Tiens, Molenbeek n’a pas été si déradicalisé que cela ?

Après le nouvel attentat de hier soir à Bruxelles qui, sans un dysfonctionnement de la bombe et la vigilance de nos soldats, aurait pu être un véritable carnage; on apprend que l’auteur vient de Molenbeek…Oh quelle surprise ! Pourtant les bien-pensants de toutes sortes (politiciens, « acteurs » sociaux, journalistes) nous avaient expliqué que l’image d’un Molenbeek nid d’islamistes et de terroristes n’était pas mérité et qu »on avait fait des progrès, etc…

Mais les faits sont têtus. Il suffit d’ailleurs d’aller se promener dans le centre de Molenbeek pour comprendre l’étendue du problème et l’accélération de l’islamisation de cette commune.

NATION condamne bien évidemment l’attentat mais également tous les politiciens qui, obsédés par le politiquement correct, refusent de parler vrai et d’agir fort !

3 réflexions au sujet de « Tiens, Molenbeek n’a pas été si déradicalisé que cela ? »

  1. Pas de panique ! Si en matière de lutte contre le terrorisme nos autorités semblent pédaler dans la choucroute, heureusement, le monde associatif, jamais à court d’idées loufoques, veille rigoureusement.

    Vivre ensemble et surtout en paix ? Rien de plus fastoche ! Grâce au sport, voyons ! Eh oui ! Ça vous la coupe, hein, les « haineux nationalistes » qui n’avez que des solutions radicales à proposer ? Le sport, tout simplement ! Et les choses rentreront dans l’ordre. http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/un-terrain-de-football-contre-la-haine-a-molenbeek-592c89c0cd700225431deb71

    Voilà ! Il suffisait d’y penser ! Au 19ème siècle, Léon Bloy avait beau répéter à qui voulait l’entendre que (je cite): « Le sport est le plus sûr moyen de nous fabriquer des générations de crétins malfaisants » -ce qui serait difficilement contestable de nos jours- voilà que nos lumineux penseurs associatifs nous proposent cette nouvelle et inédite expérience. Mais il est vrai que Léon Bloy ne devait pas faire partie des lectures de ces bienpensants…

    Bref, le foot en rempart de la haine. Mais la haine de qui, vis à vis de qui ? Mystère !

    A suivre, donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *