L’escroquerie Francken !

Publié par NATION le

La politique est souvent un spectacle et les politiciens traditionnels, de grands comédiens. Il n’en va pas autrement avec Theo Francken.

Aux approches des élections, la N-VA au travers de Francken, muscle le discours et montre ses muscles dans le seul but de freiner l’hémorragie que connaît la N-VA ans les sondages au profit du Vlaams Belang.

Rappelons qu’au moment de la grande vague de réfugiés, Francken et la N-VA se sont aplatis devant l’Union Européenne et se sont empressés d’ouvrir nombre de centres pour réfugiés. Pour rappel, c’est Francken qui a imposé à certaines communes, l’ouverture de tels centres.

Aujourd’hui, par quelques petites phrases et l’une ou l’autre mesurette, il joue au “petit dur” pour reprendre les voix du VB.

Pour l’y aider, il peut aussi compter sur ses “sparring-partners” d’extrême-gauche. Ceux-ci jouent en effet aux vierges effarouchées et s’agitent beaucoup à chaque “mot” de Francken, lui procurant une sorte de crédibilité face à son propre électorat. Et permettant ainsi au “gauchisme militant” d’avoir une raison d’exister à un moment où le PTB siphonne tout le public à gauche.

La réalité est que, pour un clandestin exclu à grand renfort de publicité, des dizaines rentrent et sont installés au chaud par l’administration de Francken. Francken dont le parti appartient au gouvernement de Charles Michel qui, encore récemment à l’ONU, déclarait que la Belgique était une terre d’accueil. Risquant ainsi de provoquer un nouvel appel d’air qui attirera encore plus de migrants.

Face aux terribles menaces liées à l’immigration Incontrôlées, on ne peut se permettre des demi-mesures. Ce qu’il faut, c’est l’immigration zéro et la rémmigration au plus vite !

Et cela, seul les identitaires de NATION auront la volonté de le faire !


7 commentaires

Horizon · 23 septembre 2017 à 9 h 08 min

Attaquer PS, CDH, MR, Ecolo, PP… ça n’a pas marché.
Alors, NATION essaie une autre piste (pour le grand plaisir des partis précités)…
Ca ne marchera pas non plus… Désolé…

    hvl

    hvl · 24 septembre 2017 à 22 h 32 min

    Ah et bien, vous avez tout compris enfin ! Tous ces partis font partie du système politico-financier que nous combattons et donc, nous les critiquerons encore et encore. Pour le reste, ce que nous écrivons ou disons ou faisons, ce n’est pas juste “pour que ça marche”. C’est tout simplement car c’est ce que nous pensons !

Nick · 23 septembre 2017 à 14 h 27 min

Escroquerie ? Le jugement est sévère. Bien sûr que Theo Francken pense à son parti et aux prochaines élections, on ne peut pas le lui reprocher, tous les politiciens agissent de même.
On ne peut pas non plus attendre de lui qu’il résolve d’un coup de baguette magique et en quelques années le problème général (immigration massive/islamisation/criminalité) qui gangrène notre société depuis des décennies à cause du laisser-faire de ses prédécesseurs et, surtout, à cause de l’idéologie bienpensante dominante.
Theo Francken doit assumer son travail dans le pire contexte imaginable : les lois régissant sa compétence sont massivement bafouées. L’UE impose d’accueillir tous ceux qui veulent venir. Les frontières ont disparues, les conditions d’accès au territoire ne sont plus respectées (qui se rappelle encore de ces conditions : obligation d’être porteur d’une pièce d’identité ou d’un document de voyage, d’un visa éventuel, avoir des moyens de subsistance suffisants pour couvrir les frais de séjour en Belgique ou une prise en charge par l’invitant en Belgique etc.?). Ça fait bien rire aujourd’hui!. Désormais, la légalité est inversée : les illégaux ont été rebaptisés «migrants». Ils entrent en masse et réclament d’emblée aide, nourriture, vêtements, logement, emploi, soins de santé, argent etc. qu’on s’empresse de leur offrir, sans la moindre contrepartie, même la plus modeste : celle de bien se conduire, de ne pas violer, de ne pas agresser ni voler. Cette générosité sans borne se fait au détriment des précarisés autochtones qui, eux, ne font pas l’objet d’une pareille sollicitude alors même que la loi les rend éligibles à ce type d’assistance.
Je trouve que Theo Francken a du mérite de rester à son poste dans de telles conditions de déliquescence de la force publique. Sa marge de manœuvre est étroite dans un contexte général (national et européen) qui honnit tout ce qui ressemble à un maintien de l’ordre risquant d’indisposer les nouveaux arrivants. Un ministre de l’Intérieur PS, Ecolo, CDH ou MR ferait-il mieux ? Même un ministre de l’Intérieur Nation (rêvons un peu…) n’aurait pas les coudées franches car les fonctions régaliennes ont été phagocytées par le droit européen.
N’attendons pas de Theo Francken qu’il se dresse pour contrer, à lui seul, le Grand Remplacement en cours (à supposer qu’il veuille le faire).
Mais ne boudons pas notre plaisir de voir enfin l’un des plus hauts responsables politiques du pays tenir un langage un peu plus ferme que les autres, qui semblent déjà soumis au nouvel ordre islamo-africain.
N’oublions pas qu’en faisant son travail, Theo Franken se met en danger et devient une cible (et pas qu’au sens figuré) des islamo-gauchistes et de leurs nombreux alliés bienpensants.
Le jour où on estimera que le Grand Remplacement ne se fait pas assez vite et qu’on organisera des ponts aériens et maritimes avec l’Afrique pour accélérer l’islamisation/africanisation de l’Europe, on le regrettera, le Theo.

