Quand le bourgmestre de Viroinval fulmine contre NATION !

Samedi dernier, NATION a organisé plusieurs actions “Migrants not welcome” sur les communes de Couvin et Viroinval (voir ICI et ICI ) et ci-dessus.  La dernière consistait à se rassembler devant la “maison de la solidarité” à Viroinval, bastion des militants de gauche pro-réfugiés.

Il se fait que le bourgmestre de l’entité, Jean-Marc Delizee (PS) : 12 mandats dont 4 rémunérés, passait par là en voiture et a tiré la photo que vous trouverez ci-dessous accompagné du texte suivant, affligeant de par son phrasé mille et mille fois répété : “Hier , en fin d’après , mini-rassemblement improvisé devant la Maison de la Solidarité de quelques fachos du parti d’extrême -droite Nation pour déverser leur haine et propagande nauséabonde . Une occasion de rappeler les valeurs démocratiques universelles : les droits de l’ Homme , les droits de chaque homme , chaque femme , chaque enfant de vivre dans la dignité. Humanisme et solidarité contre haine et exclusion . No passeran !!!”

Alors avant tout, M. le Bougmestre, quitte à jouer à “l’antifasciste” à deux balles, apprenez qu’on dit “no pasaran” même si dans ce cas-ci, NATION est bien passé, une fois de plus !

Quant à la solidarité, nous aimerions savoir si elle irait pour vous, jusqu’à reverser intégralement à ces réfugiés un de vos 4 mandats rémunérés…

Enfin, en tous cas, merci pour la pub puisqu’elle a permis des centaines de commentaires dont NATION était le centre et ceci sur la propre page FB du bourgmestre.

 

5 réflexions au sujet de « Quand le bourgmestre de Viroinval fulmine contre NATION ! »

  1. Evidemment non, il ne donnera pas ce que lui rapporte un de ses mandats pour les «réfugiés».
    J’irais même plus loin : je me demande si, au contraire, lesdits «réfugiés» ne seraient pas, d’une manière ou d’une autre, une source supplémentaire de revenus.

  2. Ce bourgmestre touche combien de fric pour vendre son propre pays ? HONTE A LUI ! On retrouve là bien la reproduction et l’image parfaite des salops de traîtres des années 39/45…

  3. Oui très bien votre combat. Persévérez ! Le discours autrichien récent m’a beaucoup plu : on raccompagne tous les clandestins aux frontières (ou chez eux), on accepte un immigration calculée, choisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *