Le déclin des Etats-Unis et de l’Europe est-il inéluctable ?

Publié par NATION le

Depuis 1945, l’Amérique devenue la première puissance économique et militaire, s’arroge le droit de renforcer au fil du temps son hégémonie sur tous les pays de la planète.

D’une part, elle se targue d’être la plus grande démocratie au monde, le pays par excellence des libertés individuelles et d’autre part, elle ne cesse de nier ces mêmes libertés au reste du monde dans le but de garder le leadership dans tous les domaines, économique, culturel et militaire.

Aussi, pour maintenir son rôle de gendarme du monde, la politique étrangère des Etats-Unis, se résume à l’imposer, soit de force (intervention militaire), soit de fomenter des coups d’Etat dans les pays qui tenteraient de lui résister.

L’Amérique est immensément riche par ses propres ressources et par celles des nombreux pays où elle a de colossaux intérêts économiques et stratégiques, notamment en Europe qui ne cesse de s’appauvrir par le diktat des multinationales américaines, mettant en danger nos classes moyennes et notre économie en général.

Les Etats-Unis mènent donc une guerre géopolitique permanente contre l’Europe, la Russie, la Chine (ces derniers étant ses principaux ennemis), et d’autres pays de moindre importance qui, sont obligés à subir de fortes pressions, voire de fortes menaces, s’ils venaient à contrecarrer, de quelque manière, les intérêts de l’oligarchie financière américaine.

La politique des Etats-Unis est très dangereuse pour la paix mondiale.

La Russie amorce son redressement postcommuniste et la chine devient officiellement la première puissance économique, ce que l’Amérique ne tolère pas, d’où un conflit avec ce pays en proie de devenir inévitable avant qu’elle ne plonge véritablement dans le déclin, amorcé depuis quelques années déjà.

La Chine consciente du danger s’arme frénétiquement et se rapproche de la Russie dans la perspective d’un tel conflit.

L’Europe, quant à elle, sera entraînée dans le désastre par l’Amérique parce qu’elle n’a pas été en mesure de constituer une force de frappe nucléaire dissuasive au même titre que les grandes puissances, pour imposer la paix ou rester en dehors du conflit qui se profile lentement mais sûrement.

La France et l’Angleterre possèdent l’arme nucléaire, mais contrairement à la France, l’Angleterre restera toujours l’alliée de l’Amérique, quoiqu’il arrive.

L’Histoire se joue des alliances au gré des intérêts des uns et des autres, de voir les Américains débarquer en Europe en envahisseurs plutôt qu’en libérateurs, est-ce possible ? Il n’y a rien d’impossible à la cupidité américaine et encore une fois, alors qu’il n’y a pas si longtemps, il faudra détruire pour reconstruire sur le compte, cette fois, de centaines de millions de morts, pour faire vivre une Amérique avide d’un pouvoir mondial absolu.

L’apocalypse viendrait, donc, des Etats-Unis qui, seraient responsables d’un génocide jamais égalé dans l’histoire humaine !  

Les experts militaires prévoient l’affrontement d’ici à une quarantaine d’années, soit en 2050, année effective de son déclin, mais les évènements en Ukraine et dans d’autres parties du monde pourraient démentir toute prévision, d’autant plus que la crise financière de 2008 s’éternise. 

Le déclin des Etats-Unis et de l’Europe réside principalement dans l’hétérogénéité ethnique de leur population qui, ne sera pas en mesure d’assurer une production industrielle de haute technologie, par manque absolu de main d’œuvre qualifiée.

Les blancs sont minoritaires à Détroit, Washington, Atlanta…, les prévisions de la population totale des Etats-Unis en 2050 atteindrait les 435 millions d’habitants, soit une progression de 121 millions, ce qui est énorme. 

Le taux de chômage est pour les latinos de 11,3 %, les afro-américains à 15,5 % et les asiatiques à 7,1 %.

Cela représente une lourde charge pour les finances publiques, même si aux Etats-Unis les allocations de chômage sont limitées à 99 semaines.

Des 60 millions de musulmans et autres installés en Europe de l’Ouest à peine 20 %, soit 12 millions travaillent, les autres 48 millions sont des assistés permanents.

C’est lourd, très lourd à supporter pour les finances publiques !

En Belgique l’immigration, sous toutes ses formes (économique, asile, regroupement familial, mariage de complaisance, tourisme médical…), constitue un poids énorme pour la collectivité constamment obligée à payer des taxes de toutes sortes. En outre, l’Etat emprunte des sommes considérables pour subvenir aux besoins de centaines de milliers de gens à rien faire. Les conséquences d’une politique laxiste en la matière qui,  perdure depuis des décennies, sont une source incontestable de troubles sociaux futurs, l’impossibilité à relancer l’économie du pays par manque de financement public (à moins d’emprunter beaucoup plus d’argent, mais ce serait au détriment de la compétitivité, déjà mal en point par un euro fort qui, freine les exportations de nos entreprises sur les marchés mondiaux ) et privés, d’hypothéquer davantage l’avenir des générations futures qui auront à supporter le remboursement de la dette publique héritée par l’incurie du PS et de ses alliés, d’obliger la jeunesse à une vie sans aucune perspective d’une vie meilleure et les aînés à travailler jusqu’à  67 ans, une aberration au sens strict du mot, de plonger nos citoyennes et citoyens dans une pauvreté de plus en plus dure.

L’islamisation de l’Occident est un fait avéré qui, par l’application de gré ou de force de la loi coranique la sharia, plongera l’humanité entière dans un désordre incommensurable, la perte irrémédiable des libertés fondamentales, de l’égalité homme/femme, etc.

L’entrée de la Turquie dans l’UE accélérerait l’islamisation de l’Europe par la pression à ses frontières de 80 millions de musulmans potentiellement islamistes, ce qui représenterait un réel danger pour notre démocratie.

Le Président Erdogan, islamiste, a le soutien de l’Amérique qui espère, par l’adhésion de ce pays à l’UE, affaiblir davantage les européens pour les maintenir sous sa domination.      

Ces dernières années, certains pays d’Europe de l’Est ont pris de plus en plus conscience du danger que représente l’Islam radical pour leur souveraineté.

Aussi, il est totalement incompréhensible que les Américains et Européens aient aidé les rebelles syriens qui combattent l’armée gouvernementale dans le but de faire de la Syrie un Etat islamique.

Il est tout aussi incompréhensible de constater l’absence de réaction, de dénonciation de l’Occident des entreprises menant à la déstabilisation du Moyen-Orient.    

N’oublions surtout pas que l’Etat Islamique appelle tous les musulmans dans le monde à tuer les non musulmans de n’importe quelle manière.

Il est incroyable, mais…vrai que nos militaires ne puissent plus se déplacer en uniforme dans leur propre pays ! Ceci est symptomatique d’une situation explosive qui exige l’expulsion dans l’heure du territoire de l’ensemble des organisations terroristes installées en Belgique.

La diminution significative de la production industrielle, de la recherche, de l’innovation, l’explosion des dépenses sociales, l’énorme budget de défense, la concurrence mondiale, les déficits colossaux, l’incompatibilité entre les différentes cultures, un enseignement qui fait abstraction des valeurs héritées de nos aïeux, tels le respect, la liberté, le patriotisme, etc., seront les causes majeures du déclin de ces deux continents.

Le dilemme pour l’Amérique : l’accepter ou ne pas l’accepter ?

Assurément, elle ne l’acceptera pas, elle qui domine le monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale.


1 commentaire

Jean-Pierre Demol · 25 mars 2022 à 10 h 18 min

Excellente analyse !

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.