    hvl

    hvl · 24 septembre 2017 à 22 h 30 min

    Je rappelle quand même que tous les centres d’asiles, souvent imposés aux communes, ont été l’oeuvre des services de Francken qui s’est applati devant l’Europe. Les “rafles” ne sont pas l’oeuvre de Francken mais des bourgmesters lorsque vraiment ils commencent à être débordés. Et la plupart des illégaux interpellés sont d’ailleurs par après libéres..par les services de Francken. Ce dernier ne fait juste que de la com avec des “phrases choc” et quelques mesurettes qui ne freinent en rien (ou si peu) la véritable invasion migratoire que nous subissons. Mais comme souvent, l’homme “de droite” fait ses choix politiques en fonction de ceux de la gauche. “La gauche est contre quelqu’un ou quelque chose, je dois donc être pour ce quelqu’un ou quelque chose. Et c’est bien souvent comme ça que “l’homme de droite choisit le mauvais cheval”

      Nick · 25 septembre 2017 à 14 h 36 min

      Je suis convaincu que le problème serait mieux abordé en se référant aux idées de Nation mais en attendant qu’il ait les moyens d’influencer les décisions prises en haut lieu, il faut rester réaliste.

James · 25 septembre 2017 à 0 h 45 min

Nation, votre analyse est exacte, et j’irai encore plus loin. Le N-VA n’ est autre que de l’opposition organisée, contrôlée et manipulée, par le système politico mafieux, et cela dès le début et est infiltrée par les frères et le diable. Le N-VA est donc une arme du système politico mafieux, contre le Vlaams Belang, et en même temps pour faire le sale boulot que les autres partis ne veulent et surtout n’osent pas faire . Il suffit de voir les ministères qui ont été confiés au N-VA. Le N-VA est donc la tromperie du siècle. En Flandre je ne suis pas le seul à le savoir. Le Vlaams Belang pourrait facilement démasquer le N-VA, mais comme ils ont aussi vendu leur âme au diable, ils doivent se taire, comme tant d’autres. Francken pourrait aussi démasquer la gauche et la mafia des frères quant à l’immigration , en faisant état du plan Coudenhove – Kalergi… mais dans ce cas là il risquera de représailles du diable. Le rôle de Francken est donc limité à créer la “perception” qu’on s’attaque aux problêmes de l’immigration. Dans le code penal il y a d’ailleurs un article quant à la tromperie sur la qualité de la marchandise. Au niveau de l’EUSSR , le N-VA est aussi sur la même longueur d’onde avec les traîtres et conspirateurs du NWO. Le V dans N-VA signifie donc “verraad=trahison”.. Comme j’avais quelques infos en mai 2014 je connaissais l’agenda caché derrière le N-VA, mais beaucoup de Flamands se sont fait avoir.. par Bart(je) qui a été lancé par la VRT contrôlée par les mafia’s des frères et camarades. Donc pour juger Theo, il faut d’abord dévoiler l’agenda caché derrière le N-VA.

Mae · 25 septembre 2017 à 13 h 00 min

N-VA=européistes
UE= obligation d’accueil de réfugiés
est-ce si difficile à comprendre l’escroquerie?
la politique ne doit pas être des phrases chocs, des slogans, mais du concret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *