Débat sur le réchauffement climatique

Un grand débat a lieu, dans notre mouvance, sur le problème de réchauffement climatique ; Jean-Pierre Demol a décidé d’apporter des éléments à ce débat. Il ne s’agit pas de la position officielle de NATION sur le sujet mais du débat peut jaillir la lumière. Nous publierons donc toute autre publication crédible et documentée sur le sujet, même si elle va dans un sens différent;

Vous pouvez trouver ce texte ICI !

A noter que vous pouvez trouver l’entièreté des propositions de NATION sur la page “NOS IDEES” de ce site !

La vraie/fausse théorie du réchauffement climatique ?

A NATION, pour être une des victimes de cette presse aux ordres des politiques, nous avons appris à ne plus nous baser sur ce que disent les médias qui, le plus souvent, le font sur commande . J’ai donc fait ma propre enquête sur un sujet « mondial » : le réchauffement climatique . Depuis de longues années déjà, les différents organismes de presse internationale, descendent en flamme les « climato-sceptiques » . Or, il existe une sérieuse controverse relevée par un nombre considérable de scientifiques .

Divers rapports dont ceux du Stern, de la COP21 ou du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), affirment que la planète se réchauffe à cause de l’activité humaine . Les « réchauffistes »,comme ils sont appelés, avancent des arguments qu’ils disent « scientifiques » sur un réchauffement climatique global qui serait, entre autres, à l’origine de la fonte des célèbres neiges du Kilimandjaro … Bref, il y aurait des désordres climatiques causés par la nuisance humaine : la pollution, la destruction de races animales, etc…

Sauf que …les scientifiques ont confirmé que la cause de la fonte des neiges du Kilimandjaro est  naturelle, que la COP21 ne parle plus aujourd’hui de « réchauffement global » mais de « changement », puisque les températures ont cessé de monter .

Le terme « changement » serait en effet plus adéquat car le climat a toujours changé et changera encore, tout comme de nombreux autres phénomènes naturels. Quant au fameux « GIEC », on sait aujourd’hui que ce groupe n’a rien de scientifique ou si peu mais que c’est un organisme politique à la solde de l’ONU, et à qui l’on doit la taxe carbone…

Il semblerait donc que cette théorie soit un racket politique pour soutirer de l’argent aux populations naïves, autour d’une pseudo théorie scientifique sur le climat . C’est semble-t-il, une invention qui tente (encore une fois), à culpabiliser les citoyens, en les rendant responsables du réchauffement climatique . Alors bien sûr, la planète souffre de dérèglements climatiques . L’élévation thermique de la terre et/ou son refroidissement est due (comme ce le fut à différentes époques, et où n’existaient pas les industries polluantes ou les voitures), à des cycles solaires, voire même galactiques .

Des statistiques donnent des preuves comme par exemple que lorsque la terre est touchée par une émission de masse coronale ( éjection de plasma liée à une éruption solaire comme celle du 31 août 2012 qui avait déréglé des appareils électroniques), cela joue un rôle clef non seulement sur la météo solaire, mais que cela avait également un impact sur l’environnement terrestre .

Le CO2 peut donc être considéré comme une conséquence, et non une cause . Il y aura toujours, et à différentes époques, des cycles de sécheresse ou de glaciation qui n’ont rien à voir avec les « gaz à effet de serre » . Et pour confirmer tout cela, pas moins de 31.487 scientifiques américains, diplômés en : Science de l’atmosphère terrestre, en physique, chimie, biologie, informatique (dont deux prix Nobel) ont signé une pétition pour contester ce qu’ils appellent une « dictature du climat , prétexte à taxation » .

Ils avancent qu’il n’y a aucune preuve scientifique convaincante que c’est l’émission humaine de dioxyde de carbone, de méthane, ou autres gaz à effet de serre, qui entraînera un réchauffement catastrophique de notre atmosphère, et un bouleversement du climat sur la terre . C’est au nom de cette théorie que s’était organisée la Conférence de Paris sur le climat 2017 – COP21 dont le G7 s’est fait le propagandiste . Il est temps que les politiques et leurs laquais de la presse, nous disent la vérité .

Jean-Pierre Demol

PS : Cette enquête n’a pour but que l’information du citoyen, et ne peut en rien, être considéré comme une défense des multinationales qui se la jouent « climato-sceptiques », pour continuer à polluer le monde en toute impunité !

(sources : Le Programme d’expérience CLOUD du CERN de Genève – Professeur Vincent Courtillot, géophysicien climato-sceptique – Nature Climate Change 2017 – COP21 )

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