Pour en finir avec le mythe de la dédiabolisation !

Publié par NATION le

Nous publions ici une “lettre ouverte à un camarade nationaliste” écrite par Pieter Kerstens, vieux militant nationaliste.

Si elle s’adresse manifestement au Front National français, l’analyse nous parait tout autant convenir à l’ensemble de l’Europe. Si on doit bien évidemment éviter de tomber dans la provoc gratuite, ce n’est pas une raison pour ramper sous les fourches caudines du “politiquement correct”.

Lettre  ouverte à un camarade nationaliste.

Camarade,

De toutes parts, j’ai entendu nos élus, cadres et responsables politiques affirmer, depuis plusieurs années déjà, qu’il fallait « adapter notre discours », devenir « acceptables », ou encore cesser « les critiques outrancières ou blessantes », comme si nous étions coupables d’hérésies.

Peux-tu alors me faire savoir si , durant les 30 dernières années :

  • Le chômage a diminué ?
  • La pression fiscale s’est allégée ?
  • L’arrivée de clandestins hors-la-loi a cessée ?
  • La sécurité sur la voie publique et dans les écoles a été rétablie ?
  • La vente de drogues a été éradiquée ?
  • La dette publique est en voie d’être résorbée ?
  • L’islamisation de nos quartiers et de notre mode de vie est une illusion ?

Face à ces maux qui gangrènent le quotidien de nos compatriotes, un constat s’impose :

« La classe politique dans son ensemble entasse les bêtises sur son imbécilIté, cumule erreurs et mensonges, et son arrogance frise son incompétence ! ».

Partout dans les pays d’Europe on constate une radicalisation des électeurs envers le Système.

Dès lors, pourquoi changer de stratégie dans la conquête du Pouvoir ?

Quelles raisons s’imposent-elles aujourd’hui pour modifier la tactique destinée à mettre le Régime face à ses contradictions ? Pourquoi vouloir changer le nom d’un parti, connu dans l’Europe entière, au prétexte de respectabilité ? Changer d’emballage, pour garder le contenu ?

Comment garder (ou récupérer) nos électeurs, déçus par les partis traditionnels, si nous suivons, nous aussi, les règles du jeu et l’autocensure imposées par les gouvernants ?

Et qu’est ce qui distinguerait encore ton parti des autres pourriticards, dès lors que vos discours « soft » dérouteraient ceux qui vous soutiennent encore. Parce que la majorité d’entre nous sommes, non seulement des révoltés, mais plus encore des rebelles envers le Régime, prétendu « démocratique », qui tolère l’invasion de l’Europe.

Nous voulons abattre cette coalition faite de libéraux conservateurs alliés aux démocrates chrétiens et aux écologistes ; coalition complice des maffieux socialo-marxistes qui nous a entrainés au fond du gouffre économique, financier et moral. Ici, .et ailleurs en Europe !

Depuis longtemps ces adeptes du consensus mou de la Pensée Unique ont jeté les valeurs de notre Société aux orties en livrant nos quartiers à l’emprise islamiste.

Pire, les laquais du Nouvel Ordre Mondial ont élaboré des lois liberticides qui interdisent la liberté d’opinion, de réunion, d’expression et de presse à tout mouvement nationaliste et identitaire. Curieusement et depuis longtemps, je n’entends plus les ténors de ces partis, présents également au Parlement Européen, défendre ces libertés fondamentales et au contraire ils me donnent le sentiment de se coucher devant le Pouvoir.

Il serait grand temps que, tous, vous ouvriez les yeux sur les raisons qui ont motivé ceux qui, depuis 30 ans, vous ont permis de connaître vos succès politiques et électoraux, ceux-là mêmes à qui vous ne demandez jamais leur avis. Ces citoyens « d’en bas » dont un nombre important vous abandonnent depuis 2007, parce qu’ils ne trouvent plus dans vos écrits et dans vos discours le ton et les arguments qui les avaient séduits auparavant…….

