Belgique : premier coup d’état bactériologique !

Publié par NATION le

Cette nuit, sous prétexte de la crise du « corona virus », nos politiciens se sont accordés sur un gouvernement de plein exercice mais absolument pas représentatif du résultat des élections.

En effet, c’est le gouvernement actuel, jusqu’ici d’affaires courantes, qui devient un gouvernement de plein droit. C’est-à-dire que, même soutenu de l’extérieur par les députés des partis non gouvernementaux , nous allons avoir un gouvernement minoritaire au Parlement (MR, CD&V et VLD rassemblent 38 sièges sur 150) et encore plus minoritaire au niveau des suffrages exprimés.

Mais peu lui importe puisque en plus, il sera un gouvernement investi de “pouvoirs spéciaux”, c’est-à-dire qu’il pourra changer ou voter des lois sans se soumettre préalablement au vote du Parlement.

On peut donc bien parler d’un véritable coup d’état institutionnel mené en prétextant de l’urgence sanitaire.

Il va d’ailleurs falloir s’attendre à ce que l’épidémie qui nous frappe soit le prétexte à d’autres mesures visant à restreindre nos libertés démocratiques et à nier le choix des électeurs.

A voir le selfie (ci-dessous) publié cette nuit par Georges Bouchez (MR), tout sourire avec à l’arrière la présidente de GROEN en pleine « folie », on comprend bien à quel point, les politiciens sont coupés de la réalité de leur population pourtant actuellement plongée dans l’angoisse. Et à quel point, le pouvoir est leur seule obsession.

Pour les naïfs du populisme,  notons que tout cela s’est fait avec la complicité de TOUS les partis traditionnels, y compris de la NVA.

Les pires virus, ce sont bien les partis traditionnels. NATION  doit en être le vaccin !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *