à mal tout notre travail par Facebook qui doit rester un outil parmi d’autres mais un outil dont on ne maîtrise pas ni la rapidité ni l’ampleur de la diffusion de l’information. De plus, comme ces personnes sont toutes membres ou adhérentes au parti populaire, il n’est pas essentiel ni primordial qu’elles reçoivent les informations en direct surtout si pour y faire des commentaires déplacés ou exercer un règlement de compte. »

Faillite de leur parti européen

A l’instar de ce qu’a fait NATION avec l’APF, le PP a fait partie d’un parti européen dénommé « Alliance for Direct Democracy in Europe » (l’ADDE), avec entre autres l’UKIP britannique, le parti de Dupont AIgnant etc… Mais le parallèle s’arrêta là car si l’audit annuel de l’APF a été positif, celui de l’ADDE a été une catastrophe au point que 140.000 € ont dû être restitués au Parlement européen. Ce qui a provoqué, ni plus ni moins, la faillite de l’association ADDE en juin dernier et une perquisition visant les locaux du PP, voici quelques semaines. Pour rappel enfin, le président du PP qui était une des figures centrales de ce parti était avocat d’affaires…Vous avez dit compétence ?

Alors bien sur, certains vont encore dire que c’est contreproductif de tirer sur notre camp ! Mais le problème est que d’abord, la direction de ce parti n’a rien à voir avec « notre camp » (on ne vise bien évidemment pas les nombreux patriotes qui en sont de simples membres).

Ensuite car si un parti a ce genre de fonctionnement en étant “petot”, imaginez la catastrophe que cela serait si un jour, il avait un grand nombre d’élus ou s’il avait la moindre responsabilité.

Et puis à l’approche des élections, nous pensions utile de montrer aux patriotes qui nous lisent et qui hésiteraient encore pour qui voter, ce qu’est vraiment le Parti Populaire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *