De la crise sanitaire à la grande crise sociale, sociétale et financière!

Publié par NATION le

Nous avons déjà souvent parlé des raisons qui ont favorisé la propagation du Coronavirus ainsi que de l’incompétence et l’impréparation de nos autorités par rapport à cette crise.

Mais nous allons ici parler de l’avenir. Un avenir qui risque d’être au moins aussi sombre que la situation actuelle, voire pire !

En effet, le ralentissement au niveau mondial des activités économiques va bien évidemment déboucher sur une crise économique et financière très dure. Crise qui risque d’être mise à profit par les forces mondialistes pour diminuer nos acquis sociaux et augmenter encore son emprise et son contrôle sur les populations.

D’abord par des mesures sociales. En effet, la pandémie va être l’excuse pour vous demander à vous, et pas aux multinationales, des sacrifices afin de financer la relance de l’économie : diminution de la période de grands congés (ils en parlent déjà…), réduction des salaires, réduction des pensions, etc…

Ensuite, la pandémie va être la belle excuse aussi pour augmenter les capacités de contrôle des populations : accélération de la disparition de l’argent liquide, habituer les gens aux mesures coercitives comme les confinements et le couvre-feu, la banalisation de l’utilisation de l’armée dans le cadre du maintien de l’ordre.

Il est aussi probable que le manque de coordination entre gouvernements va être pris par certains comme une justification d’instaurer, sur un plan sanitaire pour commencer, une sorte d’autorité mondiale, préalable à l’instauration d’un gouvernement mondial espéré depuis bien longtemps par certains penseurs mondialistes.

Enfin, si la Bourse semble en mauvaise posture, il faut néanmoins se demander si certaines forces financières ne seraient pas en train de déjà spéculer sur un effondrement boursier qui leur permettrait de racheter à très bas prix, les actions de grandes entreprises afin de les contrôler totalement. Le manque à gagner étant perçu comme un simple investissement qui sera largement remboursé lorsque tôt ou tard, la situation s’améliorera… Déjà, il semble que Alexandre Rothschild  et son père David ont, en deux jours (les 11 et 12 mars 2020), racheté – directement ou à travers la holding Concordia – 570.000 actions de la banque Rothschild & Co (dont ils sont respectivement l’actuel et l’ancien président exécutif). Et cet achat s’est fait pour le tiers de la valeur qu’avaient ces actions avant la crise.

Vision apocalyptique, nous diront certains ? Pas plus insensé que si voici 3 mois, nous avions dit qu’une pandémie mondiale provoquerait le confinement de 1 milliard et demi de personnes dans des villes vides de presque toute activité…

Une fois de plus, NATION fait partie des lanceurs d’alerte, peu écoutés avant que les catastrophes n’arrivent (attentats terroristes, tsunami migratoire,…) mais ayant tellement souvent raison !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *