Belgique, l’Eldorado des multinationales !

Publié par NATION le

On peut bien taxer les Îles Caïman de paradis fiscal, notre petit pays, grâce aux banksters qui le dirigent, en ont fait également un paradis pour certaines grosses sociétés .
Selon la presse belge, et donc, il faut probablement revoir ces chiffres à la hausse, c’est pas moins de 9,1 milliards d’euros de cadeau fiscal de l’État Belge en 2016, pour 50 grosses sociétés implantées dans notre pays .

Le taux moyen d’imposition de ces société dépasse rarement les 2 % en 2016, et même ceux qui sont imposé entre 2 % et 12 % pour la plus taxée, les bénéfices restent pantagruéliques .
Il faut quand même rappeler, que le taux d’imposition normal, est de 33,99 % .
Pourquoi de telles largesses, dans un pays qui subit la crise, et avec un gouvernement qui peine à boucler son budget ? Et comme toujours, c’est le petit qui paye …

Quelques exemples de ce scandale économique :

• Busch-Inbev, bénéfices 2016 : 6,77 milliards d’euros . Imposition : 0 euros !
• Inbev Belgium, 2,55 milliards d’euros de bénéfices, et ils reçoivent encore pour 2016, une ristourne fiscale de 51.000 euros .
• Janssen Pharmaceutica ont eu eu une imposition de 3,6 %, et ont bénéficié d’une ristourne fiscale de 675,42 millions d’euros .
Et ne parlons même pas de la taxation ridicule des diamantaires à Anvers, non repris dans cette liste par la presse (Groupe Sud Presse entre autres)

Petit florilège de sociétés imposées à 0 euros :

Télénet Group Holding – Groupe Bruxelles-Lambert – Solvay – Ackermans&Haaren –
Louis Delhaize – KBC Credit Investments – Fluxys-Publigaz – BASF Belgium – Arcelor Mittal Belgium …

La société la plus imposée, est le groupe pharmaceutique allemand Bayer, 12,3 %, il n’en reste pas moins, que leurs bénéfices restent énormes .

C’est un véritable scandale que dénonce encore une fois NATION . Si vous voulez connaître nos propositions en matière d’économie et de taxation des multinationales, suivez ce lien :
www.nation.be//nos-propositions/

Jean-Pierre Demol


1 commentaire

Le Ket · 22 novembre 2017 à 14 h 33 min

Et personne ne parle de “l’optimisation fiscale” (et la fraude fiscale) , sport auquel se livrent des dizaines de milliers de nos compatriotes ayant voté pour les partis au Pouvoir !
Sans oublier l’économie souterraine qui, bon an mal an, génère plus de 40 milliards d’euros, exempts de TVA, impôts et taxes qui manquent cruellement au budget de l’Etat pour financer nos hôpitaux, nos écoles ou les transports publics…
OUI, le secteur du diamant bénéficie de privilèges et de passe-droits de la part de tous nos gouvernements successifs, dont celui d’une “comptabilité orale”, apanage des républiques bananières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *