Kazakhgate : gauche, droite, centre, tous pourris !

Publié par NATION le

sans-titreL’affaire dans laquelle est empêtré Armand de Decker ne se limite manifestement pas à lui ni à son parti. On semble s’acheminer vers une affaire d’état impliquant des ministres de divers partis.

Et cette affaire n’est qu’un exemple, connu celui-ci, de la manière dont les mafias diverses et variées contrôlent directement ou indirectement des pans entiers de l’Etat belge.

Cette affaire démontre que les socialistes n’ont pas l’apanage de la corruption et que c’est bien l’ensemble des partis traditionnels qui sont pourris.

A noter d’ailleurs, le silence assourdissant de la droite populiste face à cette affaire. Probablement car elle implique des milieux dont certains dirigeants populistes se sentent proches !

Le Kazakhgate démontre une fois de plus que NATION a raison lorsqu’il dit que le système politico-financier dans lequel nous vivons n’est pas simplement à amender ou à corriger. Il doit être changé de fond en comble !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *