La haute finance a peur des nationalistes !

Publié par NATION le

government-vedder-highsmith-detail-2Depuis la fin de l’été, les médias spécialisés en politique économique se font l’écho des « craintes du FMI (Front Monétaire International) à l’égard d’une montée du nationalisme et du populisme en Europe, mais aussi petit à petit, aux USA . ».

La BCE (Banque Centrale Européenne) en a peur aussi tout comme la plupart des grands acteurs de la finance internationale et bien sur les multinationales.

Ces institutions ont en fait alimenté elles-mêmes cette montée du nationalisme car à cause d’elles, les peuples se sentent spoliés de leurs droits et de leurs libertés. Les peuples voient que les riches deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres, que les puissants renforcent leur emprise sur les plus faibles et que des multinationales florissantes, délocalisent et appauvrissent des milliers de familles par la mise au chômage du personnel.

Inévitablement, cela ne peut durer ! Cela réveille le peuple ! Et les seuls vers qui ce peuple peut se tourner, sont les ennemis premiers de ce système : les nationalistes !

Pour nous à NATION, nationalistes du courant solidariste et identitaire, si la richesse ne se distribue pas, elle peut se partager. Et l’ordre établi par ces rapaces de la finance doit être renversé en faveur du peuple, qui toujours lors des crises ou des guerres, est le gros dindon de la farce. Il faut que cela cesse !

Vous promettre le paradis serait vous mentir. Mais améliorer considérablement la vie des citoyens, c’est possible. Mais pour y arriver, seule la masse du peuple peut faire le poids. C’est « tous ensemble » (comme au foot) que nous pourrons mettre à genoux les institutions de la haute finance qui nous assassinent socialement et économiquement. Il faut, qu’ensembles, nous puissions les empêcher de nous anéantir.

Soyons des citoyens libres, producteurs et consommateurs oui, mais avec les richesses partagées et en éradiquant la pauvreté. Il faut, partout en Europe, établir des régimes politiques sains, droits et justes, avec des politiques femmes et hommes qui œuvreront pour et par le peuple,

Voilà le but de NATION ! Rejoignez-nous pour accomplir ce but, qui ne doit pas être qu’un rêve, mais devenir une réalité !

Jean-Pierre Demol


3 commentaires

Cholewa · 17 octobre 2016 à 21 h 50 min

La Belgique a une belle devise “l’union fait la force” mais malheureusement peu de gens s’en souviennent et on se doit de le leur rappeler, car c’est le seul moyen de s’en sortir face aux financiers qui nous coulent et n’agissent qu’en fonction du “fric” et peu importe l’Homme. De toute façon pour eux il faut limité la croissance de la population pour survivre sur la planète et ça peu de gens se rendent compte qu’on ne cherche qu’a expérimenter des produits sur la population.

Laffineuse Bernard · 18 octobre 2016 à 11 h 27 min

Bien d’accord avec Monsieur Demol sur pas mal de points de son exposé.
Récemment, j’ai assisté à une conférence de Didier Reynders qui préconisait la prise de données anthropométriques de la population européenne et la centralisation des services de renseignements de tous les pays dépendants de l’Europe, sous la direction de cette dernière.
Pour rappel, c’est ce qu’avait commencé à faire l’Etat Nazi en 1942.
En agissant de cette façon, la commission économique européenne, bien que créée par les états dépendant du FMI et sous la pression de la Banque Mondiale, deviendrait la direction du Nouvel Ordre libéral européen ; donc, le nouveau fascisme européen est en passe d’éclore avec toute une série de mesures limitant et même interdisant dans certains cas la liberté d’expression : avec, bien sûr, la suppression du référendum populaire. Les élections, déjà fortement truquées seraient dirigées pour interdire tous nouveaux partis d’opposition. N’oublions par que l’Union Européenne ne fait que légiférer pour déterminer, limiter, voire interdire les choix de la population.

James · 18 octobre 2016 à 13 h 56 min

Les “banksters”” utilisent le “nationalisme” et le “populisme” e.a. pour criminaliser la résistance contre le nouvel ordre mondial. Il va de même pour ceux qui s’opposent aux invasions, qui sont traités de racistes etc…
Ces pratiques permettent alors de persécuter la resistance… et en même temps une bonne partie de la population est intimidée par cette répression. Tout cela avec la complicité active des medias, qui sont contrôlés par les mêmes banksters et pouvoirs occultes. Nous sommes donc confrontés à une conspiration à caractère diabolique, contre notre civilisation occidentale, avec des conspirateurs qui sont capables de tout…et s’il faut ils provoqueront une 3 ème guerre mondiale. Selon certaines sources cette 3 ème guerre, est d’ailleurs imminente.
Derrière la peur de la haute finance , il y a donc un agenda caché avec une mise en œuvre complète. Un agenda caché qui nous mènera à cet ordre nouvel mondial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *