Premiers mensonges avérés sur le nombre de morts Covid!

Publié par NATION le

Dans le Soir du 25 août, on peut lire qu’il y a eu des données erronées concernent des décès enregistrés en mars et avril au sein des maisons de repos flamandes. Le Soir s’empresse de dire qu’il s’agit d’une petite erreur (121 décès quand même).

Mais les raisons évoquées sont significatives : « il s’agit soit de doublons, soit de décès dus à une autre cause ». Ce qui semble confirmer les rumeurs qui existaient sur le fait que les chiffres étaient gonflés par le fait qu’on diagnostiquait le Covid à tort et à travers.

Et si ça s’est fait, c’est que des consignes ont pu être données. Dans quel but ? Au niveau belge, on  avait donné un premier élément de réponse au travers d’un article publié au début de la crise et que vous pouvez lire ICI. 

Il est en effet certain que la situation actuelle permet à une petite minorité politique, avec 38 sièges sur 150, de gouverner. Cela permet aussi aux politicards de continuer à jouer à leurs petits jeux politiciens presque aussi longtemps qu’ils le veulent. Cela permet évidemment aussi de pouvoir prendre des décisions qui favorisent, par exemple, les grands groupes pharmaceutiques.

N’oublions évidemment pas non pas le formidable exercice de contrôle des gens par la peur, que constitue tout cela. Et vous comprendrez ainsi mieux les raisons pour lesquels, il y a eu tant de diagnostics erronés sur les causes de nombreuses morts, qui n’avaient finalement rien à voir avec le COVID.

NATION demande que des médecins indépendants puissent avoir accès aux statistiques officiels et puissent revoir les « diagnostics COVID-19 », on serait peut être très étonnés…


1 commentaire

Vincent Istace · 28 août 2020 à 10 h 15 min

Il m’est revenu que chaque décés déclaré Covid par l’hopital recevait une prime de 5.000€.
Info à vérifier cependant. Si c’est le cas, ceci expliquerait celà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *