La vraie/fausse théorie du réchauffement climatique ?

A NATION, pour être une des victimes de cette presse aux ordres des politiques, nous avons appris à ne plus nous baser sur ce que disent les médias qui, le plus souvent, le font sur commande . J’ai donc fait ma propre enquête sur un sujet « mondial » : le réchauffement climatique . Depuis de longues années déjà, les différents organismes de presse internationale, descendent en flamme les « climato-sceptiques » . Or, il existe une sérieuse controverse relevée par un nombre considérable de scientifiques .

Divers rapports dont ceux du Stern, de la COP21 ou du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), affirment que la planète se réchauffe à cause de l’activité humaine . Les « réchauffistes »,comme ils sont appelés, avancent des arguments qu’ils disent « scientifiques » sur un réchauffement climatique global qui serait, entre autres, à l’origine de la fonte des célèbres neiges du Kilimandjaro … Bref, il y aurait des désordres climatiques causés par la nuisance humaine : la pollution, la destruction de races animales, etc…

Sauf que …les scientifiques ont confirmé que la cause de la fonte des neiges du Kilimandjaro est  naturelle, que la COP21 ne parle plus aujourd’hui de « réchauffement global » mais de « changement », puisque les températures ont cessé de monter .

Le terme « changement » serait en effet plus adéquat car le climat a toujours changé et changera encore, tout comme de nombreux autres phénomènes naturels. Quant au fameux « GIEC », on sait aujourd’hui que ce groupe n’a rien de scientifique ou si peu mais que c’est un organisme politique à la solde de l’ONU, et à qui l’on doit la taxe carbone…

Il semblerait donc que cette théorie soit un racket politique pour soutirer de l’argent aux populations naïves, autour d’une pseudo théorie scientifique sur le climat . C’est semble-t-il, une invention qui tente (encore une fois), à culpabiliser les citoyens, en les rendant responsables du réchauffement climatique . Alors bien sûr, la planète souffre de dérèglements climatiques . L’élévation thermique de la terre et/ou son refroidissement est due (comme ce le fut à différentes époques, et où n’existaient pas les industries polluantes ou les voitures), à des cycles solaires, voire même galactiques .

Des statistiques donnent des preuves comme par exemple que lorsque la terre est touchée par une émission de masse coronale ( éjection de plasma liée à une éruption solaire comme celle du 31 août 2012 qui avait déréglé des appareils électroniques), cela joue un rôle clef non seulement sur la météo solaire, mais que cela avait également un impact sur l’environnement terrestre .

Le CO2 peut donc être considéré comme une conséquence, et non une cause . Il y aura toujours, et à différentes époques, des cycles de sécheresse ou de glaciation qui n’ont rien à voir avec les « gaz à effet de serre » . Et pour confirmer tout cela, pas moins de 31.487 scientifiques américains, diplômés en : Science de l’atmosphère terrestre, en physique, chimie, biologie, informatique (dont deux prix Nobel) ont signé une pétition pour contester ce qu’ils appellent une « dictature du climat , prétexte à taxation » .

Ils avancent qu’il n’y a aucune preuve scientifique convaincante que c’est l’émission humaine de dioxyde de carbone, de méthane, ou autres gaz à effet de serre, qui entraînera un réchauffement catastrophique de notre atmosphère, et un bouleversement du climat sur la terre . C’est au nom de cette théorie que s’était organisée la Conférence de Paris sur le climat 2017 – COP21 dont le G7 s’est fait le propagandiste . Il est temps que les politiques et leurs laquais de la presse, nous disent la vérité .

Jean-Pierre Demol

PS : Cette enquête n’a pour but que l’information du citoyen, et ne peut en rien, être considéré comme une défense des multinationales qui se la jouent « climato-sceptiques », pour continuer à polluer le monde en toute impunité !

(sources : Le Programme d’expérience CLOUD du CERN de Genève – Professeur Vincent Courtillot, géophysicien climato-sceptique – Nature Climate Change 2017 – COP21 )

16 réflexions au sujet de « La vraie/fausse théorie du réchauffement climatique ? »

  1. Alors là, je ne suis pas du tout d’accord, effectivement il y a et y aura toujours des changements climatiques, de réchauffements et de glaciations, le problème aujourd’hui, c’est que ces changements se produisent beaucoup plus vite que naturellement depuis l’ère industrielle. En cause, justement les gaz à effet de serre le déboisement, l’imperméabilisation des sols, dû aux revêtements, l’asphyxie des terres de culture et surtout l’utilisation massive des combustibles fossiles. Le danger de cette vitesse d’élévation des températures, c’est que la nature ne saura suivre la migration, il faut 30 ans à un arbre pour qu’il soit assez mature pour se reproduire dans le bon environnement. Et les résultats marquant de cette dégradation sont visible, fonte des glaces du pôle, montées du niveau des océans, immersion d’îles, sécheresses et inondations anormales, Etc … Alors, cela n’a rien à voir avec les financiers, car, enfin ils se rendent compte que s’ils continuent à ignorer ce réchauffement ils vont perdre de l’argent et ça, ils n’en veulent pas. De plus contrairement à ce que vous prétendez, la grande MAJORITÉ des scientifiques reconnaissent le réchauffement, les septiques sont des gens payés par les producteurs d’énergies fossiles.

    • Intéressant débat sur l’article écrit par Jean-Pierre Demol qui y a exprimé son point de vue personnel. Si d’autres personnes veulent y donner leur point de vue comme l’a fait M. Cholewa, il sont les bienvenus.
      PS : Nous rappelons que les commentaires ne paraissent pas instantanément

    • @ Cholewa, Je ne fais qu’exprimer une autre opinion, qui n’est pas forcément la mienne, il me semble que le nombre de scientifiques « climato-sceptiques », soit assez important que pour que l’on se pose des questions, surtout après le mensonge sur les neiges du Kilimandjaro, ou du GIEC qui a imposé la taxe carbone …
      Ce que je demande essentiellement, c’est que les politiques (ou les économiques qui ont pris leur place), nous disent la vérité . Il n’est pas normal que des avis scientifiques par des experts, soient divergents …
      Et enfin, il faut reconnaître que la terre ait connu des changements climatiques chauds ou froids, à des époques ou l’industrie polluante n’existait pas encore …

      Bien à vous et merci pour votre commentaire .

  2. Merci de nous proposer un autre point de vue que ce que les mérdias nous infligent à longueur d’année. Résistons contre le politiquement correct imposé par nos crétins de politiciens,aucune preuve que ce « changement climatique » est d’origine anthropique.

  3. Il est assez facile de retourner à la face de nos élites menteuses, que le réchauffement climatique est une fumisterie, dont elles se servent pour asservir et mieux taxer les peuples.

    Plus les congrès mondiaux sur le climat, se multiplient, générant au passage, des milliers d’heures de vol dans le monde entier, de tous ces rupins climato-convertis, avides de séjours en hôtels 5 étoiles (ou rien !) et de super bouffes gastronomiques, alors que la vidéo-conférence, pourrait faire épargner des tonnes de CO2 et plus le trafic routier et notamment par semi-remorques augmente visiblement. 1ère contradiction.

    Le transport fluvial auquel on envisage périodiquement de recourir, reste lettre morte en Belgique, comme en France. Pour cela, on prendra soin de ne pas draguer le fond des cours d’eau. On veillera à ce que les charrois de poids lourds, puissent rouler le week end, contrairement à certains pays voisins. Or, le fait de brider un tant soit peu, le transport routier, pourrait inciter au recours du transport fluvial. Seulement voilà, il n’ y a aucune réelle volonté politique, au-delà des vœux pieux. Même les Khmers verts, les plus fanatiques se désintéressent de la question.

    Le bouc émissaire est alors tout trouvé: l’automobiliste lamda, qui roule au diesel, dont les particules, filent des cancers du poumon, à tire larigot, à en croire ces charlatans. Car des cancers, il y en a d’autres… Et je ne parle même pas de… l’immigration incontrôlée…

    2ème contradiction: pourtant, dans certaines galeries marchandes qui louent des emplacements à des vendeurs de 4 X 4, l’incitation de faire acheter ces volumineux pick-up et autres tout-terrain, par un public qui n’en a pas spécialement besoin, mais qui cède aux effets de mode propagés par le cinéma amerloque, est ultra limpide. Sur ces montres rutilants exposés, s’étalent d’immenses écriteaux: « UTILITAIRE ». Ce qui représente un incitant fiscal non négligeable. Et pas un « escrolo » pour s’en étrangler…

    Non, c’est au citoyen lambda, qui abuse outrageusement du confort de son véhicule personnel, pour aller bosser regagnant ainsi quelques heures quotidiennes de transports en commun, désorganisés, que l’on fera endosser la culpabilisation du pollueur.

    Avant qu’aux mois d’avril, mai et juin, 3ème contradiction, le blaireau d’automobiliste ordinaire, constate traditionnellement une recrudescence de véhicules immatriculés sous statut d’ancêtres… (ancêtres polluants, donc puisque leur normes sont périmées) qui se déplacent allègrement dans tout le pays, au seul motif pour leur propriétaire, de frimer un tantinet. Sans compter ceux qui utilisent en permanence, ce moyen de locomotion, pour payer des taxes et une couverture civile sensiblement réduites.

    Et je ne vous parle même pas des manifestations déjantées comme les courses de camions, de tracteurs, de dragsters et tutti quanti. 4ème contradiction.

    Alors MM Di Antonio, Nollet et consorts, si le fait d’utiliser ma bagnole fait monter la température mondiale, j’en conclus qu’il faudra moins d’énergie pour nos chauffages, en hiver, ce qui rétablit l’équilibre.

    A théories loufoques, réponses loufoques et demi…

  4. La problematique du rechauffement climatique n’a rien à voir avec le climat telquel mais bien avec le nouvel ordre mondial :
    http://humansarefree.com/2016/04/agenda-2030-aka-new-world-order.html
    http://finalwakeupcall.info/en/2015/10/21/agenda-21-converted-into-2030/
    Et comme on pouvait s’y attendre, le George est aussi omniprésent dans cette matière, ayant pris le relais de Maurice Strong :
    http://www.theblaze.com/news/2011/06/14/is-the-soros-sponsored-agenda-21-a-hidden-plan-for-world-government-yes-only-it-is-not-hidden/
    http://quadrant.org.au/opinion/doomed-planet/2010/01/discovering-maurice-strong/
    Ces quelques sources (en anglais, mais j’en ai pas d’autres en français qui sont aussi claires) demontrent bien que
    derrière toute la problématique du climat il y a un agenda caché. Il faut aussi prendre en compte les commentaires du Club de Rome de 1960.. qui ont marqué le début de cette conspiration. Il faut donc éviter d’entrer dans le jeu des conspirateurs.

  5. Bonsoir,
    Merci pour cette article informatif.
    Comment NATION se positionne face à ce problème ?
    Comment NATION envisage-t-il la gestion de l’environnement et sa sauvegarde concrètement ?

    • @ S.L , NATION est pour une vraie écologie, pour la protection de la faune et de la flore, pour qu’il y ait un vrai maintien de l’équilibre biologique .Les pollueurs industriels doivent être condamnés pénalement car ils s’enrichissent en viciant notre air . Ce ne serait pas de l’argent jeté par les fenêtres que de subsidier les recherches en matière d’énergie alternative, ou de diminuer les taxes de circulation et de la TVA sur l’achat de véhicules non polluants . Les services scientifiques qui s’occuperaient des problèmes environnementaux, devront être apolitiques, uniquement scientifiques . Voilà en bref, quelques idées .
      Je rappelle que si vous êtes membres ou si vous avez l’intention de nous rejoindre officiellement, en septembre nous organisons un congrès basé sur le reconstruction de notre programme politique .
      Et toutes les idées sont les bienvenues

  6. A propos de la théorie du réchauffement climatique, j’aimerais ajouter qu’en effet, le fameux GIEC (Groupe d’Experts intergouvernementaux sur l’Evolution du Climat) n’est scientifique que de nom. Qu’il dépend bien de l’ONU et que l’ONU est elle-même dirigée et subsidiée suivant les directives de la Banque Mondiale.
    La théorie du réchauffement climatique est non seulement un racket politique mais surtout un racket bancaire.
    C’est une énorme affaire de corruption.
    Ainsi, à la Commission Economique Européenne, les députés appelés à légiférer, reçoivent des primes équivalentes à leur salaire brut pour voter des lois en faveur des multinationales ou profitant à la banque mondiale. Ces lois contraignent les populations des 27 à payer des taxes environnementales qui ne changent strictement rien (ex. sommet de Paris) et qui sont autant de nouveaux revenus permettant, entre autre, de détaxer certaines multinationales ; on appelle cela, le développement durable.
    De même, le « tout à l’électrique » est un leurre qui, en définitive, permet de développer une nouvelle pollution ; plus pernicieuse.
    Le nucléaire est beaucoup plus polluant que les centrales thermiques car ses déchets restent radioactifs pendant des milliers d’années et ne sont pas recyclables.
    Les voitures électriques et les voitures hybrides possèdent des batteries au lithium recouvertes de plomb pour éviter les radiations ; mais après??
    Le système actuel, sensé être de transition n’est pas axé sur l’avenir mais sur l’accumulation présente de capital pour une élite bancaire et politicienne qui voit que le déséquilibre provoqué par le système économique exponentiel est fortement critiqué par une population de plus en plus précarisée mais qui prend conscience de ce qui se passe.

  7. De la part d’un ami néerlandophone

     de opwarming van de aarde  » is een gigantische hoax , die enkel dient om de westerse belastingbetaler verder te pluimen .
    Als onze wagen een paar mg te veel co2 uitstoot : groot ecologisch drama
    Als de supermiljardairs in Riad olymische sneeuwpistes in de gloedhete woestijn neerplanten : volledige stilte van de ecofashisten !
    Als we in het westen onze uitstoot dank zij onze technologi’ maar met 3 % inkrimpen : gigantische ecologische voetafdruk.
    Als de afrikaanse landen sinds 1950 hun bevolking vertienvoudigd hebben : volledige stilte van de ecofashisten

    Nog een paar voorbeelden ?

    NB : op een vormingsdag van de vakbond stelde ik de vraag , voor de opwarming van de aarde. De percentages bepaald werden in graden celcius of in graden Kelvin : geen antwoord bij de  » wetenschappelijke
    experten  » van het panel . (NB : 10 % van 20 graden celsius = 2 graden ,  dezelfde temperatuur in graden kelvin :
    263 + 20 = 283 , dan is 10 % = 28 graden .

    Briers Ghislain

    • Bien d’accord avec vous Mr Briers, les « experts scientifiques » du réchauffement climatique sont surtout des « expert en communication » payés par les éco-fascistes corrompus de la Communauté Européenne.

  8. Bonjour,

    Je vois que j’ai provoqué un véritable débat. Mais ne serait il pas intéressant de profiter de cette mentalité « réchauffement climatique » pour promouvoir une recherche sur les énergies renouvelables, qui pourrait ouvrir des emplois en Belgique, avant que nos voisins ne les découvrent avant nous et en profitent, de nous libérer de notre addiction au pétrole et nucléaire fournis par des états despotiques, que je ne citerais pas. Prenons le nucléaire, certaines personnes, employées dans ce domaine, craignent pour leur emplois, il faut plus de 30 ans pour démanteler une centrale et encore, en France ils l’ont commencé il y a plus de 30 ans et sont encore loin d’en avoir terminé. De plus, les outils producteurs d’énergies renouvelables ne demandent pas de telles qualifications que le nucléaire, donc « emplois » et je n’ai pas encore parlé du danger des déchets qu’a fait remarquer M. Laffineuse, car en France les premiers silos de stockage se fissurent, est ce dû aux radiations ? Mystère, mais en attendant, il y a des infiltrations d’eau, qui en ressort irradiée et va contaminé les nappes souterraines. A vous de tirer les conclusions de cet exposé, que j’ai essayé de ne pas être trop long.

    • On culpabilise le petit citoyen à qui mieux mieux mais on ne lui donne pas de vraies alternatives ceci afin de le mettre sous pression pour continuer à le rendre esclave. Que penser de cette société canadienne et suisse ainsi que de Mr Lackner qui qui auraient trouvé des système pour recapter du co2 de l’atmosphère ? Effet d’annonce de charlatans ou nouvelle technologie dont ne parlent que peu voire pas du tout les médias traditionnels et dont il n’est pas fait mention à la cop 23 alors que ces chercheurs proposeraient leurs services ? Sont-ils écoutés ou vus comme des farfelus ? Aucune mention à ce sujet !

  9. Je vous propose mon parallèle entre deux systèmes religieux qui fonctionnent suivant les mêmes concepts: l’Eglise catholique dans sa version traditionnelle, et l’écologie.

    Tout commence par le péché originel = l’empreinte carbone. Dès que vous naissez, et même avant, vous êtes coupables d’émettre du carbone par le simple fait que vous vivez, et cela du berceau jusqu’à la tombe. Le fait même de vivre fait de vous un criminel contre Gaïa, notre Mère Nature. Naître, c’est le péché originel sur lequel s’appuieront tous les autres concepts.

    Il ya des conciles, des évêques, des encycliques. Le GIEC, la COP 21, 22, 23…

    Il y a des pénitences pour expier le péché. Je vais choisir les transports en commun, subir les retards, la promiscuité, l’inconfort mais j’expie, moi pécheur misérable.
    Je vais choisir le vélo, me torturer les muscles, être trempé de sueur ou de pluie mais j’expie, pécheur misérable que je suis.

    Les troncs destniés aux offrandes faites à notre Sainte Mère Nature sont de toutes les couleurs. Bleu, jaune, vert, blnc, et maintenant orange… Ce sont les poubelles qui nous obligent à la méditation ( où vais – je bien mettre ce bout de plastique dont je ne connais pas la composition ? )
    Ces poubelles nous rappellent sans cesse notre culpabilité de consommateurs pollueurs, ausi bien que le faisaient autrefos les crucifix.

    Ce péché originel est rappelé sans cesse et la religion écologique néo – païenne est la sauce qui fait passer bon nombre des lois qui nous oppressent de plus en plus. Il y eut l’alliance du sabre et du goupillon, il y a l’alliance de la nouvelle religion écologique et de la politique.

    Voilà… je m’exprime maladroitement mais j’espère que mon parallèle intéressera quelques lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *