Muriel Targnion devient elle identitaire?

Publié par NATION le

On pourrait le croire en lisant certains passages de l’interview qu’elle vient de donner aux journaux du groupe Sud Presse.

Confirmant d’ailleurs l’analyse que nous avions faite dans un article précédent, comme quoi Targnion et « sa bande » de petits Blancs avaient été sacrifiés au vote communautariste turc, devenu très important dans la région. Mais lisons ce que « Muriel » (lol) en dit.

Le PS national a complètement occulté les principes de la laïcité, de liberté sexuelle et du droit des femmes au profit d’un électorat communautaire.

A la question de savoir si elle a l’impression d’avoir été sacrifiée au profit de l’électorat communautaire et plus particulièrement de la communauté turque, elle répond : Ce n’est pas moi qui ai été sacrifiée mais tout le PS verviétois et plus largement le PS de la province de Liège. Au vu du soutien que je reçois, je constate que beaucoup de militants ne partagent pas ces valeurs-là. La démocratie, la laïcité, le droit des femmes sont des valeurs essentielles pour grand nombre de militants.

Plus loin, elle dit : «À mes yeux, il s’agit toujours d’un problème politique mais, le PS en a fait une affaire communautaire ». Et elle rajoute enfin, et ça veut tout dire : « Si j’avais viré quelqu’un qui n’était pas Turc, le PS n’aurait probablement rien dit… ». CQFD : Ce Qu’il Fallait Démontrer !

Eh oui, Muriel et les autres derniers blancs du PS, apprenez que pour vous aussi, le grand remplacement a commencé…

Le communautarisme au PS, pas qu’à Verviers

2 commentaires

René Martin · 31 juillet 2020 à 7 h 50 min

Supprimer la double nationalité résoudrait déjà beaucoup de problèmes, mais il n’y a aucune volonté politique!

kerstens pieter · 1 août 2020 à 16 h 11 min

La complaisance, le laxisme et la complicité des gouvernements successifs depuis de nombreuses années (40) ont conduit à l’émergence de revendications communautaires inacceptables . Il serait souhaitable dès lors de proposer un référendum dans chaque région avec une question unique :
“Voulez-vous la poursuite de l’immigration ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *