Le variant Fedex du virus est en pleine action!

Publié par NATION le

Nous le disons depuis longtemps, l’hystérie covid est avant tout une énorme diversion qui permet de faire passer nombre de mesures et de décisions impopulaires, puisque l’opinion publique n’y prête guère d’attention.

Ainsi le bain de sang social qui se précise pour l’entreprise Fedex-TNT à l’aéroport de Liège et dont nous avions déjà parlé (voir ICI).

Nous avons ainsi appris que ceux qui auront la chance de ne pas perdre leur travail, devront néanmoins accepter un changement de leur contrat et diminuer drastiquement leur nombre d’heures de travail. On parle de contrats qui se résumeraient à 22 h par semaine…ce qui entraînera bien évidemment un énorme manque à gagner pour nombre de ces travailleurs.

Alors au-delà de la condamnation des comportements des requins des grandes entreprises, on doit aussi constater deux choses.

La première est que les syndicats, comme d’habitude, font leur numéro mais n’empêchent rien… Puisque bien évidemment dans un tel cas, seule une grève au finish pourrait obliger l’entreprise à faire marche arrière…Décidément, plus que jamais, les syndicats sont en fait les flics du patronat, en encadrant et contrôlant la colère sociale.

La seconde est l’apathie même des victimes de ce « plan social » qui ne semblent guère non plus avoir vraiment envie de se révolter. Mais que ce soit sur le plan social comme identitaire, en effet, la révolte ne semble plus être le maître mot dans ce pays…

Qui sait, peut-être qu’ils se révolteront si les terrasses n’ouvrent pas bientôt. On ne choisit pas toujours les raisons d’une révolution, mais elles sont néanmoins toujours bonnes à prendre !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *