Culture de mort !

Publié par NATION le

Petite réflexion de ma part, suite au post d’un de nos membres sur Telegram, rappelant ce constat de Renaud Camus: “Le génocide par substitution est le crime contre l’humanité du XXIe siècle”…

Oui, mais pas le seul, n’oublions pas l’AUTRE génocide en cours, générateur du second, cité ci-dessus. Celui du massacre des innocents, tués dans le ventre même de leurs mères, qui, à l’échelle européenne, se chiffre en DIZAINES DE MILLIONS de victimes : l’avortement de masse institutionnalisé en toute légalité, et ses centres de mise à mort que sont les plannings familiaux… Génocide silencieux, les foetus ne crient pas, ici, pas de petits Aylan surmédiatisés, non, puisque jetés à la poubelle bien avant, dans l’indifférence générale ! 

De plus, si nous comparons les chiffres (qui deviennent des statistiques, tant le crime est énorme et immense) de toutes ces victimes innocentes avec ceux de toutes ces populations allogènes importées depuis bientôt 50 ans (tiens, bizarrement au MÊME MOMENT où l’avortement a été légalisé, ou “toléré”, ce qui revient au même : l’avortement de masse), chiffres accessibles à tout un chacun, ils sont publics; alors nous pouvons constater que pratiquement chaque petit être martyr immolé sur l’autel du “progrès” a été REMPLACÉ par un ou une enfant importée… Et, comme je le disais, ce crime est tellement inouï, jamais vu de par son ampleur quasi biblique, que, vu le nombre effarant de remplaçants, nous sommes obligés d’employer une véritable novlangue de l’horreur pour qualifier ses monstrueuses conséquences : “Grand Remplacement”, “Génocide par substitution”, etc, etc…

Crime impardonnable de par son ampleur et imprescriptible, culture de mort qui entraînera un jour la condamnation de ses instigateurs et auteurs, mis au ban de l’Humanité pour l’éternité.

L’enraciné.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *