La piste étouffée par la “Justice” et les medias !

Publié par NATION le

Ce qui aurait pu être un drame ce vendredi à Bruxelles nous rappelle à quel point, l’insécurité, le chaos et la violence se développent dans nos sociétés soi-disant idéales de par le « politiquement correct ».

Mais la gestion de l’information autour de cet acte démontre aussi à quel point, notre société est verrouillée par la bien-pensance avec obligation pour les médias de s’aligner sur les versions officielles.

Remarquons déjà l’évolution rapide des médias qui, au début, citaient le prénom de l’auteur (Mohammed) avant de rapidement ne plus mettre que des initiales. Si l’auteur avait été Belge de souche, nul doute que son nom complet aurait été livré au grand public et sans complexes.

De même, au moins un quotidien expliquait quelques heures après les faits, que deux témoins avaient déclaré à la police que l’auteur aurait crié « Allah Akbar ». Cette info a depuis complètement disparu des médias (sans avoir été démentie).

Enfin, tous les médias et les autorités judiciaires se sont empressées de dire que tout cela n’avait rien à voir avec un acte de terrorisme…Alors que peu de temps après les faits, l’OCAM (Organisme Central d’Analyse de la Menace) avait fait monter le niveau de sécurité partout dans le pays. De plus, lorsque le véhicule de l’auteur a été retrouvé, on a aussitôt envoyé le service de déminage pour y accéder. Ce qui est somme toute assez rare lorsqu’on intercepte un simple chauffard.

Alors, on ne prétend pas que c’était un attentat de Daesh, bien entendu. On constate seulement que les médias ont été influencés par le monde politique et judiciaire pour ne pas dire une vérité dérangeante pour le politiquement correct !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.