Reçois, Camarade, mon sincère salut nationaliste,

Pieter KERSTENS


5 commentaires

Nick · 16 septembre 2017 à 15 h 40 min

Excellente analyse critique de Pieter Kerstens (comme d’habitude chez lui).
Je me demande si les responsables des partis et mouvements d’extrême droite (certains d’entre eux récusent cette catégorisation mais elle est quand même bien pratique pour se situer sur l’échiquier politique) ont raison de «dédiaboliser» leur programme
N’est-ce pas entrer dans le jeu de leurs adversaires qui les diabolisent ? Les personnes lucides et intellectuellement honnêtes ne tombent pas dans le panneau et ne diabolisent pas les partis de cette mouvance. Quant aux diabolisateurs, nul besoin de leur donner raison en s’adaptant à leurs critères d’honorabilité, dans le but de se faire accepter par la grande famille bienpensante du politiquement correct. A moins d’y perdre son âme et sa raison d’exister.
D’autre part, rien de plus normal pour un parti d’adapter son programme mais ces évolutions se discutent en interne (membres, sympathisants). Et non sous une pression extérieure.
L’adaptation du programme répond à une nécessité électorale. Les succès du FN sous MLP démontrent qu’elle n’a pas eu tellement tort. De petit parti marginal, le FN s’est hissé à l’avant plan de la scène politique française. Pas seulement grâce à son programme mais aussi grâce au fait que l’évolution de la société ne cesse de lui donner raison. Succès impressionnant, mais jusqu’où aller pour progresser encore ? Tout dépend, sans doute, de son but ultime : accéder au pouvoir ou se maintenir comme principale force d’opposition.

James · 17 septembre 2017 à 7 h 04 min

Une bonne analyse. Quand la situation est dramatique, voire désesperée, il faut radicaliser la résistance au lieu de baisser son froc pour devenir “respectable”. (en allemand on dit “salonfähig”!!). Il faut donc aussi un message clair et net, avec un diagnostic exact et complet du cancer. Avec des mensonges on ne va pas guérir du cancer. Donc la vérité avant tout.
Quant à la phrase suivante dans le texte :
« La classe politique dans son ensemble entasse les bêtises sur son imbécilIté, cumule erreurs et mensonges, et son arrogance frise son incompétence ! », je voudrais quand’même rectifier quelque chose. En effet il ne s’agit nullement d’une incompétence, mais de la haute trahison, et du sabotage par des traïtres en service des forces occultes derrière le Nouvel Ordre Mondial. C’est donc du voulu et les traîtres participent à cette monstrueuse conspiration afin de démolir notre civilisation occidentale pour la remplacer une dictature communiste comme l’ancien l’USSR. Il n’y a donc pas de coïncidence..tout est planifié depuis longtemps.
Quant à Marine et le FN, elle a vendu son âme au diable, et elle est entourée par les adeptes du diable, et maintenent elle est obligée d’exécuter les ordres du diable et répéter les mensonges décretés par le diable.
Elle a donc trahi ses électeurs, la France mais surtout le combat contre le Nouvel Ordre Mondial. Mais elle n’est pas la seule… compte tenu de la déclaration faite en décembre 2010, par certains partis politiques.(chez le diable).
Il y a donc de la trahison partout…!!

Le Ket · 21 septembre 2017 à 11 h 52 min

C’est rigolo : moins d’une semaine après cette analyse, voilà que le n° 2 du Front National démissionne en France !

James · 22 septembre 2017 à 14 h 51 min

Le Ket :
Evidemment… les taupes et saboteurs quittent, comme les rats, le bateau qui coule , unefois que le sabotage est fait. Dans le cas du numéro 2 du Front National, la taupe fait encore des dégâts en partant :
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3261677/2017/09/17/L-affaire-du-Couscous-Gate-qui-secoue-le-Front-National.dhtml
Tout est donc du voulu. Le comble est que tout le monde le sait. Le numéro 2 est en effet une copie de Bruno Mégret, qui était une taupe au service des “frères”, et le numéro 2 actuel est une taupe du diable!! Marine le sait très bien, mais elle doit se taire, comme tous les autres en France. Il s’agit donc d’un “omerta” général qui démontre que le diable est omnipotent en France… comme d’ailleurs partout.
L’infiltration par des taupes est donc le “danger” pour les partis nationalists et identitaires.

    hvl

    hvl · 22 septembre 2017 à 17 h 58 min

    Entendons donc que nous vous laissons la responsabilité de ce que vous déclarez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *