Réveillez-vous !

Publié par NATION le

Aux wallonnes, wallons, bruxelloises, bruxellois !

De tous les partis de droite, de gauche, d’extrême gauche, il n’y en a AUCUN qui vous considère, qui vous protège des  dangers de l’immigration massive, de l’islamisation larvée du pays, des attentats, et pour cause !

A chaque législature, le gouvernement en place, fait en sorte de vous rapprocher du point de non – retour !

Celui de la destruction pure et simple de votre pays pour le DONNER, sans coup férir, aux islamistes dans quelques années à peine.

NATION est en contradiction totale avec cette politique néfaste depuis de nombreuses années.

Or, ces partis par un lavage de cerveau bien orchestré et la mise en place d’un « cordon sanitaire » qui, empêche NATION de toute visibilité médiatique, de toute participation aux débats publics sur les problèmes de notre société, ont réussi à éloigner les Belges francophones d’une troisième voie, ni droite ni gauche, une voie qui, leur apporterait la sérénité d’une vie meilleure par le travail, la famille et la sécurité.

NATION est constamment dénigré d’être un parti raciste, un parti infréquentable pour faire peur à la population, afin qu’ils puissent mener une politique migratoire massive sans aucune opposition, mais les Belges ne sont plus dupes, ils constatent que les vrais racistes sont ces mêmes partis pour les avoir abandonnés au profit de gens venus d’ailleurs.

Ces partis justifient l’immigration massive suite à la forte dénatalité, or ce phénomène ne date pas d’aujourd’hui, mais d’au moins quarante ans et rien n’a été fait pour inciter les familles à procréer, par exemple le plein emploi, des salaires en adéquation au coût de la vie, des crèches au juste prix, ainsi que les structures sportives et culturelles,  l’enseignement et formation professionnelle gratuits jusqu’à 18 ans, la faculté pour la mère, le père, soit de continuer à travailler, soit d’élever leur progéniture pendant trois
ans sans perte de revenus, tous les secteurs d’intérêt général, hors compétition nationale, internationale comme les télécoms, les énergies, les transports et autres au prix le plus juste.

Bien au contraire, toujours moins de travail, toujours plus de taxes,
toujours plus de pauvreté ! Dès lors, si c’est pour mettre des enfants au monde dans un pays sans avenir, il est normal que les belges ne fassent plus assez d’enfants !

 De moins en moins d’enfants ferait – il partie d’un plan, afin   que les partis précités puissent en faire venir des quatre coins de la terre, tout en se donnant bonne conscience qu’il est nécessaire de repeupler le pays suite à la chute vertigineuse de la démographie ?

Mais, ça coûte des milliards d’euros, bien beaucoup plus que les
enfants belges venus au monde ! Des enfants nés sur la terre de leurs aïeux, n’est – ce pas là la continuité légitime d’un peuple ?

La vraie raison n’est point de repeupler le pays, mais d’y installer
d’autres gens au détriment des autochtones ! Le grand remplacement est un fait avéré, indiscutable !

La Wallonie se meurt, suite aux dizaines de milliards d’euros dépensés pour l’immigration massive. Les responsables de cette situation sont les gouvernements d’hier et d’aujourd’hui, pas les Belges !

Le changement de politique ne peut se faire qu’à la condition d’une volonté ferme et irrévocable par des hommes et des femmes d’une éthique irréprochable et soucieux du bien – être de leur peuple !

C’est pourquoi, il faut rejoindre et/ou soutenir NATION, la seule alternative !


1 commentaire

Alberto da Giussano · 27 octobre 2020 à 13 h 37 min

« Des enfants nés sur la terre de leurs aïeux, n’est–ce pas là la continuité légitime d’un peuple ? »
Bien sûr que oui !
Et même plus que ça : c’est une des clefs ouvrant à une vie saine et heureuse.
Ce que j’aime, entre-autres, de Nation.be c’est que votre parti en plus de son pur bon sens politique n’est absolument pas partisan d’un jacobinisme mortifère ‘’à la française’’.
C’est aussi une des raisons pour laquelle vous avez tout le soutien de l’italien du nord, réenraciné en la Lombardie de ses ancêtres, que je suis.
Dans les vallées alpines où je vis à présent la population est encore assez homogène et enracinée … Quel bonheur et quel contraste d’avec la multiethnique, multi acculturée et ‘’mégalo-polique’’ région lyonnaise où je passais la majeure partie de mon temps jusqu’à il y a peu.
Cela me semble pourtant à présent être il y a très longtemps.
« Après absence, retrouver son terroir et sa race, c’est se retrouver soi-même et comprendre avec émerveillement de quelle façon on est particulier. »
C’est d’Henri Vincenot, un Bourguignon (de France) et c’est aussi tout le bien que je souhaite aux Wallons et aux Bruxellois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *