Gouvernement Wilmes : l’art de se moquer du monde!

Publié par NATION le

Hier, le pathétique numéro de Sophie Wilmes, dans son rôle favori de professeur arrogant, confirme au moins trois choses : que nos gouvernants sont incompétents, qu’ils sont bien aux ordres de la haute finance et qu’ils misent tout sur « la com » sans même être capable d’être bons dans ce domaine.

Incompétents

Manifestement, Wilmes (pas plus que tous les autoproclamés experts) ne sait vraiment où en est cette pandémie et où l’on va. Mais surtout, elle semble ne pas pouvoir prendre les bonnes mesures, faute d’argent. En effet, hier dans sa conférence de presse, Wilmes a beaucoup parlé mais en attendant dans les faits, il manque toujours autant de masques, de tests de dépistage et de respirateurs dans les hôpitaux. Malgré cette terrible expérience, si demain il y avait une relance de cette pandémie ou une autre qui surgissait, encore plus grave, il est certain que le monde hospitalier serait toujours aussi vite dépassé faute de moyens. Plus anecdotique, mais tout aussi révélateur, aucune mesure n’a été prise contre Maggie De Block, dont l’incompétence (elle en est à sa troisième commande ratée de masques, sans parler de l’état du monde hospitalier) et les réactions arrogantes et bizarres[1] commencent à sérieusement irriter l’opinion publique.  

 Aux ordres de certains groupes financiers

Ce soi-disant déconfinement est une sinistre farce qui n’a qu’un seul but : nous faire retourner au travail et limiter les dégâts pour les grosses entreprises. Pour le reste, nous n’aurons guère plus de droits. En gros, on est dans une société où le vendredi, on ne peut aller à l’enterrement d’un proche mais le lundi, on doit aller travailler…Pour les petits commerçants, et en particulier l’Horeca, c’est « circulez, il n’y a rien à voir ». Pour ceux qui croyaient encore que le MR défendait les petits indépendants… Tant que les grosses entreprises sont satisfaites, c’est bien ce qui compte pour le gouvernement Wilmes. Rappelons pour l’anecdote, mais révélatrice, que Mc Do a pu rouvrir déjà depuis quelques temps.

Que de la « com »

Ce désormais rituel de la conférence de presse qui tarde à venir et qui donne l’impression d’un suspense haletant. Ces éditions spéciales où les mêmes experts viennent vous dire tout et son contraire. Ici, on voit bien l’interconnexion entre le monde politique et médiatique. Avec des éditions spéciales qui durent des plombes, on comprend mieux que la presse est très gentille avec « super Sophie ». Ah tiens, le journaliste aux questions dérangeantes de la dernière fois n’a pas pu assister à la conférence de presse. Vous avez dit « démocratie surveillée » ? Bref, beaucoup de vent mais pour ne rien dire ou si peu. Au point que ce matin, personne n’arrive à vraiment résumer les nouvelles dispositions. Il s’agit tout simplement ici de maintenir le confinement tout en donnant l’impression que ça s’assouplit. Utiliser le mot déconfinement n’a comme seul but ici que d’encore faire patienter la population.

Plus que jamais, le problème, c’est ce système politico-financier. Il faut en changer et vite.

Pour cela, rejoignez, soutenez et faites connaître NATION !


[1] Lors de réunions skype passées en direct à la télévision,  à 2 reprises, la « ministre » se curait le nez, s’est mise à se maquiller et faisait le pitre avec ses mèches de cheveux


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *