Gouvernement Wilmes, nouvelle fabrique de pauvres?

Publié par NATION le

Le Covid-19 nous mène vers une crise économique et sociale profonde.

Et nos politicards au pouvoir, réunis sous le nouveau gouvernement Wilmes, ne brillent franchement pas par leur efficacité. 

La crise du coronavirus provoque un chômage temporaire pour cause de force majeure, et cela s’étend dans de nombreux secteurs. Et encore une fois, les travailleurs à bas salaires sont désavantagés : un travailleur qui percevait un salaire d’environ 1.425 euros brut par mois (environ 1.365 euros nets), ne payait pas de précompte professionnel en raison du faible montant et de la situation familiale. 

Actuellement, l’allocation de chômage temporaire pour cause de force majeure, est portée à 70 % du salaire brut, où s’ajoutent 5,63 euros d’indemnité journalière. Cependant, ces chômeurs temporaires, issus d’emplois à petits salaires, doivent désormais payer un précompte professionnel au Fisc de 293 euros chaque mois!!!


Ces travailleurs déjà lésés par la perte temporaire ou définitive de leurs emplois, toucheront donc environ 805 euros par mois, soit moins de 60 % de leur salaire net ! “Nous sommes en crise …”, parait-il. Nos banksters ont beau dire que les intéressés  retoucheront via les impôts de 2021, C’EST MAINTENANT QUE CES GENS ONT BESOIN DE LEUR ARGENT, pour payer leurs factures et la nourriture.

NATION insiste ! Nous continuerons à dénoncer les manquements de ces politicards, et nous exigerons des explications claires, car ils devront rendre des comptes.

Jean-Pierre Demol 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *