Des connards d’extrémistes à Verviers ?

Oui, de gauche ! En effet, il y a longtemps que les adversaires de nos idées n’avaient plus accumulé autant de fautes.

En une soirée à Verviers, ils ont montré que c’était bien eux qui étaient intolérants, ils se sont mis en difficulté politique, ils ont ramené un capital de sympathie à Théo Francken et ont provoqué une importante publicité médiatique à NATION.

Pour rattraper le coup, ils ne leur reste plus que les mensonges. Que ce soit ceux de la FGTB et de la bourgmestre PS de Verviers sur le plateau du débat de ce dimanche à RTL ou ceux des groupes d’extrême-gauche sur leurs blogs confidentiels.

Alors, quelques précisions sur les faits survenus ce mardi à Verviers.

Lorsque les membres de NATION sont arrivés, des militants de gauche surexcités ont essayé de les empêcher d’entrer en les bousculant, les insultant et en jetant de la peinture. C’est à partir de ce moment-là que les militants de NATION ont réagi. De nombreuses autres personnes, non membres de NATION, ont d’ailleurs été prises à partie à l’entrée mais aussi à la sortie. Sans vraie réaction de la police.

Visages de démocrates

Nous assumons que les militants de NATION aient fait face mais ils ne l’ont fait qu’en réaction aux agressions des extrémistes de gauche et des syndicalistes. Et de manière bien moins agressive que ces derniers. Le visionnage des images des reportages, dans leur ordre chronologique, suffirait à démontrer la réalité des choses.

Voilà le résultat de ce que lançaient les “gentils démocrates” de la FGTB  et autres gauchistes

Des groupes d’extrême-gauche, d’ailleurs lâchés par la bourgmestre de Verviers qui les traite aujourd’hui de violents qu’elle condamne, ont aussi publié un article mettant en cause les « membres » de NATION présents à cette conférence. Notons que cet article comprend nombre d’affirmations gratuites et fausses mais aussi nombre d’erreurs factuelles puisque des personnes indépendantes de NATION en sont présentées comme des membres et que des personnes sont présentées comme des cadres du Mouvement, alors qu’elles ne le sont pas.

La bourgmestre PS avait parlé de « connards d’extrémistes » en parlant du public venu écouter Francken. Objectivement, les connards de cette histoire, ils se situent plutôt à gauche…

NATION toujours en première ligne

Un commentaire sur “Des connards d’extrémistes à Verviers ?

Ajouter un commentaire

  1. Je n’étais pas à la manif, mais j’ai eu avec la Targnion, l’échange que voici:

    D’abord je l’intrepelle, après avoir appris qu’elle a reçu plus de 500 messages d’injures. (Je ne voulais pas être en reste)

    rené gérard
    Ven 22/02/2019 15:07

    Madame la Garce, Francken est un chouette gars et vous une “socialiste” comme je suis nonce apostolique.

    Dans ce pays, les plus malfaisants des m*c*ques peuvent évoluer à leur guise, avec la bénédiction de dégénérés de votre espèce ou de l’autre empaffé, votre chef. Mais pas un mandataire flamand. Si encore vous étiez exemplaires au niveau mœurs politiques. Mais vous êtes les plus corrompus, de surcroît.

    C’est grâce à des pouffes dans votre genre que je ne vote plus depuis près de quarante ans ! Crevez tous bande d’ordures !

    – Réponse de la… “socialiste”-

    Sam 23/02/2019 14:17
    COL – TARGNION Muriel
    Sam 23/02/2019 12:45
    Chouette
    Vous êtes un homme super poli
    Ça ne n’étonne pas que vous supportiez Francken

    Muriel Targnion
    Bourgmestre de Verviers
    Députée au Parlement de la Fédération WB

    -Réponse à sa réponse-
    rené gérard

    Sam 23/02/2019 14:12
    Je préfère supporter M. Francken, qui jouit d’une popularité incontestable, auprès des Belges (qui ne sont pas autistes) que les morues féministes, ethnomasochistes, déjantées, déguisées en… socialisssss. Et qui se croient indispensables, alors qu’elles sont parvenues à la force des… muqueuses…

    Fin de l’échange à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